jeudi 05 dcembre 2019 17:05:07

Djamel Belmadi : « Je ne suis pas né en Algérie mais j’ai été éduqué à l’Algérienne »

S’il y a quelque chose qui a le plus irrité le sélectionneur national, à l’occasion de la confrontation Botswana - Algérie, c’est bien l’attitude du coach des Zèbres.

PUBLIE LE : 21-11-2019 | 0:00
D.R

S’il y a quelque chose qui a le plus irrité le sélectionneur national, à l’occasion de la confrontation Botswana - Algérie, c’est bien l’attitude du coach des Zèbres. Djamel Belmadi, en dépit des conditions difficiles qui ont entouré cette partie et de l’état lamentable de la pelouse, reproche au technicien algérien, Adel Amrouche, la manière par laquelle son équipe a abordé cette rencontre et le comportement de ses joueurs sur le terrain.

«Ça avait tout l’air d’être des consignes. L’agressivité par laquelle se sont distingués les joueurs botswanais dépassait le cadre sportif. Il y avait de quoi s’inquiéter pour l’intégrité physique de mes joueurs. Atal l’y a échappé bel, avec les tacles dangereux dont il a fait l’objet. Il pouvait réellement rentrer avec une jambe cassée. Si certains ont cru qu’ils avaient une chance de s’imposer en jouant ainsi, ils se sont trompés. Mes joueurs, qui étaient bien préparés pour ce match, ont répondu présents, notamment dans les duels, pour répondre à l’engagement physique exagéré de la part de leurs adversaires», a déclaré l’entraîneur national, au cours de la conférence de presse d’après match, désertée par son homologue botswanais. Belmadi n’a pas décoléré, même au lendemain de la rencontre. Au retour de la délégation à Alger, le coach national n’a pas manqué d’en remettre une couche à son homologue du Botswana. «Je ne suis pas né en Algérie, mais j’ai été éduqué à
l’ algérienne. On m’a inculqué les valeurs de ce pays. Cela dit, je suis content de cette victoire, acquise non sans grandes difficulté, surtout que mes joueurs étaient exposés à un danger réel, sous les yeux d’un arbitre qui a brillé par sa passivité. Notre objectif est atteint ; on est premier du groupe après deux journées. On termine l’année en beauté et on va se concentrer  à présent sur les éliminatoires du Mondial-2022, qui arrivent aussi», a-t-il souligné. De son coté, l’entraîneur du Botswana s’est défendu, dans une déclaration aux médias. «À la fin de la partie, je suis allé vers les joueurs de la sélection algérienne pour les féliciter, un à un, pour leur victoire. Pour ce qui est de l’agressivité de mon joueur, je dirais que le carton rouge qu’il a reçu est tout à fait mérité. Je lui avais parlé au vestiaire, à la mi-temps, pour lui dire que si jamais il serait derrière la blessure d’un joueur algérien, je rentrerais personnellement sur le terrain pour le faire sortir avec une gifle.  De toute manière il va être sanctionné par la fédération», a
indiqué Adel Amrouche.
Dans ce groupe «H», l’Algérie, auteur de deux succès,  occupe la première place, suivie du
Zimbabwe (4 points), du Botswana (1 pt) et de la Zambie
(0 pt).
Redha M.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions