vendredi 28 fvrier 2020 11:35:11

Situation en Libye : Coordination ALGÉRO-ITALIENNE

M. Guiseppe Conte : «une vision commune basée sur le dialogue»

PUBLIE LE : 16-01-2020 | 16:32
D.R
Le président du Conseil italien est arrivé auparavant à Alger pour une visite de travail et s'est entretenu au Palais du gouvernement avec le Premier ministre, Abdelaziz Djerad.
Les entretiens entre le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, ont été ensuite élargis aux membres des deux délégations.
Les entretiens qui ont eu lieu au siège de la Présidence de la République, se sont déroulés en présence du directeur de cabinet à la Présidence de la République, Noureddine Ayadi, du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, et du ministre conseiller à la communication, porte-parole officiel de la Présidence de la République, Belaïd Mohand Oussaïd.
Le président du Conseil italien est arrivé auparavant à Alger pour une visite de travail et s'est entretenu au Palais du gouvernement avec le Premier ministre, Abdelaziz Djerad.
Cette visite, «qui s'inscrit dans la dynamique des efforts de la communauté internationale pour circonscrire le conflit en Libye et lui apporter une solution durable, permettra aux responsables des deux pays de poursuivre et d'approfondir leur concertation sur la crise libyenne mais aussi sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun», avait indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères. «Il convient de souligner que la diplomatie algérienne est particulièrement engagée sur la question libyenne et qu’elle mène depuis plusieurs semaines des efforts intenses en vue de créer les conditions propices à une relance effective du dialogue inter-libyen et de l’initiative de paix des Nations unies. 
Ces mêmes efforts ont d’ailleurs contribué au cessez-le-feu observé sur le terrain», selon la même source.
Sur un autre plan, la visite du président du Conseil italien en Algérie «fournira également l'opportunité aux responsables des deux pays de procéder à l'examen des dossiers bilatéraux et de mettre en perspective les principales échéances bilatérales à venir, en particulier la prochaine session de la Réunion bilatérale de haut niveau, dont la tenue est prévue à Alger au cours du premier semestre de cette année.
 
M. Guiseppe Conte : «une vision commune basée sur le dialogue»
 
Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a affirmé jeudi dernier à Alger que l'Algérie et son pays partagent une vision commune basée sur le dialogue, seule et unique option pour trouver une solution politique à la crise en Libye. «L'Algérie et l'Italie partagent une vision et une approche communes en ce qui concerne la question libyenne. Ce dossier constitue une préoccupation pour nos deux pays», a déclaré M. Conte à l'issue de ses entretiens avec le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. Tout en rejetant toute intervention militaire dans ce pays, M. Conte a mis l'accent sur la nécessité de privilégier la voie du dialogue pour un règlement pacifique de ce conflit. «C'est le moment du dialogue et de la concertation», a-t-il soutenu.
«Nous devons faire confiance aux instruments de la diplomatie qui sont toujours plus efficaces que les armes, parce qu'ils offrent une option de paix et de stabilité», a-t-il affirmé.
Il a relevé aussi que l'Algérie et l'Italie «travaillent ensemble» en prévision de la conférence sur la Libye, prévue dimanche prochain à Berlin, et œuvrent à recueillir «toutes les possibilités offertes par ce processus en vue d'une solution pacifique et politique à cette crise», tout en appelant à un cessez-le-feu «durable» comme premier pas pour un dialogue «constructif».
Par ailleurs, M. Conte a mis en avant le rôle de l'Algérie dans la sécurisation et la stabilisation dans la région du Sahel, notamment au Mali, précisant que son pays se concerte «constamment» avec l'Algérie sur les questions de la paix et de sécurité.

Entretien avec M. Abdelaziz Djerad 
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, s'est entretenu jeudi dernier à Alger avec le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, en visite de travail en Algérie. L'entretien s'est déroulé au Palais du gouvernement.
Renforcer la coordination et la concertation 
 
L'Algérie et l'Italie ont convenu, jeudi dernier, d'intensifier les efforts et de renforcer la coordination et la concertation concernant la situation en Libye pour pérenniser le cessez-le-feu en vigueur en vue de faciliter «les voies de reprise du dialogue entre les parties en conflit et de relancer le processus de paix, loin de toute ingérence militaire étrangère», a indiqué un communiqué de la présidence de la République. 
Lors des entretiens entre le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, les deux parties ont convenu, concernant le dossier libyen, «d'intensifier les efforts et de renforcer la coordination et la concertation pour pérenniser le cessez-le-feu en vigueur en vue de faciliter les voies de reprise du dialogue entre les parties en conflit et relancer le processus de paix parrainé par l'ONU, en vue de préserver l'intégrité territoriale, la souveraineté de la Libye et l'unité de son peuple, loin de toute ingérence militaire étrangère».
Se disant convaincues de l'inefficacité des solutions militaires aussi longtemps que durera la crise, les deux parties ont exprimé leur «attachement à la solution politique comme unique voie pour le règlement de la crise», convenant de «coordonner les positions des deux pays au plan international».
Outre le dossier libyen, les discussions entre MM. Tebboune et Conte, qui est arrivé jeudi à Alger, ont porté sur «les relations bilatérales multidimensionnelles et exceptionnelles, traduites particulièrement par la concertation régulière et le dialogue stratégique entre les deux pays autour des questions politiques et sécuritaires outre les échanges commerciaux».
Les deux parties ont réaffirmé leur volonté d'approfondir ces relations, de leur donner un nouvel élan, d'élargir la coopération aux infrastructures maritimes et de tirer profit des compétences et expériences italiennes, notamment dans les domaines des Petites et moyennes entreprises (PME), des entreprises émergentes, des technologies de l'information et des énergies renouvelables. 
Le président du Conseil italien achève sa visite de travail
Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a achevé jeudi en fin d'après-midi, sa visite de travail en Algérie au cours de laquelle il s'est entretenu avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et le Premier ministre, Abdelaziz Djerrad.
Il a été salué à son départ à l'aéroport international Houari-Boumediène par le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions