vendredi 13 dcembre 2019 15:42:27

Dans la lucarne : La FIFA veut apporter sa contribution

La Fédération internationale de football accorde une grande importance au football africain.

PUBLIE LE : 03-12-2019 | 0:00
D.R

La Fédération internationale de football accorde une grande importance au football africain. Il y a lieu de dire que notre continent est en train de connaître une grande amélioration notamment sur le plan des joueurs africains qui possèdent une grande technicité. C’est un fait de nos jours, la plupart des joueurs «pros» évoluant en Europe proviennent de l’Afrique. Cette dernière est devenue un «véritable vivier» pour le football mondial. Car, il n’y a pas un continent qui ne sollicite pas les footballeurs africains. Il faut admettre que les grands clubs du continent européen ont installé des centres de formation en Afrique pour former les talents de demain. Comme les africains sont pétris de qualités avec, en plus, un gabarit impressionnant, leur amélioration est plus que certaine. D’où l’intérêt que l’on porte au sport africain.
En tournée récemment en République démocratique du Congo, le président de la FIFA, Gianni Infantino, avait eu à traiter de plusieurs points assez importants concernant le football africain. Il avait parlé avec ses interlocuteurs des investisseurs qui peuvent apporter jusqu’à un milliard de dollars pour construire de grands stades aux normes FIFA et internationales. Il a aussi souhaité à ce que l’Afrique lance une «Ligue africaine» qui pourrait permettre de récolter plus de 200 millions de dollars. Sa présence, faut-il le préciser, intervient à l’occasion du 80e anniversaire de la création du club du TPMazembe, une référence en Afrique.
«Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a souhaité la création d'une ‘’ligue africaine’’, et lancé un appel à un   milliard d'investissement dans les stades sur le continent, pour ‘’porter le football africain au sommet du monde’’».  «Il faut prendre les 20 meilleurs clubs d'Afrique et les faire jouer dans une ligue africaine», a déclaré le président de la Fifa, présent à Lubumbashi, en République démocratique du Congo, pour les 80 ans du Tout-Puissant Mazembe, l'un des plus grands clubs d'Afrique. «Une telle ligue peut générer au moins 200 millions de revenus, ce qui la place dans le Top 10 mondial, du jour au lendemain», a-t-il assuré au côté   du président du TP Mazembe, Moïse Katumbi. L'enjeu est d'arrêter le départ des joueurs africains vers les autres   championnats du monde entier, selon lui. Le président de la Fifa a lancé un appel aux investisseurs «pour récolter un milliard afin que l'on puisse doter chaque pays africain d'un vrai stade de football aux normes Fifa et aux normes internationales». «On va prendre les meilleurs arbitres africains, on va les salarier. On va dépolitiser, on va professionnaliser l'arbitrage en Afrique», a-t-il promis.
Si ses projets se concrétisent en voyant effectivement le jour se serait alors une très bonne chose. Toutefois, pour la «ligue africaine», qui sera animée par une vingtaine de clubs, serait aussi une très bonne proposition, surtout qu’elle pourrait générer beaucoup d’argent.  Cependant, elle aurait des incidences plus ou moins difficiles sur le bon déroulement du calendrier des compétitions déjà pénible lorsqu’on sait les difficultés de transport entre les pays africains. Toujours est-il, Infantino, qui a bénéficié du vote des Fédérations africaines en sa faveur veut vraiment laisser son empreinte dans le continent. 
Hamid Gharbi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions