mardi 28 janvier 2020 09:49:19

Marches de soutien à la présidentielle et à l’ANP : Alger au rendez-vous

Le centre de la capitale, plus précisément les alentours de la Grande-Poste, a connu, hier matin, une effervescence particulière. Un imposant rassemblement de soutien à l’ANP et à l’élection présidentielle du 12 décembre s’est spontanément répandu sur les principales artères environnantes.

PUBLIE LE : 10-12-2019 | 0:00
Ph : T. Rouabah

À l’appel de plusieurs coordinations des retraités de l’ANP, des patriotes, des appelés du service national et de l’UGTA, des centaine de citoyens, jeunes et moins jeunes, se sont rassemblés, déployant des banderoles où il était, entre autres, inscrit : «Djeich Chaâb-Khawa Khawa», «Nous sommes pour l’élection», «L’ANP et son haut commandement sont les défenseurs de la patrie» ou «Quelle honte, certains veulent faire revenir le colonialisme».
Mettant à profit cette opportunité, un représentant d’une des coordinations des retraités de l’ANP, en l’occurrence M. Amimour Seddik, a tonné, par le biais d’un mégaphone et devant de nombreux journalistes présents, que l’institution militaire, digne héritière de l’ALN, a sauvé le pays des périls qui la guettaient. «Cette noble institution s’est démarquée par son patriotisme et son héroïsme sans faille», a-t-il fait souligné, avant d’apporter son soutien, «au nom de l’ensemble des retraités de l’armée, au vice-ministre de la Défense, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, pour ses positions fermes face à ceux qui veulent attenter à notre souveraineté nationale, aux constantes du 1er Novembre 1954 et, poursuit-il, mettre en œuvre un plan de déstabilisation pour le compte d’officines étrangères».  Pour leur part, les manifestants ont insisté sur l’importance d’une large participation à cette élection, pour choisir un nouveau président du pays et entamer une nouvelle phase durant laquelle sera concrétisé le principe de l’État de droit. Ces manifestants, venus de plusieurs communes de la wilaya, ont levé plusieurs banderoles sur lesquelles étaient, notamment écrits : «Tous avec les élections» et «Pas de solution sans élection». Ils ont également souligné l’importance de choisir un président convenable et le meilleur programme qui ouvrira de vastes perspectives aux jeunes et conduira le pays vers la prospérité. «Vive l’armée algérienne», «Votez pour l’Algérie», «Algérie libre indépendante, et elle n’accepte aucune ingérence étrangers», «La souveraineté algérienne est une ligne rouge» sont notamment les slogans écrits en blanc, vert et rouge sur les pancartes. Sous les ovations du public, largement acquis à sa cause, l’orateur dira pour conclure son intervention : « Le moudjahid Ahmed Gaïd Salah et le haut commandement de l’ANP ont mis hors d’état de nuire les ennemis de la nation. Nous nous rendrons aux urnes pour choisir le président qui fera flotter encore plus haut, le drapeau national ».  A quelques mètres de là, non loin de l’avenue Didouche Mourad, un autre groupe de manifestants, munis de l’emblème national, ont scandé leur attachement et leur amour inconditionnel à l’Algérie mettant en garde, à cet effet, contre toutes formes d’ingérence étrangère. « Notre pays est un joyau et nous lutterons pour le protéger. La France et l’Union européenne qui sont des puissances impérialistes veulent nous empêcher de voter dites leur qu’on se rendra, en masse, aux urnes », ont-ils scandé sous les youyous et les applaudissements. La marche pacifique s’est, par ailleurs, dispersée après avoir entonné l’hymne national dans une ferveur qui ne laisse pas indifférent.
 Pour rappel, les marches de soutien absolu à l’élection présidentielle et à l’ANP se multiplient et drainent un nombre toujours plus important de citoyens, et ce au niveau des quatre coins du pays.
Sami Kaïdi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions