vendredi 13 dcembre 2019 15:56:45

Nouvelles d’Annaba, Travaux publics : Des réalisations d’envergure

Greffes rénales : 25 interventions d’ici fin 2019

PUBLIE LE : 25-11-2019 | 0:00
D.R

Page réalisée par Boudjemaâ Guetmi

Le secteur des Travaux publics connaît une véritable dynamique, depuis ces dernières années, à la faveur du lancement d'importants projets pour soulager la métropole Annaba de la pression de la circulation routière allant crescendo d'année en année, et lui permettre de jouer son rôle en tant que pôle économique de la région est du pays.

Les  bretelles B et C, entièrement réalisées au niveau de l'entrée est-sud de la ville de Annaba, en sont un élément de cette dynamique. Celles-ci seront mises en service très prochainement, a indiqué le directeur  de wilaya des travaux publics, Younes Bouchekouk. Avec la troisième et quatrième voies, ces bretelles vont permettre un allégement de la circulation au niveau du carrefour de Sidi-Brahim et du boulevard de l'ALN qui enregistrent une forte pression des automobilistes, notamment aux heures de pointe et en fin de semaine. Par ailleurs, trois bretelles sont opérationnelles dans la même zone depuis fin 2015. L'ensemble des cinq bretelles a nécessité une enveloppe financière de 5 millions de dinars pour leur réalisation, a-t-il fait savoir. Des arbustes ont été plantés le long des deux bords des bretelles en prévision de l'érosion susceptible de provoquer des affaissements en plus de la mise en place d'un réseau d'éclairage public genre LED. A ces cinq bretelles, il est prévu une opération d'élargissement des voies desservant le centre- ville à partir du carrefour de Sidi-Brahim. L'autre projet d'une importance capitale pour l'allégement de la circulation à la sortie et entrée est et sud de la ville d'Annaba et la réduction des accidents de la circulation est la réalisation  d'un  pont au lieudit  Ain Khrouf en voie d'achèvement pour desservir El Bouni et El Hadjar sur la Route Nationale RN 16. Un deuxième ouvrage similaire en cours de construction à la cité Seybouse et devant relier la RN 44 à la ville d'Annaba en provenance d'El Tarf vient étoffer et moderniser le réseau routier de la wilaya. Ces deux ponts ont nécessité un montant  de 900 millions de dinars pour leur réalisation, a-t-il ajouté. Les efforts de renforcement du réseau routier local se sont traduits également par d'autres opérations d'envergure retenues, à l'image de la réhabilitation de la RN 84 reliant El Eulma à Ain Sayad dans la commune d'Ain Berda sur 34 km et celle de la RN 16 A reliant le rond-point de Chebaita-Mokhtar (El Tarf) et El Hadjar (Annaba) avec la mise en place de glissières en béton. Outre cela, une réflexion est engagée à la direction de wilaya des travaux publics dans la perspective d'éliminer les ralentisseurs se trouvant sur les RN 16 et 44 en procédant à leur remplacement par des passerelles afin de réduire les accidents de la circulation. Ainsi, trois passerelles sont en cours de placement sur la RN 44. La première est située à proximité de la gare routière Sandid-Mounir, la deuxième dans la localité de Kherraza et la troisième à Sidi Salem (El Bouni).

----------------------------

Greffes rénales
25 interventions d’ici fin 2019

Dix-neuf greffes rénales ont été réalisées depuis le début de l'année 2019 au centre hospitalier-universitaire (CHU), a révélé le chef de service de nephrolologie à l'hopital Ibn Sina et président de la commission nationale de transplantations rénales. On compte atteindre au total 25 transplantations rénales d'ici la fin de l'année, a précisé le Pr Hacène Atik.
Depuis l'année 2006 jusqu'à ce jour, le CHU a effectué 130 interventions chirurgicales de transplantations rénales sur des dons émanant de proches, a tenu à préciser la même source, indiquant que ces greffes rénales ont été réalisées par une équipe du service de néphrologie de Annaba sous la conduite du Pr Chaouch du CHU Mustapha Pacha d'Alger. Ce n'est qu'à partir de 2015 que le service de néphrologie a commencé à réaliser des résultats probants en matière de greffes rénales pour atteindre en moyenne entre 25 et 30 greffes rénales par an avec la prise en charge des problèmes du plateau technique. Le service de néphrologie demeure, toutefois, confronté au déficit en agents paramédicaux pour mener à bien les interventions de greffes rénales. Le Pr Hacène Atik souhaite que le personnel médical soit renforcé en moyens humains avec la  mise en place d'une unité de greffes rénales autonome.

----------------------------

Emploi des jeunes
Plus de 200 locaux OPGI attribués

Plus de 200 jeunes bénéficiaires des dispositifs de soutien de l'Etat à l'emploi (Ansej, Angem et Cnac) vont bientôt acquérir des locaux nécessaires au lancement de leurs activistes professionnelles, a-t-on appris auprès du directeur de wilaya de l'emploi, Guerguem. Ces attributaires de locaux avaient déposé des dossiers qui ont fait l'objet d'un examen de la part d'une commission présidée par le chef de cabinet de la wilaya. Cette dernière a donné son accord favorable et l'OPGI s'est chargée de l'affectation des locaux aux bénéficiaires qui pourront ainsi démarrer leurs activités professionnelles. Les locaux attribués sont implantés dans la localité d'El Kalitoussa (Berrahal), à la nouvelle-ville de Draâ Errich (Oued Aneb) et dans la commune d'El Bouni. Par ailleurs, la commission de wilaya a refusé 13 dossiers de demandeurs de locaux car ne répondant pas aux critères d'attribution retenus à cet effet, a précisé la même source. Il convient de noter que les locaux affectés aux jeunes bénéficiaires par l'OPGI n'ont pas trouvé preneurs lors d'opérations de vente aux enchères, a-t-il expliqué.

----------------------------

Habitat
204 logements  remis à leurs heureux propriétaires

Des décisions d'attribution de 204 logements, répartis entre 90 unités de type AADL et 114 autres de type logement  public locatif (LPL), ont été remises tout récemment à leurs bénéficiaires après de longues années d'attente. Les 90 unités de type AADL sont implantées au niveau de la localité de Boukhadra ''3'', dans la commune d'El Bouni. Les 114 autres logements publics locatifs (LPL) ont été réalisés à Cheurfa au profit des habitants de cette commune. La cérémonie de remise de ces décisions s'est déroulée au siège de la wilaya en présence des autorités locales civiles et militaires à leur tête le wali, Toufik Mezhoud, ainsi que  des invités de divers horizons. Intervenant à l'occasion, le wali d'Annaba a souligné la poursuite des efforts de l'Etat dans la perspective d'améliorer les conditions de vie du citoyen. L'attribution d'autres quotas répartis à travers l'ensemble des communes de la wilaya est prévue très prochainement, a annoncé le wali, précisant que les dossiers des demandeurs de logements sont en cours d'études par la commission de daïras.

----------------------------

Dix ambulances attribuées aux communes rurales

Dix ambulances médicalisées et ultramodernes ont été octroyées aux structures de santé implantées dans les communes éloignées du chef-lieu de wilaya, tels Chetaibi, Ain Berda, El Eulma, Cheurfa, Oued Aneb, Berrahal et Treat,  a-t-on constaté sur place. La cérémonie d'affectation de ces ambulances venant renforcer le dispositif logistique des structures de santé de base et de proximité s'était déroulée en présence du wali Toufik Mezhoud et les directeurs de l'exécutif ainsi que les P/APC concernées  au niveau de l'établissement public de santé de proximité (EPSP) Larbi-Khrouf. Trois autres ambulances similaires ont été attribuées par la même occasion à la direction de wilaya de l'action sociale et solidarité (DAS). Intervenant dans ce contexte, le directeur de wilaya de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, le docteur Mohamed Nacer Dameche, a souligné que la dotation des communes éloignées d'ambulances entre dans le cadre du développement du secteur en ce qui concerne surtout  les urgences médicales. Ces ambulances représentent, a-t-il soutenu, une valeur ajoutée à la qualité de prise en charge du service public médical. Il a fait état, par ailleurs, d'un nouveau schéma organisationnel des urgences médicales dans la perspective de renforcer et de soutenir le SAMU.

----------------------------

Campagne labours-semailles
Des pluies bienfaisantes

La campagne labours-semailles se poursuit dans de bonnes conditions favorisées, il est vrai, par une bonne pluviométrie venue soulager, en quelque sorte, les agriculteurs qui appréhendaient l'arrivée tardive des pluies automnales. Jusqu'à aujourd'hui, les opérations de labours et semences ont permis de réaliser 64% de l'objectif prévisionnel de l'ordre de 16.828 hectares, a fait savoir le directeur des services agricoles (DSA) , M. Seghir Boukhatem. Une superficie de 14.070 hectares  de l'objectif fixé est consacrée au blé dur, le reste est réparti entre le blé tendre, l'orge et l'avoine. Pour ce qui est de la semence, une quantité de 30.647 quintaux  de grains de semences sont disponibles au niveau de la CCLS d'El Hadjar, dont 3.985 quintaux ont été livrés aux producteurs, a précisé le même responsable. Les fertilisants, qui permettent d'améliorer les rendements à l'hectare, sont également disponibles. Sur les 27.667 quintaux existants, 9.747 quintaux ont été livrés aux utilisateurs. Plus de 55 millions de dinars ont été accordés aux 141 céréaliculteurs au titre du crédit Rfig sans intérêt, sur les 271 agriculteurs qui ont formulé une demande au niveau du guichet unique. Par ailleurs, la campagne agricole 2019-2020 prévoit la réalisation d'environ 1.656 hectares de légumes secs dont la culture a enregistré une reprise progressive après une éclipse des champs qui a duré de longues années. Ces légumes secs concernent principalement le pois- chiche, la fève et les lentilles notamment.

----------------------------

Assurances/ENTREPRISES
De nouvelles approches  pour mieux maîtriser LES DANGERS

 Les participants à une rencontre régionale sur les assurances ont mis en avant de nouvelles approches et solutions pour mieux maîtriser les dangers auxquels est confrontée l’entreprise.
Cette dernière doit faire face à de nombreux dangers qui menacent la pérennité de ses activités, a affirmé le directeur général de la Compagnie algérienne des assurances (CAAT), Youcef Benmaissia, soulignant que cette situation impose de rechercher des solutions d’assurances pour accompagner les entreprises et leur permettre de se prémunir des risques qu’elles  encourent au quotidien.
Il a également mis en avant les risques liés au monde du numérique, mais aussi ceux inhérents au changement climatique et à l’instabilité politique qui représentent désormais une réelle menace pour l’avenir de toute entreprise. 
Les compagnies d’assurances, dont la CAAT, s’emploient à s’adapter aux nouveaux risques en étendant leurs couvertures contre les effets des catastrophes naturelles et les dangers du monde du numérique, a-t-il ajouté. Selon les données fournies lors de cette rencontre, le capital du marché algérien des assurances a atteint en 2018 plus de 137 milliards de dinars.  
L’assurance automobile représente à elle seule près de 50% de ce marché.
 La valeur des indemnisations octroyées par la CAAT avait atteint pour   cette année-là pas moins de 69 milliards de dinars, dont 48% liés à l’indemnisation des sinistres automobiles.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions