mardi 18 fvrier 2020 19:04:47

Célébration de la journée du 11 décembre 1960 : Coup de grâce au colonialisme

Avoir quinze ans sous la mitraille n’est guère le fruit d’un hasard. Les prémices d’une indépendance annoncée se sont éclatées au grè d’une très forte explosion populaire qui a mis en avant une détermination à en finir avec la très longue nuit coloniale.

PUBLIE LE : 11-12-2019 | 0:00
D.R

Avoir quinze ans sous la mitraille n’est guère le fruit d’un hasard. Les prémices d’une indépendance annoncée se sont éclatées au grè d’une très forte explosion populaire qui a mis en avant une détermination à en finir avec la très longue nuit coloniale.  L’âge de cette profusion révolutionnaire ne se comptait que sur le front juvénile des  «ados» ayant pris le destin en marche. Nul ne pouvait comprendre l’aboutissement d’un tel événement, tel un torrent emportant sur son passage tous les obstacles à l’indépendance : Le soulèvement populaire du 11 Décembre 1960, né d'une farouche volonté d'arracher l'Indépendance, a fait basculer le cours de l'Histoire en prenant de vitesse les stratèges de l'Elysée quant au modèle de paix à accorder aux Algériens. La rue s'est fait le forum d'une revendication irrévocable. Après la tentative de « la paix des braves», ou encore la troisième voix, les rues, de Aïn Témouchent à Alger, furent porteuses de la spontanéité d'un combat final pour la souveraineté de l'Algérie.  Les quarante-huit heures de braise lancées à l'adresse du général de Gaulle en tournée des popotes dans l'Oranie avaient déclenché l'inévitable face-à-face entre l'Algérie algérienne et l'Algérie française des ultras.  La question algérienne en débat à l'ONU incita les tenants de la Ve République à opter pour des politiques de substitution afin d'arriver au schéma fatal face à la volonté populaire.  Le général de Gaulle, se pliant devant le plébiscite de la rue algérienne, eut à se prononcer sur le choix algérien.  Le soulèvement de Décembre a, dans son essence, incarné cent trente ans de lutte que l'administration coloniale avait à chaque fois repoussée avec une extrême violence. Ce grand chapitre de la lutte nationale est à même de situer la Révolution dans son véritable contexte, celui de la victoire du peuple algérien dont l'omniprésence lui a valu en ce mois de décembre d'être le catalyseur de l'Indépendance.
Mohamed Bentaleb
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions