samedi 19 septembre 2020 23:02:27

Promotion de la recherche appliquée : Un plus pour le développement socioéconomique

Le directeur général de la Recherche scientifique et du développement technologique (RSDT) au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Andelhafid Aourag a mis en exergue, dimanche à Alger, l'importance de promouvoir la recherche appliquée, en tant que «réel plus» pour le développement socioéconomique du pays.

PUBLIE LE : 20-01-2020 | 23:00
D.R

Le directeur général de la Recherche scientifique et du développement technologique (RSDT) au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Andelhafid Aourag a mis en exergue, dimanche à Alger, l'importance de promouvoir la recherche appliquée, en tant que «réel plus» pour le développement socioéconomique du pays.
Pour M. Aourag, qui est également le modérateur de la Conférence nationale des établissements publics à caractère scientifique et technologique, installée aujourd'hui, le problème de la recherche scientifique en Algérie «réside dans le faible nombre de chercheurs, à peine 2.300 comparativement au nombre global des enseignants, qui s'élève à 35.000».
«L'objectif est de promouvoir la recherche appliquée, en tant que réel plus pour le développement socioéconomique» du pays, a-t-il ajouté, relevant le caractère purement académique de la majorité des recherches réalisées, «ce qui est loin des visées appliquées qui les rendent efficace en matière de développement socioéconomique.
A ce propos, il a expliqué que le but recherché de l'installation de la Conférence nationale des établissements publics à caractère scientifique et technologique était «la prise en charge efficacement» de l'organisation de la recherche appliquée et la recherche de solutions et mécanismes idoines à la promotion de ce domaine stratégique». Il a fait état, dans ce sens, d'un travail pour la mobilisation du plus grand nombre de chercheurs en leur assurant les moyens à travers la création de divers centres de recherche dans les différentes régions du pays.
M. Aourag s'est dit confiant que cette Conférence sera «un cadre de propositions et de coordination entre les chercheurs des différents secteurs publics et privés, civils et militaires à la faveur de la mutualisation des compétences, de structures et des équipements pour hisser le niveau de la recherche appliquée».
La Conférence nationale des établissements publics à caractère scientifique et technologique bénéficiera du Fonds national de la recherche scientifique et du développement technologique (FNRSDT) ainsi que de fonds attribués par chaque secteur, a-t-il rappelé.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions