mardi 28 janvier 2020 09:58:54

Tizi Ouzou : Entretenir la mémoire

Les glorieuses manifestations du 11 décembre 1960 représentent l’une des grandes étapes de la révolution de novembre 1954 de par l’impact médiatique et les réactions d plomatiques qu’elles avaient suscitées.

PUBLIE LE : 11-12-2019 | 0:00
D.R

Les glorieuses manifestations du 11 décembre 1960 représentent l’une des grandes étapes de la révolution de novembre 1954 de par l’impact médiatique et les réactions d plomatiques qu’elles avaient suscitées. Ces manifestations, qui ont commencé  à Belcourt (Alger) avant de se propager à travers plusieurs villes du pays, ont, selon des historiens, faussé tous les calculs de la puissance coloniale, à sa tête le général de Gaule qui voulait maintenir l’Algérie sous son autorité. Mais s’était sans compter sur la détermination du peuple algérien à en finir définitivement et irréversiblement avec la longue et la plus abominable colonisation.
Les manifestations du 11 décembre 1960 ont constitué un tournant décisif pour la glorieuse révolution algérienne tant qu’elles avaient réussi à contraindre les autorités coloniales à accepter des négociations avec le gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), négociations ayant abouti à la proclamation de l’indépendance nationale. La mobilisation générale et massive du peuple algérien en faveur de son indépendance a fini par dissuader la puissance coloniale de poursuivre sa politique de répression sauvage et de se plier à la volonté de ce peuple engagé comme un seul homme derrière son armée de libération nationale (ALN) et son gouvernement provisoire pour arracher son indépendance totale.
Vu l’importance historique de ces glorieuses manifestations ayant eu un rôle déterminant dans le changement du cap de la politique coloniale, les algériens commémorent chaque année cette date mémorable par l’organisation de plusieurs activités pour les perpétuer dans la mémoire collective et transmettre aux générations futures ce legs précieux témoignant sur les sacrifices incommensurables consentis par leurs aînés pour libérer notre pays de la plus longue nuit coloniale durant laquelle d’horribles crimes ont été commis sur les populations à travers tout le territoire de l’Algérie.  
A l’instar donc de toutes les autres wilayas du pays, la wilaya de Tizi-Ouzou concocte  un programme riche et varié pour célébrer l’anniversaire de ces illustres manifestations.
Ce programme qu’exécute habituellement la direction de la culture de Tizi-Ouzou, en collaboration avec la maison de la culture Mouloud-Mammeri, théâtre régional Kateb-Yacine et le musée El Moudjahid, et qui s’étale sur plusieurs journées et à travers plusieurs localités de la wilaya, consiste souvent en un travail de transmission et de vulgarisation des valeurs d’amour de la patrie exprimé par les manifestants et manifestantes du 11 décembre 1960 qui avaient courageusement défié la police coloniale en sortant dans les rues pour exiger, à gorge déployée et avec détermination, l’indépendance de l’Algérie. Ces commémorations visent également à rendre un hommage appuyé et mérité aux acteurs de cette épopée marquant de l’histoire de la glorieuse révolution de novembre 1954.
La célébration dans la communion de cet événement est aussi une occasion pour perpétuer cette halte importante dans le processus du combat libérateur mené par nos glorieux chouhada et moudjahidine contre l’ancienne 4e puissance coloniale, comme elle vise à dévoiler les atrocités que faisait subir cette puissance coloniale au peuple algérien.
Belkacem Adrar
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions