mardi 18 fvrier 2020 00:19:40

AS Vita Club - JSK : Gagner et espérer

Aujourd’hui à 17h

PUBLIE LE : 25-01-2020 | 0:00
D.R

La JS Kabylie est, depuis mercredi dernier, à Kinshasa, où elle jouera, aujourd’hui, son cinquième match de poules de la Ligue des champions d’Afrique. Avec quatre premiers points engrangés jusqu’ici, les Canaris sont condamnés à gagner et… attendre un signe du destin. Quitte ou double ! 

Rassurés par un petit succès face au MCO, en match retard (1-0), les Canaris vont aborder leur match face au Vita Club avec moins de pression, après une période de doute, faite d’échecs, ce qui a conduit au limogeage d’Hubert Velud. 

Désormais 3e en championnat, la JS Kabylie aura finalement fini l’aller avec moins de casse. Quand on pense aux polémiques suscité ces derniers temps, on se dit que les coéquipiers de Saadou s’en sont finalement bien sortis. La séparation avec Velud devient, du coup, dénouée de tout sens, comme l’a expliqué à juste titre d’ailleurs, Moussa Said, récemment. Qu’à cela ne tienne, les Canaris regardent droit devant eux. Mené par le tandem Karouf-Chay, les Kabyles sont désormais pleinement concentrés sur leur match face au Vita Club ; un match dont l’issue sera déterminante pour leur avenir dans la compétition, en ce sens où une autre défaite les éliminera de fait de l’épreuve.
 Avec quatre petits points engrangés jusqu’ici, il faudra à tout prix qu’ils gagnent, ou au pire, qu’ils fassent match nul pour espérer, peut-être, rester dans la course en dépit d’une situation déjà compliquée. Arrivés, mercredi dernier, tard dans la soirée à Kinshasa après près de 9 heures de vol, les Canaris se sont mis au travail dès le lendemain. Au menu, des séances de récupération et un entraînement, l’après-midi, sur la pelouse du stade principal. Mourad Karouf, qui reprend temporairement les rennes en attendant la nomination d’un nouvel entraîneur, a déclaré donner la priorité à la récupération.  « Le voyage était un peu long», 
a-t-il déclaré. «On a fait presque neuf heures de vol. On a laissé les joueurs récupérer, du coup. Jeudi, nous avons une séance d’entraînement l’après-midi. Vendredi, on aura une deuxième séance à l’heure du match et à partir de là, nous allons nous concentrer complètement sur notre match », a assuré celui qui fut l’adjoint d’Hubert Velud.
Mourad Karouf a déjà fait les calculs. Il sait combien il est important de battre le Vita Club et ensuite attendre de connaitre le score du match EST-RAJA, avant d’être définitivement fixés sur leur avenir dans la compétition.
« Nous sommes obligés de gagner et d’attendre le résultat de la rencontre Espérance de Tunis-Raja Casablanca. Notre sort dans la compétition est lié au résultat de ce match», a-t-il assuré, et d’ajouter : «Ce ne sera pas facile face à cette bonne équipe de l’AS Vita Club. Ils ont certes perdu leurs deux derniers matchs à domicile et ils veulent sauver l’honneur devant leur public», a déclaré le technicien kabyle qui n’a pas caché ses appréhensions par rapport au temps qu’il fait à Kinshasa. « En ce moment il fait 30 degrés ici à Kinshasa. C’est un changement radical de températures pour les joueurs  qui risque de se faire ressentir. Il faudra qu’on s’adapte à ces conditions», a déclaré Karouf.
Les Canaris qui ont raté une occasion en or, lors de la journée précédente, en concédant le nul (successif à une défaite) face au RAJA à domicile, vont donc jouer le tout pour le tout dans ce match face au Vita Club pour ne pas hypothéquer définitivement leurs chances dans la compétition.  
Amar B.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions