lundi 01 juin 2020 18:02:09

Le président par intérim du Conseil de la Nation, Salah Goudjil : Le peuple est appelé à participer massivement le 12 décembre

Le président par intérim du Conseil de la Nation, Salah Goudjil a appelé, hier à Alger, l'ensemble des Algériens à une participation massive et intensive à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain afin d'exprimer la véritable citoyenneté et concrétiser la volonté populaire exprimée à travers les différentes étapes du Hirak populaire qui a impressionné le monde entier, a indiqué un communiqué du Conseil de la Nation.

PUBLIE LE : 18-11-2019 | 0:00
D.R

Le président par intérim du Conseil de la Nation, Salah Goudjil a appelé, hier à Alger,  l'ensemble des Algériens à une participation massive et intensive à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain afin d'exprimer la véritable citoyenneté et concrétiser la volonté  populaire exprimée à travers les différentes étapes du Hirak populaire qui a impressionné  le monde entier, a indiqué un communiqué du Conseil de la Nation.

L«Le peuple algérien est appelé à participer massivement et intensivement le 12 décembre pour élire l'Algérie rêvée par les chouhada, espérée par la jeunesse et préservée par l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l'Armée de libération nationale (ALN), garante de sa sérénité, de sa sécurité et de sa souveraineté ... une Algérie où l'égalité règne et le cercle de rêves d'un avenir radieux s'élargit», a affirmé M. Goudjil qui a présidé une réunion du bureau du Conseil élargi au contrôleur parlementaire et aux présidents de groupes parlementaires, consacrée à l'examen du projet de programmation des travaux législatifs du Conseil de la Nation du 24 au 28 novembre 2019, outre la présentation et l'examen du projet du budget de 2020 du conseil. Félicitant, à l'entame de cette réunion, l'ensemble des algériens pour le lancement de la campagne électorale de la présidentielle du 12 décembre prochain, le président par intérim du Conseil a estimé que cette campagne électorale «est un couronnement du processus de préparation de cette échéance engagée par toute la composante de l'Etat algérien, lequel a mené à l'adoption, par le Parlement, de la loi organique relative au régime électoral et de la loi organique relative à l'Autorité nationale indépendante des élection (ANIE).
Il a salué, par la même occasion, «le travail de l'ANIE, caractérisé par la compétence et le haut professionnalisme qui vont certainement mener à une élection libre et démocratique en toute régularité et transparence dont le seul héros sera le peuple algérien, source de tout pouvoir...». «La signature de la charte d'éthique des pratiques électorales par les cinq candidats à la présidentielle et les médias, est une première depuis l'indépendance mais aussi un début pour le peuple algérien afin qu'il mette sa main sur la souveraineté de sa décision lui permettant de choisir librement son candidat...», a-t-il soutenu, ajoutant que cette charte «témoigne de la crédibilité de la prochaine échéance et de la justesse de la voie empruntée... dans le cadre de l'instauration d'une véritable démocratie à laquelle œuvrent et aspirent les Algériens, marchant, ainsi, sur les pas de leurs aïeux, martyrs et moudjahidine, qui ont fait le miracle éternel de novembre ...». M. Goudjil a appelé, par ailleurs, le peuple algérien, toute génération et obédience confondue, à participer massivement à ce rendez-vous national et historique en vue d'exprimer la véritable citoyenneté et concrétiser la volonté populaire exprimée à travers les différentes étapes du Hirak populaire qui a impressionné le monde entier, en devenant un exemple à suivre en termes de pacifisme et de civisme et prospérité...». Mettant l'accent, à ce titre, sur l'importance d'une «forte participation à l'effet de choisir un président conduisant l'Algérie nouvelle», le président par intérim du Conseil de la Nation a exprimé son souhait de voir les Algériens et les Algériennes saisir cette occasion pour adresser un message clair au monde, un message, a-t-il dit, dans lequel ils réitèrent leur détermination à bâtir une Algérie démocratique et prospère, et qui préserve l'image et la position d'une Algérie qui ne saurait être que rayonnante et assumant un rôle pivot dans la région et le monde, une Algérie, poursuit M. Goudjil, consacrant le retour au pays des compétences nationales qui valorisent la notion du travail, ouvre les portes aux aspirations des enfants du peuple parmi ceux disposant des moyens de changement et de développement susceptibles de rompre définitivement avec les pratiques et les comportements de la Bande, de ses relais et de tous ceux qui gravite autour d'elle..». M. Goudjil a appelé, par la même occasion, «le peuple algérien à faire montre de vigilance vis-à-vis des pseudos démocrates qui ...» exercent une violence morale contre le peuple algérien, en ce sens qu'ils «s'adonnent à des pratiques contraires aux traditions et coutumes reconnus dans pareilles échéances, tout en devenant des porte-voies de diktats imposés par des forces étrangères qui ne veulent pas du bien pour le pays et œuvrent à la déstabilisation de ses institutions...».
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions