mardi 21 janvier 2020 02:30:35

Lutte contre le terrorisme : L’Algérie disposée à partager son expérience

Le Directeur général de la Sûreté nationale, Khelifa Ounissi, a affirmé, lors du 43e congrès des dirigeants de la police et de la sécurité arabes, tenu hier à Tunis, que l’Algérie est disposée à partager son expérience et son expertise en matière de lutte contre la criminalité organisée transfrontalière, la cybercriminalité et le terrorisme, en vue de renforcer la coopération policière interarabe, a indiqué hier un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

PUBLIE LE : 12-12-2019 | 0:00
D.R

Le Directeur général de la Sûreté nationale, Khelifa Ounissi, a affirmé, lors du 43e congrès des dirigeants de la police et de la sécurité arabes, tenu hier à Tunis, que l’Algérie est disposée à partager son expérience et son expertise en matière de lutte contre la criminalité organisée transfrontalière, la cybercriminalité et le terrorisme, en vue de renforcer la coopération policière interarabe, a indiqué hier un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

M. Ounissi était représenté, aux travaux de ce congrès prévu les 11 et 12 décembre à Tunis, par le directeur de la Police générale et de la réglementation, le contrôleur de police Si-Mohand Mohamed Saïd et le chef du bureau de la coopération internationale, le commissaire divisionnaire, Ben Allam Ahmed Bey.
Ce congrès a vu la participation des représentants de la Ligue arabe, d’Interpol, de l’Université arabe Nayef pour les sciences de sécurité et de l’Union sportive arabe de police.
«Un exposé a été donné sur l’expérience de la Police algérienne en matière de ‘‘système de transmission vidéo en temps réel par le biais des hélicoptères de la Sûreté nationale aux différents services sécuritaires à l’aide du réseau 4G’’», a précisé le communiqué.
Intervenant à cette occasion, le représentant du DGSN a indiqué que cette rencontre «est l’un des espaces consacrés à la recherche et à la coordination entre les organes de police arabe afin d’examiner les meilleures voies et moyens en vue de faire face aux défis sécuritaires».
Le congrès est une opportunité pour la conjugaison des efforts et la mobilisation de toutes les ressources afin de lutter contre les différentes menaces criminelles, y compris le trafic de drogue et la cybercriminalité», a-t-il poursuivi, rappelant la contribution de l’Algérie en terme d’appui des activités des communautés internationale et arabe dans cette démarche.
«L’approche sécuritaire seule ne suffit pas pour l’instauration de la paix, à condition qu’elle soit accompagnée d’une prise en charge sociale, économique et culturelle ainsi que de la promotion des droits de l’Homme, en éliminant tous les facteurs menant à la criminalité et au terrorisme, à travers le renforcement du développement et de la gouvernance rationnelle pour nouer des liens solides avec le citoyen qui doit être un partenaire actif dans l’équation sécuritaire».
«La Police algérienne a pris toutes les mesures coercitives et préventives en matière de lutte contre la cybercriminalité, à travers notamment la modernisation des dispositifs, le recours aux solutions techniques innovantes, la création de services centraux et d’équipes spécialisées ayant contribué à la résolution de plusieurs affaires, outre les actions de communication et de sensibilisation au profit des différentes franges de la société, notamment au niveau des établissements scolaires», a-t-il souligné, saluant l’initiative lancée par le secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur concernant la mise en place d’une unité spécialisée dans la cybercriminalité.
A ce propos, le DGSN a évoqué le haut niveau de professionnalisme atteint par la Police algérienne grâce à sa stratégie en matière de lutte contre la criminalité transfrontalière, la cybercriminalité et le terrorisme, en confortant ses capacités en matière de lutte contre le crime, la modernisation des méthodes d’action, la consolidation du lien de confiance avec le citoyen et le développement de la coopération bilatérale et multilatérale aux plans régional et international, mettant en avant la disponibilité de l’Algérie à échanger ses expertises et expériences en matière de lutte contre la criminalité organisée transfrontalière, la cybercriminalité et le terrorisme en faveur de la coopération policière arabe.
Plusieurs thèmes inscrits à l’ordre du jour ont été évoqués par les participants à ce congrès dont les structures d’organisation, les missions assignées aux organes de police de l’environnement dans les pays arabes, la conception proposée à l’unité concernée, dans le cadre du secrétariat général des ministres arabes de l’Intérieur, par le renforcement de la coopération entre les pays arabes en matière de sécurité électronique dans sa formule modifiée, outre une première mouture des objectifs, des missions et des mécanismes d’action d’une commission permanente des statistiques pénales, au sein du secrétariat général, un rapport sur l’Union sportive arabe de police pour l’année 2019 et la présentation des expériences sécuritaires de plusieurs Etats participants.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions