mercredi 05 aot 2020 11:24:11
D.R

 

Le Premier Ministre Nourredine Bedoui, a affirmé Mercredi, que la facilitation de la circulation de certaines marchandises dans la zone terrestre du rayon des douanes, revêtait une importance particulière, ajoutant qu'elle permettra de solutionner un problème procédural dont ont souffert nos citoyens dans ces zones (touchant près de 40% des populations de ces régions), outre ses effets néfastes sur l'économie nationale et la dynamique de développement dans ces régions.

Le Premier Ministre s’exprimait lors de la réunion tenue mercredi 4 décembre 2019, sous la présidence du Premier ministre, Nourredine Bedoui. Le Gouvernement  a examiné et débattu des projets de décrets exécutifs, des exposés et des marchés en gré à gré simple concernant les secteurs de l'Intérieur, des Finances, des Affaires religieuses, de l'Education, de l'Enseignement supérieur, de la Jeunesse et des Sports, de l'Habitat, du Commerce, des Ressources en eau, de la Santé et du Travail.

Premièrement: le Gouvernement a entamé sa réunion par l'examen et l'adoption d'un projet de décret exécutif modifiant et complétant le décret exécutif N 18-300 du 26 novembre 2018 relatif à la circulation de certaines marchandises dans la zone terrestre du rayon des douanes, présenté par le ministre des Finances.

Facilitation des mesures appliquées sur le transport de marchandises dans les zones frontalières

Ce texte de loi vise à simplifier les procédures relatives aux autorisations de transport de marchandises en vue de faciliter l'approvisionnement des populations dans la zone terrestre du rayon des douanes, tout en tenant compte des exigences de contrôle stipulées dans le Code des douanes, visant la lutte contre le phénomène de la contrebande. Intervenant au terme de cet exposé,  Le Premier Ministre a soutenu que  «  la lutte contre la contrebande était une question nationale qui ne concerne pas uniquement le corps des douanes », se félicitant des réalisations majeures accomplies par les corps de sécurité dans notre pays en la matière. Il a salué, également, le rôle majeur que jouent les forces de l'Armée nationale populaire (ANP) dans la lutte contre ce phénomène.

Deuxièmement: le Gouvernement a examiné et adopté deux projets de décrets exécutifs portant réalisation d'établissements éducatifs des cycles moyen et secondaire en sus de l'annulation d'autres. Ces deux projets de décrets exécutifs prévoient la réalisation de 69 CEM et 49 lycées, outre l'annulation de projets de réalisation de 13 CEM et de 10 lycées. Dans son intervention à l'issue de la présentation des deux textes, le Premier ministre s'est félicité, en particulier, du nombre considérable de nouveaux établissements éducatifs réceptionnés et mis en service lors de la dernière rentrée scolaire au profit de nos enfant à travers le territoire national, mettant l'accent sur l'importance de doter ces structures d'équipements nécessaires garantissant les meilleures conditions de scolarisation à nos enfants, et de réunir les bonnes conditions dont des salles de sport, des logements de fonction et autres, pour son personnel administratif et pédagogique .Intervenant au terme de l'exposé, le Premier ministre a indiqué qu'il s'inscrit dans le cadre de la concrétisation de la décision de la réalisation de ce pôle sanitaire moderne et important pour la capitale et qui permettre de promouvoir le niveau de la prise en charge sanitaire de nos citoyens conformément aux normes mondiales, d'autant plus que des équipes médicales mixtes de compétences nationales de haut niveau veilleront à son encadrement, affirmant que le Gouvernement a affecté les ressources financières nécessaires à la concrétisation de ce projet. Le Premier ministre a indiqué que ce CHU s'inscrivait également dans le cadre d'une approche nouvelle dans le domaine de l'exploitation des capacités nationales, par la conjugaison des moyens et des efforts entre la Santé civile et la Santé militaire au profit de nos citoyens, à travers l'établissement de pôles similaires à travers les différentes régions du pays. 

Cinquièmement: le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le ministre des Ressources en eau sur le Plan d'action de la Société des eaux et de l'assainissement d'Alger (SEAAL) pour la période 2019-2021. L'exposé a mis en évidence une importation amélioration enregistrée en matière de distribution de l'eau potable au profit des habitants de la wilaya d'Alger, les 57 communes de la wilaya étant alimentées avec cette matière vitale 24/24H.Suite à cet exposé, le Premier ministre s'est félicité des résultats réalisés par la SEAAL en matière d'alimentation en eau potable, mettant en avant l'importance d'améliorer les prestations fournies au citoyens selon les normes en vigueur à l'échelle internationale, avant d'affirmer l'acquisition par la Société nationale de l'expérience nécessaire devant lui permettre de prendre en charge totalement l'aspect lié à la gestion et l'exploiter pour améliorer ce service public à travers l'ensemble des wilayas du pays. Sixièmement: le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le ministre des Finances concernant les mesures devant être prises pour réduire le déficit de la balance des paiements afin de sauvegarder les réserves de change du pays.

Plus de 2 milliards USD à fin octobre dernier

L'exposé a porté essentiellement sur la présentation des résultats des décisions prises par le Gouvernement à l'effet de réguler les importations et sauvegarder les réserves de changes du pays, notamment dans les domaines de l'importation des céréales et du transport maritime. L'exposé a également fait état du parachèvement de l'élaboration du cahier des charges relatif à l'organisation de l'activité de l'Office Algérie Interprofessionnel des Céréales (OAIC) et de la finalisation du projet de décret exécutif portant création de l'Autorité de régulation du marché des produits alimentaires subventionnés.

Intervenant au terme de cet exposé, le Premier ministre a mis en avant les résultats réalisés suite aux décisions courageuses prises par le Gouvernement en matière de rationalisation des importation ayant permis d'économiser plus de 2 milliards USD à fin octobre dernier, un montant qui devrait atteindre 3 milliards USD fin 2019. En conclusion, le Gouvernement a examiné et adopté des projets de marchés en gré à gré simple avec des entreprises publiques portant sur les secteurs de l'Intérieur, des Finances, des Affaires religieuses, de l'Habitat, de la Jeunesse et des sports et de la Santé.

Rédaction Web

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions