jeudi 04 juin 2020 23:06:57

Parution, Ce que j’ai vécu, de Sid Ali Abdelhamid, aux éditions Dahlab : Un repère pour les générations futures

Ce que j’ai vécu, est un travail de mémoire d’un témoin et acteur privilégié du mouvement national, écrit par Sid Ali Abdelhamid, ancien militant, avec la collaboration de l’auteur et journaliste, Hamid Tahri

PUBLIE LE : 16-01-2020 | 0:00
D.R

Ce que j’ai vécu, est un travail de mémoire  d’un témoin et acteur privilégié du mouvement national, écrit par Sid Ali Abdelhamid, ancien militant, avec la collaboration de l’auteur et journaliste, Hamid Tahri. C’est un parcours qui s’étale sur plusieurs décennies d’activisme politique, de combat pour l’indépendance de l’Algérie. Succinctement, Sid Ali Abdelhamid fut membre du bureau politique du PPA/MTLD. Il a pu gravir la hiérarchie de ce parti indépendantiste pour en devenir l’un des dirigeants les plus écoutés.  Il était le chef de la direction politique de l’Organisation spéciale puis du Comité révolutionnaire pour l’unité et l’action, dont il a été l’un des membres fondateurs, avec entre autres, Mohamed Boudiaf, Hocine Lahouel, Mohamed Dekhli. Le livre contient beaucoup de renseignements sur des étapes prérévolutionnaires importantes. Né en 1921 à la Casbah d’Alger, au sortir du premier  conflit mondial, Sid Ali Abdelhamid a vécu la fin de la Seconde guerre mondiale, en pensant qu’elle allait abolir le calvaire des Algériens, autoriser d’autres espoirs d’affranchissement de la tutelle coloniale. Il n’en fut rien. Au contraire, une répression bestiale s’abattit sur nos compatriotes durant les sanglantes manifestations du 8-Mai 1945. Cette barbarie a fini par pousser au désenchantement et à la désillusion un grand nombre d’Algériens, notamment les avant-gardes politiques.   
Durant son militantisme, Sid Ali Abdelhamid a connu les affres des camps et des prisons  d’Algérie de 1950 à 1954. Il a côtoyé des personnalités illustres, des militants et compagnons d’armes aux solides convictions patriotiques, à l’instar d’Abbane Ramdane, Hocine Asselah, Hocine Ait Ahmed, Ahmed Bouda, Mohamed Belouizdad et bien d’autres. Des figures de proue gravées à jamais dans la mémoire collective. Son œuvre se lit avec intérêt, à la manière d’une épopée qui nous plonge au cœur même de faits parfois ignorés par le public mais tellement cruciaux. Sid Ali Abdelhamid a tenté d’éclairer des zones d’ombre, utiles pour la compréhension des différents événements qui ont jalonné le parcours de notre mouvement national, par exemple la gestation et l’essor de courants  politiques et idéologiques, dont certains de leurs acteurs furent à l’origine du déclenchement du Premier-Novembre-1954. L’auteur, d’un avis unanime, est connu pour avoir des positions rigoureuses, sur plusieurs questions, en particulier celle liée à la crise identitaire. Mais ce n’est pas la seule fois où il a eu à le faire. Tout cela est consigné et restitué  avec un étonnant souci du détail pour une personne  à l’âge si avancé. De fil en aiguille, il égrène de véritables chapitres de notre histoire, une somme de réminiscences, vécus avec intensité par les protagonistes de l’époque, avec leurs moments de gloire et de déboires. Dans cet ouvrage, le lecteur remarque que Sid Ali Abdelhamid a beaucoup à dire. Il l’accomplit sans emphase et surtout sans tenter d’occulter quoi que ce soit, s’évertuant à être, le plus près de la vérité. Il  relate, tout bonnement, sans prétendre écrire l’histoire. Il n’est pas du genre à s’encenser, ou à tirer la couverture, lui qui, à la fin de la lutte de libération, a choisi de mener une existence dans la discrétion. Il s’est contenté avec humilité de faire revivre au profit des lecteurs et des chercheurs son combat et  d’apporter sa légitime contribution dés lors   qu’il s’était impliqué au service d’une juste cause, depuis 1937 jusqu’à la victoire finale. Après l’indépendance, il approuva l’appel du 9 mars 1976 de Ferhat Abbas, ancien président du GPRA, de Benyoucef Benkhedda, ancien président du GPRA, de Hocine Lahouel, ancien secrétaire général du PPA-MTLD, et de Cheikh Kheir-Eddine, ancien membre du CNRA.
A ceux qui le voudront bien, il déclare :
«Ce qu’on devait faire, on l’a fait en toute conscience et on a atteint notre but, l’indépendance qui a beaucoup apporté.»
Mohamed Bouraib

« Ce que j’ai vécu : Parcours d’un militant engagé PPA- MTLD-FLN 1937-1962 », par Sid Ali Abdelhamid  avec la collaboration de Hamid Tahri. Editions DAHLAB, 2019 - 318 pages.
Prix : 1000 DA.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions