mardi 28 janvier 2020 09:40:39

Conférence de presse d’Abdelmadjid Tebboune

Tebboune annonce une réforme profonde de la Constitution

PUBLIE LE : 14-12-2019 | 0:00
D.R
«Bâtir une nouvelle Algérie»
M. Abdelmadjid Tebboune, vainqueur de l'élection présidentielle, a animé hier au Centre international des conférences d'Alger sa première conférence de presse en tant que nouveau président de la République. D'entrée, il a tenu à adresser ses remerciements aux électeurs pour la confiance placée en lui et salué tous les citoyens, y compris ceux qui ont boycotté le scrutin. 
 
Il a exprimé sa gratitude à l'adresse de la jeunesse qui a adhéré à son programme électoral, placé sous le slogan «Nous sommes tenus d'aller vers le changement et nous sommes capables de le réaliser». «Je réitère mon engagement à transmettre le flambeau à la jeunesse en lui octroyant des opportunités, notamment dans le domaine politique». 
M. Tebboune a annoncé sa décision d'ouvrir un dialogue avec le mouvement citoyen, « le hirak béni» comme il l'a toujours défini, et il se dit très optimiste quant à parvenir, à travers cette concertation, à définir une nouvelle feuille de route « au seul service de l'instauration de l'Algérie nouvelle». Celle-ci passe nécessairement, selon lui, par une profonde révision de la Constitution, ce «chantier» également inscrit parmi ses priorités et qu'il compte mener de concert avec toutes les forces vives du pays dans l'objectif d'accélérer la voie du changement. La nouvelle Constitution, une fois élaborée, sera soumise à un référendum populaire, indique encore le nouveau Président qui enchaîne avec l'autre priorité, celle portant sur la révision de la loi relative au régime électoral. Une révision, explique-t-il, qui obéit à la logique de doter le pays d'institutions élues efficaces dans la prise de décision, mais aussi en vue, ajoute-t-il, de permettre l'émergence de jeunes compétences en leur sein, par le biais d'élections honnêtes libérées de l’emprise de l'argent. Très manifestement rangé du côté de la jeunesse, M. Abdelmadjid Tebboune promet d'ailleurs de créer la surprise, à travers la formation de son premier gouvernement qui sera composé, précise-t-il, de ministres dont l'âge sera inférieur à la trentaine d’années. Aussi, et en vue de barrer la route à toute forme d'intrusion de l'argent dans les prochaines élections des assemblées élues, il assure la prise en charge par l'État des frais de campagne électorale pour les jeunes candidats. M. Tebboune s'engage en outre à être un Président «juste, fédérateur, ouvert au dialogue, sans exclusion aucune de toutes les forces politiques et de la société civile». Il a fait part aussi de sa détermination «à réhabiliter tous ceux qui ont été victimes des agissements de la bande», assurant de combattre ses résidus et de poursuivre la lutte contre la corruption et la dilapidation des deniers publics. «Aucune grâce présidentielle ne sera décidée en faveur des responsables incriminés dans des affaires de corruption», a affirmé le nouveau Président de la République. Il a affirmé en outre disposer des mécanismes nécessaires qui permettraient la récupération de l'argent du peuple détourné par la bande. 
Sur un autre volet, il a soutenu que le taux de 58,15% des suffrages exprimé en sa faveur, par lequel il est élu à la magistrature suprême, et ce, selon les premiers résultats annoncés par l'Anie, ne pourrait en aucun cas impacter négativement sur sa légitimité en tant que nouveau président démocratiquement élu par le peuple. Il assure par ailleurs qu'il n'a aucune ambition de créer son propre parti politique, certifiant qu'en sa qualité de premier magistrat du pays, il œuvrera à bâtir une nouvelle Algérie où toutes les préoccupations des couches défavorisées, des hommes d'affaires honnêtes, de la femme et de toute les catégories sociales bénéficieront d'une prise en charge optimisée. Il s'engage aussi à consolider la liberté de la presse tout en luttant contre toute forme d'invective, de diffamation et d'atteinte à la vie privée des citoyens.  D'autre part, le nouveau Président se dit impatient de se rendre en Kabylie en vue de mettre en place des passerelles de dialogue et de concertation avec cette région du pays, tout comme il promet plusieurs sorties sur le  terrain, notamment dans les wilayas du Sud. A une question traitant de la communauté algérienne établie à l'étranger, il a annoncé la création d'un Fonds spécialement dédié au rapatriement des Algériens décédés à l'étranger.  
Tebboune a rendu hommage à l'ANP et à son Haut Commandement, en particulier le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP ainsi qu'aux autres corps de sécurité qui ont «géré la situation avec sagesse et clairvoyance et veillé à la protection absolue du Hirak». Il a également rendu hommage au chef de l'État Abdelkader Bensalah qui, a-t-il dit, a toujours servi son pays avec dévouement et modestie ainsi qu'au président de l' Anie et à ses membres qui ont réussi, haut la main, l'organisation d'un scrutin présidentiel démocratique et transparent. 
Invité a commenter la réaction du président français suite à sa victoire à la présidentielle, M. Tebboune a affirmé qu'il est l'élu du peuple et qu'il n'a de comptes à rendre qu’au peuple, s'abstenant ainsi de répondre à Emmanuel Macron.
Karim Aoudia 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions