jeudi 04 juin 2020 22:10:43

Tébessa : Restauration prochaine de la mosaïque vandalisée à Négrine

La mosaïque récemment découverte dans la commune de Négrine (165 km au sud de Tébessa), vandalisée et saccagée au début de cette semaine, fera «prochainement» l’objet d’une opération de restauration, a affirmé hier le directeur adjoint du Centre national de recherches en archéologie (CNRA), Kamel Medad.

PUBLIE LE : 16-01-2020 | 0:00
D.R

La mosaïque récemment découverte dans la commune de Négrine (165 km au sud de Tébessa), vandalisée et saccagée au début de cette semaine, fera «prochainement» l’objet d’une opération de restauration, a affirmé hier le directeur adjoint du Centre national de recherches en archéologie (CNRA), Kamel Medad. Dans une déclaration à l’APS, le même responsable a indiqué qu'«une équipe spécialisée, composée de chercheurs et d’experts spécialisés dans le domaine de la mosaïque, a été dépêchée urgemment sur les lieux, dans la région de Négrine, pour inspecter ce vestige récemment découvert et vandalisé et dont une partie importante a été détruite». «La délégation de spécialistes a décroché cette mosaïque, représentant un monument funéraire datant du 5e ou 6e siècle après J.C (à la fin de la période romaine) du lieu de sa découverte en recourant à des techniques très précises pour la préserver», a fait savoir, de son côté, le chercheur spécialisé dans la restauration de mosaïques au CNRA, Ilyas Arifi. La mosaïque, a-t-il ajouté, «va être transférée à un atelier spécialisé dans la restauration de ce type de vestiges, situé dans la wilaya de Tipasa et unique en son genre au niveau national». «Après achèvement de l’opération de restauration, ce chef-d'œuvre sera restitué à la commune de Négrine afin de l'exposer, ainsi que d’autres objets anciens dont regorge la région, dans un musée de pièces archéologiques qui sera créé dans la même commune», a indiqué M. Arifi.
Pour sa part, Leila Cheikh Lounis, chercheuse spécialisée en mosaïque et exerçant au CNRA, a estimé «nécessaire de protéger le patrimoine archéologique de cette wilaya frontalière et mettre un terme aux opérations de contrebande visant à l’exfiltrer en dehors de nos frontières». Elle a également indiqué que la commune de Négrine «foisonne de potentialités culturelles et touristiques qui doivent être valorisées pour en faire un passage obligé pour les touristes de différents horizons».

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions