jeudi 14 novembre 2019 06:20:16

RASD : Dernière résolution sur la Minurso : « Décevante et en deçà du niveau escompté »

L’Organisation des enfants des martyrs sahraouis salue la position historique de l’Algérie

PUBLIE LE : 05-11-2019 | 1:00
D.R

La dernière résolution du Conseil de sécurité de l'ONU concernant le mandat de la Minurso a été «décevante et en deçà du niveau escompté» et marque un recul dans la dynamique insufflée récemment, a estimé, l'ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger et membre du secrétariat général du Front Polisario, Abdelkader Taleb Omar. Intervenant lors d'une rencontre de solidarité entre fils de Chahid (Algérie-Sahara Occidental),
M. Taleb Omar a indiqué que la résolution était «loin du niveau escompté, décevante et marque un recul dans la dynamique insufflée récemment». Il a souligné, de ce cadre, que la résolution était pratiquement un renouvellement de la résolution précédente exception faite de la prorogation d'une année du mandat de la mission onusienne au lieu de six (6) mois. Le peuple sahraoui et le Front Polisario qui supportent cette situation depuis 28 ans et a donné plusieurs chances pour une résolution pacifique du conflit, «poursuivra sa lutte par tous les moyens légitimes», a-t-il ajouté. Concernant les mesures devant être prises par le Front Polisario dans ce sens, le diplomate sahraoui a affirmé que «le Front Polisario a pris acte de la situation et adressé une lettre à toutes les parties concernées. Sa direction prendra les mesures nécessaires en temps opportun». Le responsable a fait savoir, à ce propos, que le 15e congrès du Front Polisario qui se tiendra dans les territoires libérés du 19 au 22 décembre prochain, «abordera cette question et prendra une position ferme pour rectifier les choses en refusant ce dérapage». Devant cette conjoncture particulière, le congrès procédera à «une évaluation de la stratégie de la lutte et à la mise en place de options à même de surmonter les difficultés en vue de réaliser du progrès dans la question sahraouie, de garantir au peuple sahraoui son droit à l'autodétermination et faire face au dérapage et recul que tente d'imposer le régime marocain soutenu par ses alliés notamment la France». Le diplomate sahraoui a rappelé que «le Front Polisario, qui a fait des concessions et accepté le principe du référendum comme solution intermédiaire, a mis en garde, à maintes reprises, contre les dépassements et violations marocaines et a réclamé de redresser la situation» dans le cadre de l'accord fixé dans le plan de paix de 1991 en vertu duquel a été signé le cessez-le-feu. Dans ce cadre, il a mis l'accent sur l'impératif, à l'étape actuelle, de «redresser ce processus», imputant au Conseil de sécurité et à la communauté internationale la responsabilité, la recherche d'une solution pacifique étant inexistante même dans le cadre de la légitimité. Mercredi dernier, le Conseil de sécurité a prorogé le mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso). Le vote a enregistré 13 voix pour et deux abstentions, celles de la Russie, membre permanent et de l’Afrique du Sud, qui assure la présidence tournante du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre. À cet effet, l'ambassadeur sahraoui a salué la position de la Russie, la qualifiant «d'honorable» vu qu'elle s'est abstenue et ne s'y oppose pas pour que la résolution ne soit pas annulée et ne laisse pas de vide dans la question sahraouie. Saluant la position historique et constante de l'Algérie à l'égard de la question sahraouie, M. Taleb Omar a mis en exergue le rôle efficient de l'Union africaine (UA) au sein du continent ainsi qu'avec les partenaires internationaux en faveur de la question sahraouie pour permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'autodétermination.

L’Organisation des enfants des martyrs sahraouis salue  la position historique de l’Algérie

L’Organisation des enfants des martyrs sahraouis a salué, hier à Alger, la position «historique» de l’Algérie en faveur du   combat du peuple sahraoui pour le recouvrement de son droit à l’autodétermination, et parvenir ainsi à libérer la dernière colonie en Afrique.  Reçu par le président de la commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté à l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelkader Abdellaoui, le chef de l’Organisation des enfants des martyrs   sahraouis, Mohamed Walid Welida, qui a dirigé une délégation, a précisé que «les Sahraouis n’oublieront jamais la position historique de l’Algérie en faveur de la cause sahraouie, même dans les circonstances les plus difficiles, au moment où plusieurs pays conspiraient contre le Sahara occidental».

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions