vendredi 03 avril 2020 22:16:44

Entretiens Boukadoum - Le Drian : Une nouvelle ère dans les relations bilatérales

L'Algérie est une "puissance d'équilibre et de paix, fermement attachée au respect de la souveraineté des Etats et au dialogue politique", a indiqué mardi le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

PUBLIE LE : 22-01-2020 | 0:00
Ph. : Wafa

Alger et Paris se sont mis d’accord pour ouvrir une nouvelle page de leurs relations bilatérales et redonner à leur coopération un nouveau souffle. Il est du reste annoncé une intensification des visites bilatérales dès les prochaines semaines, voire dans les prochains jours. Cette nouvelle dynamique est l’une des retombées attendue de la visite du ministre français, de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, effectuée hier à Alger et durant laquelle il a été reçu par le président de la République, le Premier ministre et par son homologue. Dans une déclaration à la presse à l’issue de leurs entretiens, les deux chefs de la diplomatie algérienne et française ont souligné leur volonté commune d’ouvrir cette nouvelle phase dans l’histoire des deux pays. «On s’est mis d’accord pour redynamiser les mécanismes et outils entre les deux pays, tels que le Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA) — créé en 2013 pour le renforcement et la diversification des relations économiques — et le Comité Intergouvernemental de Haut Niveau (CIHN)», a indiqué M. Sabri Boukadoum.

Les questions des visas  et des investissements, évoquées

Le chef de la diplomatie algérienne, qui a souligné que durant ses entretiens avec son homologue français plusieurs dossiers ont été examinés, ajoutera que les deux parties ont convenu de la «poursuite du dialogue stratégique et des consultations politiques», au niveau de leur département ministériel. Parmi ces dossiers, celui de la circulation des personnes entre les deux pays figure en bonne place. «Nous avons insisté pour qu’il y ait plus de souplesses dans le traitement de ce dossier», a indiqué M. Boukadoum qui ajoutera qu’il a été demandé à ce que son traitement soit à la «hauteur et au niveau des relations entre les deux pays». Selon une source diplomatique, cette question a fait l’objet d’un examen assez approfondi.
«Nous avons insisté sur la circulation des personnes car cette question est un pilier de l’Accord d’association et ne nous pouvons pas concevoir une relation conséquente sur le plan économique sans qu’il y ait une fluidité dans le déplacement des personnes», a-t-elle déclaré. Autre dossier sur lequel les discussions ont porté est celui des investissements français en Algérie. «Il a été surtout question du renforcement des investissements français», a indiqué la même source, car «nous avons considéré que ce qui a été fait jusqu’ici est très en deçà du potentiel et surtout du background des relations algéro-françaises». De son côté M. Boukadoum a indiqué que le ministre, Le Drian, a fait par de sa disponibilité à encourager les hommes d’affaires français à venir investir en Algérie et à regarder l’Algérie nouvelle avec plus de souplesse».

Une nouvelle dynamique en 2020

Dans sa brève déclaration, le chef de la diplomatie française a indiqué avoir exprimé à son homologue algérien «l’amitié de la France et (son) souhait d’ouvrir une nouvelle phase de nos relations bilatérales», et d’ajouter que son pays partage «la volonté de réengager nos échanges au plus haut niveau en 2020 afin de lancer la nouvelle dynamique dans le calendrier validé par les deux parties». Selon lui «cela signifie que dans les secteurs de coopération, tels que la sécurité, l’économie, la justice, l’éducation et la mobilité, nous allons reprendre nos discussions, les approfondir et leur donner une nouvelle dynamique», et ce d’autant que la France, dira M. Le Drian, «veut travailler avec le nouveau gouvernement», nommé dans le sillage de l’élection de M. Tebboune à la tête de l’Algérie. « Des élections présidentielles ont lieu. Il y a désormais un nouveau gouvernement avec lequel la France veut travailler», a-t-il déclaré. Le chef de la diplomatie française précisera que «le président Tebboune a manifesté une ambition pour l’Algérie, celle de la réformer en profondeur, de renforcer la gouvernance et l’Etat de droit et de liberté et de relancer et diversifier l’économie (…). Nous souhaitons qu’il réussisse dans cette mission et que la mise en œuvre de ces reformes conduisent au succès de l’Algérie et des Algériens «.

«L’Algérie, une puissance d’équilibre et de paix.»

L’actualité internationale, et l’actualité notamment régionale n’a pas été en reste, au cours des entretiens entre les deux parties. Les dossiers libyen et malien sont ceux sur lesquels les deux chefs de la diplomatie ont focalisé. Pour ce qui est du conflit libyen, il a été convenu dans le sillage de la rencontre de Berlin que les deux pays poursuivent leurs efforts. «A Berlin, nous avons coordonné nos efforts pour permettre la mise en place d’un cessez-le-feu durable et la reprise du dialogue politique», a déclaré le ministre français qui poursuivra en indiquant que les deux pays allaient continuer à «agir ensemble pour que les efforts que nous avons initiés à Berlin puissent se poursuivre».
 La visite de M. Le Drian a également permis aux deux capitales de faire le point sur la situation au Sahel et de «rappeler (leurs) objectifs communs de sécurité et de lutte contre le terrorisme».
 Le chef de la diplomatie française soulignera que «face à ces défis majeurs et face à bien d’autres questions, la France et l’Algérie ont une convergence de vues et notre concertation est primordiale».
 Il dira que «l’Algérie est une puissance dont la voix compte sur la scène internationale. Elle l’a rappelée récemment en lançant plusieurs initiatives diplomatiques».
Et d’ajouter : «C’est une puissance d’équilibre et de paix fermement attachée au respect de la souveraineté des Etats et au dialogue politique». Il conclura en affirmant que «L’Algérie est écoutée et respectée, et sur ces bases nous allons avoir ensemble des relations extrêmement fortes».
Nadia Kerraz

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions