vendredi 07 aot 2020 19:00:19

Aliments de bétail : Révision du système de commercialisation

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Chérif Omari, a salué la démarche des professionnels de la filière de l'élevage de bétail et de l'administration consistant à procéder à la révision du système de distribution de l'orge subventionné et d'aliments destinés à l'engraissement des cheptels, a indiqué un communiqué du ministère.

PUBLIE LE : 14-01-2020 | 23:00
D.R

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Chérif Omari, a salué la démarche des professionnels de la filière de l'élevage de bétail et de l'administration consistant à procéder à la révision du système de distribution de l'orge subventionné et d'aliments destinés à l'engraissement des cheptels, a indiqué un communiqué du ministère.

Lors d'une rencontre avec les membres de la Fédération nationale des éleveurs, M. Omari a affirmé que «le nouveau système, principale revendication de ces professionnels, contribuera à la lutte contre la spéculation», a précisé la même source.
Le nouveau système de distribution et de commercialisation d'aliments de bétail permettra «d'assurer d'autres alternatives à l'orge mais avec les mêmes valeurs nutritives pour garantir des aliments sains et complets aux cheptels et réaliser des économies au profit du Trésor public», a-t-il indiqué.
Lors de cette rencontre, qui s'est déroulée en présence des cadres du ministère, du représentant de l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), plusieurs thèmes ont été évoqués, notamment le développement de l'élevage de bétail, la protection des régions pastorales et l'organisation des éleveurs. «Les autorités publiques accompagneront les éleveurs et vendeurs de bétail, en leur assurant tous les moyens nécessaires, en vue de donner une forte impulsion à l'activité d'élevage et améliorer la production des viandes rouges», a-t-il soutenu.
Dans ce contexte, le ministre a souligné la nécessité pour les professionnels de s'organiser en coopératives agricoles pour permettre aux paysans et aux éleveurs de bénéficier des subventions de l'Etat, quelle que soit leur nature.
Ces coopératives sont à même de dynamiser et de relancer différentes infrastructures tels que les abattoirs modernes réalisés à Hassi Bahbah (wilaya de Djelfa), Mila et Bougtoub (El Bayadh) qui sont à même de créer une dynamique économique et d'augmenter la production des viandes rouges, a estimé M. Omari qui a donné des instructions pour la tenue d'une réunion consacrée à ces abattoirs et l'examen, avec les professionnels de cette branche, des obstacles entravant le développement de leur activité.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions