vendredi 13 dcembre 2019 15:58:21

NOUVELLES DE Constantine

Comme chaque année à l’approche de l’hiver, la protection civile de Constantine lance une caravane de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone (CO)

PUBLIE LE : 16-11-2019 | 0:00
D.R

Intoxication au monoxyde de carbone : Caravane de sensibilisation de la protection civile

Comme chaque année à l’approche de l’hiver, la protection civile de Constantine lance une caravane de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone (CO), laquelle devra parcourir les différentes localités de la wilaya, en ciblant préférentiellement les établissements scolaires et les mosquées situés au niveau des groupements résidentiels récemment occupés, particulièrement dans la circonscription administrative Ali-Mendjeli et le Pôle urbain Massinissa, connaissant des arrivées massives de nouveaux locataires.

En effet, cette période de l’année coïncide toujours avec une hausse du nombre de décès imputés au « tueur silencieux ». À titre d’illustration, 29 morts par intoxication au CO ont été signalés depuis le début de l’année par les services de la protection civile, sans compter les nombreuses victimes de l’inhalation de ce gaz qui ont pu être secourues à temps. Selon ces mêmes services, la recrudescence de ce type d’incidents accompagnant chaque vague de froid est due, en premier lieu, à l’installation de poêles ou de chauffe-bains non conformes aux normes requises en matière de sécurité, voire carrément défectueux. Cet état de  choses est aggravé par le manque d’aération des foyers, les habitants préférant fermer hermétiquement portes et fenêtres, ce qui favorise l’accumulation du CO et l’intoxication des occupants. Pire, des locataires inconscients procèdent incompréhensiblement à la suppression de la sortie d’air, se condamnant de la sorte, de même que les membres de leurs familles à une exposition mortelle à ce gaz. En outre, les pompiers déplorent l’absence d’entretien des appareils de chauffage, laquelle conduit à une combustion anormale ainsi que celle des sorties d’air, souvent obstruées par les nids d’oiseaux, les suies et différentes sortes de déchets. En matière de prévention, ces derniers recommandent l’acquisition d’équipement obéissant aux normes de fabrication internationales, ainsi que de faire contrôler son installation de chauffage par un professionnel, idéalement aux mois de septembre ou octobre, afin de pouvoir procéder, en cas de nécessité, aux travaux qui s’imposent. Par ailleurs, l’usage des détecteurs domestiques de monoxyde de carbone est fortement recommandé. Ces appareils, quoique d’un coût assez élevé (10.000 et 20.000 DA), constituent un atout préventif de premier choix grâce à leur système de déclenchement d’un signal d’alarme strident lorsque la concentration en CO dépasse le seuil normal, ce qui peut permettre de sauver bien des vies. Il convient de préciser que la caravane de sensibilisation a pris son départ lundi au siège de la direction de wilaya de la protection civile, avec comme première étape, l’unité de voisinage 20 d’Ali-Mendjeli. Sur place, la délégation s’est rendue dans des appartements nouvellement habités pour vérifier l’installation de chauffage et donner de précieux conseils aux occupants des lieux. Cette caravane comprend également des cadres issus de la société de distribution de l’électricité et du gaz de l’Est (SDE), des directions de l’Éducation et du Commerce, de l’office de promotion et de gestion immobilières (OPGI), des scouts musulmans algériens (SMA), ainsi que de l’organisation algérienne de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE), lesquels sillonneront, chaque mercredi et jusqu’à la fin de l’hiver, de nouvelles zones de la wilaya. 

Assainissement collectif  
13 km de réseau nettoyés
en trois mois
 
Dans le cadre du plan anti-inondations mis au point par la société des eaux et d’assainissement de Constantine (SEACO), et basé sur l’anticipation et la prévention, les agents de cette dernière ont procédé au curage de 12.548 avaloirs (sur les 29.294 existants), ainsi qu’au nettoyage de 6.752 regards et de près de 13 km sur les 1.322 km que compte le réseau d’assainissement collectif de la wilaya, et ce, durant les mois d’août, septembre et octobre. Lors de cette même période, la société a enregistré 1.140 réclamations, et ses 17 unités techniques, rattachées à 5 zones d’exploitation, ont opéré 1.755 interventions. 
 

Pôle intégré de Retba 
Livraison de 1.425 logements en mars 2020 
 
Les souscripteurs à la formule location-vente de l’agence d’amélioration et de développement du logement (AADL) qui ont opté pour le pôle intégré de Retba, situé sur le territoire de la commune de Didouche-Mourad, ne cessent de se manifester ces derniers temps afin d’attirer l’attention des autorités publiques sur la situation inextricable dans laquelle ils se retrouvent, d’autant plus que leurs pairs de l’unité de voisinage 20 de la nouvelle ville Ali- Mendjeli ont reçu les clefs de leurs appartements il y a des mois de cela. En effet, si une partie des 6.000 unités est déjà prête, l’installation des réseaux d’énergie électrique et gazière se trouve à chaque fois reportée par les oppositions des propriétaires des terrains par lesquels doivent passer ces derniers, ce qui a induit un grand retard dans la livraison des logements. Après plusieurs tentatives de règlement à l’amiable, les autorités de la wilaya ont fini par adresser un dernier avertissement audits propriétaires, les sommant de ne plus entraver la progression des travaux. C’est lors d’une sortie sur le site opérée la semaine passée que le chef de l’exécutif, Abdessamie Saïdoun, a instruit le président de l’APC de Didouche-Mourad de trouver au plus vite une solution à cette situation, sous peine de faire intervenir la force publique. Il faut rappeler que le premier délai de livraison annoncé était le mois de juin 2016, et concernait un premier quota de 2.000 unités. Depuis, les souscripteurs ont appris à prendre leur mal en patience, espérant investir rapidement leurs nouvelles habitations, d’autant plus que le gros du travail a déjà été fait. En mars passé, le directeur général de l’AADL, Saïd Rouba, s’était rendu à Retba, à l’invitation du wali de Constantine, et avait promis qu’une partie des logements serait prête pour l’été. De son côté, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, en visite début août à Constantine, avait avancé comme délai la fin de l’année en cours. Le dernier engagement en date des autorités est la livraison de 1.425 unités avant la fin du premier trimestre 2020. « Je ne pourrais fixer une date précise qu’après la pose des réseaux d’électricité et de gaz et la mise en service de la station de traitement d’eau potable», a assuré M. Saïdoun aux souscripteurs mécontents. 
Agriculture 
La production de nectarine en nette augmentation
 
La production de nectarine réalisée au titre de la saison agricole 2018-2019 s’est "sensiblement" accrue, atteignant 29.680 quintaux contre 27.521 quintaux recensés la saison précédente 2017-2018, a-t-on appris, mardi, auprès de la direction des services agricoles (DSA). "La maîtrise, par les agriculteurs, de l’itinéraire technique de la production, l’utilisation des techniques modernes de l’irrigation et le traitement de certaines maladies de façon opportune", sont les facteurs qui ont favorisé l’amélioration "qualitative et quantitative" de ce genre de production, a précisé le chef du service de la production agricole et d’appui technique au sein de la DSA, Djamel Benseradj. La culture de nectarine est concentrée dans les communes des zones Nord et Sud-Est de la wilaya, à Hamma Bouziane et El Khroub qui ont réalisé respectivement 7.520 quintaux (q) et 3.100 q de ce fruit, a-t-on noté, relevant que plus de la moitié de la production des fruits de saison estimée cette année à 55.100 quintaux représente la production de nectarine. La même source a indiqué que le rendement moyen de la production agricole de la saison  2018-2019, cultivée sur  333,19 hectares, a atteint cette année 166 q/ha contre 157 q / ha lors de la campagne 2017-2018. L'augmentation de la surface productive et les bonnes conditions climatiques, marquées par l'absence de chutes de grêle, ont contribué à l'augmentation de la récolte des fruits à noyaux dont également 9.675 q de prunes représentant 17% de la récolte globale, ont précisé les services de la DSA. La wilaya de Constantine s’est  également initiée à la culture d'autres variétés fruitières comme la poire et la pomme, où des quantités respectives de 11.205 et de 8.712 q ont été jusqu’à présent enregistrées, selon les dernières statistiques établies par les responsables locaux de ce secteur.  
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions