samedi 19 septembre 2020 22:18:39

Congrès extraordinaire du RND le 19 mars : L’autocritique pour opérer la mue

Le SG intérimaire du RND salue les efforts de la diplomatie algériens pour le règlement pacifique de la crise en Libye

PUBLIE LE : 24-01-2020 | 23:00
D.R
Le SG  intérimaire du   RND salue  les efforts de la diplomatie algériens pour le règlement pacifique de la  crise  en Libye 
 
Le congrès extraordinaire  du RND se tiendra les 19 et 20 mars prochain a annoncé  hier à Alger le secrétaire  général par intérim du parti  Azzedine Mihoubi. Présidant la  cérémonie d’installation de la commission nationale de préparation de ces assises, il  n’a  eu  de cesse d’insister sur l’importance que revêt  ce rendez- vous organique  en vue  d’opérer une véritable  mue au sein du parti.  Tout est à revoir au sein de cette formation qui aspire désormais à se repositionner et à préserver son ancrage dans le sillage de la reconfiguration de la scène  politique,  dictée par les exigences de la nouvelle  ère et la volonté de changement revendiquée par la base citoyenne. «Nous sommes disposés à faire  notre autocritique et  à exploiter toutes les voies possibles  en vue de se réadapter  au changement»  indique  Azzedine Mihoubi,  pour  qui l’heure de la rupture  avec les anciennes  traditions  du parti a sonné.  Dans cette optique, l’orateur  fera  comprendre que  même l’idéologie  de ce parti ayant  servi, depuis  de sa  création, de  support  politique  au régime déchu  est aussi  à revoir  de fond  en comble. «Le moment est venu de se tourner vers le peuple» affirme t-il, invitant les cadres du parti à s’inscrire dans cette  nouvelle dynamique et  d’aller vers l’élaboration d’un projet de société rénové dont les contours seront  dévoilés lors du prochain congrès.  Azzeddine  Mihoubi ne manquera pas , par ailleurs , de saluer  le  processus de  changement  mis en action par le président de la  République visant,  selon lui, «à rétablir la relation de confiance  entre le peuple et les institutions de l’Etat ».
 Un processus qui  se concrétise   progressivement, fait- il remarquer, à travers les consultations que mène  M. Abdelmadjid Tebboune avec des personnalités et compétences nationales, et à propos duquel  il se dit prêt à apporter sa contribution,  s’il est   sollicité. «Ces concertations sont  la meilleure preuve de la volonté du président de la République   d’aller vers  un  nouveau  modèle de gouvernance  où la pensée unilatérale dans la prise de décision   sera définitivement bannie  au profit d’une  consécration de la  démocratie » a -t-il soutenu. Le SG intérimaire du  RND a fait part aussi de l’adhésion de sa  formation au projet de  révision de la constitution, pierre angulaire  du projet d’instauration de la  nouvelle  République. Il affirme à ce propos que ce chantier répond à une  large aspiration de la  classe politique  et de la société civile. Abordant les sujets de l’heure de l’actualité nationale, il a tenu également à rendre hommage à l’action  diplomatique de l’Algérie  concernant la  Libye en faisant  valoir un processus politique  de règlement de la crise qui secoue ce pays voisin, loin de toute ingérence étrangère. Pour   revenir au prochain congrès  du RND,  la commission nationale de  préparation  sera  composée  de 184 membres issus des structures du parti à travers le pays. La  liste  nominative des   concernés  sera  ultérieurement  sur le site du parti. La tenue  du congrès sera précédée  par  l’organisation  des  congrès régionaux  le  29 février  dans les  wilayas d’Annaba,  Constantine,  Ouargla, Bechar,  Blida,  Oran  et Alger. Azzedine Mohoubi  a, par  ailleurs , estimé qu’il  est  encore trop tôt pour  trancher  la  question de sa candidature  à ce congrès qui s’annonce d’ores   et déjà   comme un tournant décisif pour le RND
Karim Aoudia
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions