jeudi 05 dcembre 2019 17:03:29

A travers le pays : Marches de soutien à l’élection présidentielle et à l’ANP

Valorisation du rôle de l’institution militaire

PUBLIE LE : 17-11-2019 | 0:00
D.R

Des citoyens des wilayas de Batna, de Tébessa et de Bordj Bou-Arréridj sont descendus, hier dans la rue, pour des marches pacifiques en faveur de la tenue de l'élection présidentielle du 12 décembre prochain, ont constaté les journalistes de l’APS. À Batna, des citoyens, des acteurs de la société civile, des moudjahidine et enfants de chouhada ont participé à une marche pacifique soutenant la tenue de la prochaine élection.

Les manifestants ont marché le long des allées Benboulaïd sous une forte pluie, scandant des slogans soutenant le processus constitutionnel et appelant à la préservation de l’Algérie et son unité, criant notamment «Armée, peuple, frères» (Djeïch Chaab Khaoua Khaoua) et «Oui aux élections du 12 décembre». À Tébessa, des citoyens des différentes catégories d’âge ont marché au centre-ville, exprimant leur soutien à l’Armée nationale populaire et au processus électoral, et appelant le peuple à aller aux urnes pour choisir un nouveau président. Sur la place El-Kalaâ, au centre de Bordj Bou-Arréridj, un rassemblement a été organisé pour soutenir les élections du 12 décembre prochain et l’Armée nationale populaire, au milieu d’un dispositif sécuritaire renforcé. Parallèlement, des jeunes des deux wilayas de Tébessa et de Bordj Bou-Arréridj ont organisé des marches pacifiques exprimant leur rejet de l’organisation des élections présidentielles en la présence de symboles de l’ancien système. Ces marches se sont déroulées dans le calme total sans enregistrer aucun incident.

Valorisation du rôle  de l’institution militaire

Des citoyens de la wilaya de Tiaret sont aussi sortis, dans une marche pacifique, pour exprimer leur soutien au déroulement des élections au rendez-vous, tout en valorisant le rôle de l’institution militaire dans l'accompagnement du peuple pour une sortie de crise, a-t-on constaté. Les participants à cette marche ont affirmé leur «engagement à honorer le serment de chouhada, celui de préserver la stabilité du pays et de le défendre contre tous les dangers», tout en mettant en garde contre «l'erreur de tomber dans le piège du vide constitutionnel». En outre, ils ont rejeté toute ingérence étrangère dans les affaires internes du pays et ont scandé des slogans de soutien à l’Armée nationale populaire (ANP) appelant à poursuivre la lutte contre la corruption et à élire un président de la République. La marche s’est déroulée sous un temps de pluie, de neige et de froid glacial qui sévit dans la région depuis samedi matin.

« Soyons tous au rendez-vous  du 12 décembre. »

Des citoyens ont également organisé à Oran un rassemblement et une marche pacifiques pour exprimer leur soutien à l'élection présidentielle. Les manifestants, dont des représentants de la société civile, des fédérations de différents métiers, ainsi que des imams, se sont rassemblés devant le siège de l'APC d'Oran, place du 1er-Novembre 1954, pour exprimer leur soutien à la prochaine présidentielle. Les participants, arborant le drapeau national, ont entonné l'hymne national, scandant des slogans et brandissant des banderoles favorables au scrutin du 12 décembre, tels que : «Oui à l'élection présidentielle du 12 décembre», «L'élection est un processus démocratique», «Pas de sortie de crise sans élection» et «Soyons tous au rendez-vous du 12 décembre», ainsi que «Oui aux élections et à la poursuite de la lutte contre la corruption».
Les manifestants ont également fait part de leur soutien à l'Armée nationale populaire (ANP) avec des slogans comme «Djeïch chaâb, khawa khawa» (armée et peuple, frères), «L'ANP, fierté de l'Algérie».  Après le rassemblement, ils ont marché dans les principales artères du centre-ville, dont le boulevard Émir-Abdelkader et la rue Larbi-Ben- M'hidi, avant de se disperser dans le calme à hauteur du lycée Lotfi. D'autres citoyens ont organisé parallèlement un rassemblement pacifique au niveau de la place du 1er-Novembre, juste en face du siège de l'APC d'Oran, scandant cette fois-ci des slogans contre la tenue de la présidentielle du 12 décembre. Aucun incident n'a entaché les deux rassemblements opposés.

Une solution constitutionnelle

En outre, des citoyens ont organisé, à Sidi Bel-Abbès, une marche pacifique de soutien à l'élection présidentielle du 12 décembre prochain et à la solution constitutionnelle, a-t-on constaté. Les marcheurs, qui ont sillonné les artères de la ville avant de se regrouper à la place du 1er-Novembre, au centre e Sidi Bel-Abbès, brandissant l'emblème national, ont appelé à l'accomplissement du devoir national pour sortir le pays de la crise et contribuer à l'édification d'une Algérie nouvelle forte en se rendant massivement aux urnes pour élire un président de la République.
Ils ont scandé, lors de cette marche, des slogans exprimant leur soutien à l'échéance électorale prochaine, à l'unité et à la solidarité nationales et à l’Armée nationale populaire qui a accompagné le hirak et les revendications du peuple. Des marcheurs ont exprimé leur satisfaction et leur optimisme quant aux prochaines élections, qui seront «une fête de la démocratie», à la faveur des décisions prises pour assurer la transparence et l’intégrité de cet important rendez-vous électoral, appelant à aller massivement aux urnes pour contribuer à la pérennité des institutions de l’État et à l'édification d'une nouvelle République.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions