vendredi 13 dcembre 2019 15:46:56

M. Mihoubi à Djelfa : Promotion de la santé publique

Le candidat à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain, Azzedine Mihoubi, s’est engagé hier à partir de Djelfa à œuvrer, au cas où il serait élu président de la République, à réviser la loi sur les biens domaniaux et les surfaces de pacquage, au titre des efforts visant à préserver l’intérêt des éleveurs et de la ressource animale.

PUBLIE LE : 03-12-2019 | 0:00
D.R

Le candidat à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain, Azzedine Mihoubi, s’est engagé hier à partir de Djelfa à œuvrer, au cas où il serait élu président de la République, à réviser la loi sur les biens domaniaux et les surfaces de pacquage, au titre des efforts visant à préserver l’intérêt des éleveurs et de la ressource animale. Le candidat à la magistrature suprême, qui animait un meeting électoral, a soutenu que son programme englobait des mesures visant «la préservation de la ressource animale et l’accompagnement des éleveurs» à travers, notamment, a-t-il dit, «la révision de la loi sur les biens domaniaux et la législation sur les surfaces de pacquage».
«La préservation de la ressource animale à Djelfa ne devrait pas se faire aux dépens de ses habitants, qui ont droit à une formation de haut niveau», a-t-il souligné, estimant que ces derniers pourraient s'enorgueillir de postes «avancés» dans l’administration et la gestion des entreprises. Abordant les préoccupations de la région aux plans santé et éducation, le candidat du RND a promis d’œuvrer à la promotion des prestations médicales dans la wilaya, à travers surtout sa dotation en un centre de traitement du cancer, parallèlement à la réhabilitation des hôpitaux et leur dotation en spécialistes, de quoi, selon lui, contribuer à la promotion de la santé publique.
 «La promotion de la santé publique, en général, et la santé de proximité, de façon particulière, est au cœur des missions de l’Etat», a ajouté Mihoubi, estimant que «si tel n’est pas le cas, l’Etat a grand besoin d’une révision de son mode de gestion».
 Il a, à ce titre, souligné l’intérêt accordé par son programme au secteur de la santé «pour qu'il soit au diapason des préoccupations des citoyens et de la prise en charge de ses droits en la matière». Abordant la jeunesse, Mihoubi a assuré de l’existence d’un plan dans son programme pour accompagner cette catégorie de la population qui a fait montre, selon lui, d’une grande détermination dans le rejet des plans d’ingérence étrangère dans les affaires du pays. «La jeunesse représente le rempart du pays, en dépit de ce qu’elle endure au quotidien», a-t-il dit.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions