vendredi 07 aot 2020 19:07:58

Protection civile d’Aïn Defla : Plus de 21.200 interventions en 2019

Au total, 21.261 interventions ont été effectuées par la Protection civile l’année dernière à Aïn Defla, en hausse de 18,39 % par rapport à celles accomplies durant l’année 2018 (17.349 interventions), a-t-on appris lundi dernier du chargé de communication de la direction locale de ce corps constitué.

PUBLIE LE : 14-01-2020 | 23:00
D.R

Au total, 21.261 interventions ont été effectuées par la Protection civile l’année dernière à Aïn Defla, en hausse de 18,39 % par rapport à celles accomplies durant l’année 2018 (17.349 interventions), a-t-on appris lundi dernier du chargé de communication de la direction locale de ce corps constitué. Cette hausse en matière d’interventions s’explique par l’augmentation du nombre d’accidents de la route (1453 en 2019 contre 1268 en 2018) ainsi que celui des incendies de forêts (61 contre 45), soit respectivement des hausses de 12,73 % et 26, 22 %, a expliqué le capitaine Kamel Hamdi. Tout en relevant que les interventions inhérentes à l’évacuation sanitaire et les noyades au niveau des retenues collinaires et des barrages n’ont pas évolué de manière sensible en 2019 par rapport à l’année d’avant, il a noté une légère baisse  des asphyxies dues à l’inhalation au monoxyde de carbone (25 interventions contre 27 en 2018).
S’attardant sur ce dernier volet, il a fait savoir que les interventions effectuées durant l’année 2019 se sont soldées par le décès d’une personne et 64 cas d’asphyxies, faisant remarquer que les interventions effectuées par les services de la Protection civile ont, dans une grande mesure, concerné des habitations des régions enclavées. Il a, dans ce cadre, fait remarquer que la plupart des cas de décès par asphyxie sont dus à la mauvaise évacuation des produits de combustion, l’absence de ventilation dans la pièce où est installé l’appareil et le défaut d’entretien des appareils de chauffage qu'exacerbe la vétusté de ces derniers d’où, a-t-il souligné, «la nécessité de suivre les mesures de sécurité afin de ne pas faire les frais du «tueur silencieux».
Abordant la campagne de sensibilisation sur les dangers d’asphyxie au monoxyde de carbone dont l’intitulé est «un hiver chaud sans risques», il a noté qu’en sus de l’organisation de journées portes ouvertes au niveau des13 unités de la Protection civile éparpillées sur le territoire de la wilaya, cette dernière a notamment été marquée par les caravanes ayant sillonné différentes localités dans le cadre des activités de proximité visant la consolidation des comportements à adopter.
Il noté à ce propos que l’accent a été notamment mis sur les bénéficiaires de logements sociaux ainsi que les cités raccordées au gaz naturel, faisant état d’actions similaires menées au profit des élèves et des stagiaires des centres de formation professionnelle.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions