samedi 18 janvier 2020 14:13:19

Grippe saisonnière : Près d’un million d’Algériens vaccinés

Le ministère de la santé ,a distribué 1, 3 million de doses au niveau des structures de santé dont prés d’un million ont été déjà été administrés.

PUBLIE LE : 29-12-2019 | 0:00
D.R

Le ministère de la Santé et le laboratoire pharmaceutique Sanofi Pasteur, un leader mondial dans la production des vaccins, ont organisé hier, pour la 3e année consécutive, une campagne de sensibilisation sur la grippe saisonnière.  Cette initiative, qui a drainé un public nombreux,  s’est déroulée sur le parvis du centre commercial «Ardis». Présent sur place, le directeur de la prévention au niveau de la ministre de la Santé, M. Djamel Fourar, a affirmé que la campagne 2019-2020 connaît un «franc succès», surtout du fait que tous les moyens ont été mis en place pour réussir l’opération. Une opération qui, il faut le dire, enregistre un engouement «important» chaque année. «La vaccination est la seule arme thérapeutique pour combattre cette maladie qui paraît simple mais grave par ses complications», a dit le praticien, avant d’ajouter que «le ministère a distribué 1,3 million de doses au niveau des structures de santé, dont près d’un million ont été déjà été administrés». M. Fourar a rappelé dans ce sens, que la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière 2019-2020, a débuté officiellement en novembre dernier. «Néanmoins, cette opération devrait  s’étaler jusqu’au mois de mars, voire, la mi-avril», a-t-il précisé. Notons que l’Institut Pasteur Algérie (IPA) a réceptionné un quota de 2,5 millions de doses, dont près de la totalité a été distribuée. «Il reste encore 300.000 doses au niveau de l’IPA, elles seront distribuées dès que ce quota sera épuisé», a indiqué le praticien.
 Le vaccin cible les personnes vulnérables à la grippe saisonnière, en l’occurrence les personnes âgées de 65 ans et plus, les adultes et les enfants qui souffrent d’une maladie chronique, les femmes enceintes ainsi que le personnel de santé et les corps constitués.
Le même responsable a indiqué que «le vaccin est administré gratuitement au niveau des structures de santé publique». Au niveau des officines, la dose coûte 660 DA. «Le vaccin est remboursé par la sécurité sociale pour les personnes âgées et pour les malades chroniques», a précisé le directeur de la prévention.
Le responsable a tenu à souligner que la vaccination demeure le «meilleur» moyen de se prémunir contre ce virus et de réduire la mortalité dont il est à l’origine. «L’année dernière, dix décès liés au virus de la grippe saisonnière ont été enregistrés en Algérie, contre 26 décès en 2017. C’est un bilan stable», a-t-il estimé.
De son côté, le Dr Karim Djerroud, directeur des opérations de vaccination à «Sanofi Pasteur» a affirmé que la stratégie vaccinale de la campagne pour la vaccination contre la grippe saisonnière vise à protéger les populations les plus vulnérables, révélant d’autre part, qu’il est nécessaire de se faire vacciner chaque année. «La grippe est une infection respiratoire aiguë,  considérée comme bénigne. Son évolution peut être compliquée en raison d’une virulence particulière du virus, ou à cause de la fragilité des personnes infectées», a-t-il averti.  
Il a noté dans ce contexte que la vague de froid prévue pour les jours à venir, va augmenter d’une manière substantielle, le risque de la propagation de la grippe. Une pathologie qui cause, pour information, 600.000 décès/an dans le monde. En ce qui concerne la journée de sensibilisation organisée au centre commercial Ardis, lieu privilégié des familles durant les week-ends et les vacances, Dr Djerroud a fait savoir qu’un programme didactique a été mis en place au profit de ce public. «Un programme qui s’adapte avec toutes les catégories d’âges», a-t-il souligné.
  Au cours de cette matinée ensoleillé inhabituelle pour cette fin de mois de décembre, diverses actions de sensibilisation, dont des activités de loisirs au profit des enfants ont été animées au niveau des stands d’information et de sensibilisation installés à cet effet, au centre commercial d’Ardis. L’ambition étant d’attirer l’attention du plus grand nombre possible de citoyens sur l’importance de la vaccination contre la grippe. Pour rappel, le vaccin ne devient efficace qu’au bout de deux à trois semaines après son inoculation.
Sarah Benali Cherif

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions