lundi 19 octobre 2020 16:12:59

Indemnité dE chômage-intempéries liée à la canicule : Prise en charge des travailleurs du nord du pays

22 milliards de DA de congés annuels payés par la CACOBATPH

PUBLIE LE : 28-10-2019 | 0:00
Ph. Louiza M.

La Caisse nationale des congés payés et du chômage-intempéries des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique (CACOBATPH) procédera à la généralisation de la prise en charge de l’indemnité de chômage-intempéries liée à la canicule aux wilayas du Nord, en vertu d’un accord signé, hier, avec l’Office national de météorologie (ONM).
La CACOBATPH a élargi, en 2016, sa couverture d’indemnisation du chômage-intempéries par la prise en charge de la période caniculaire pour le Sud. En 2017, le même organisme a élargi cette couverture pour concerner les wilayas des Hauts plateaux, et cette année, c’est au tour de régions du nord de bénéficier de la généralisation de cette prestation. Présidant la cérémonie de signature, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a affirmé que ce nouveau service permettra de protéger les travailleurs des fortes chaleurs pouvant menacer leur santé et leur sécurité lors de l’exercice de leur fonction dans les chantiers de bâtiment et des travaux publics, et indiqué que cette indemnisation s'inscrit dans le cadre des services de protection sociale destinés aux travailleurs affiliés au système de sécurité sociale, soulignant que l'Algérie est le seul pays d'Afrique et du monde arabe à adopter le système d’indemnisation du chômage-intempéries.
Hassan Tidjani Haddam a exprimé le souci de son secteur de garantir pleinement les droits des travailleurs et d'accompagner les entrepreneurs et les patrons d'entreprises en général, dans l’intérêt du pays, et ce, dans le cadre de la bonne gouvernance. « La couverture sociale en matière d’indemnité de chômage liée à la canicule constitue un plus qui devrait enrichir le système de sécurité sociale, à même de renforcer le caractère social de l’Etat dont nous veillons à le faire bénéficier à tous les citoyens sans exclusion », a-t-il ajouté, indiquant que dans cette vision, son département ministériel a adopté une stratégie « efficace » visant à «améliorer » et à « développer » la fonction publique. « En témoigne le saut qualitatif qu’ont connu les organismes sous la tutelle en ce qui concerne la modernisation du système de sécurité sociale, qui occupe une place privilégiée dans la politique sociale de l'État », s’est félicité le ministre.
Pour sa part, le directeur général de la CACOBATPH a estimé que le nombre de bénéficiaires de ce service au niveau national devrait atteindre quelque 50.000 travailleurs des secteurs du Bâtiment, des Travaux publics et de l'Hydraulique et révélé à cette occasion que plus de 58.000 entreprises employant plus d'un million de travailleurs sont affiliées à la Caisse.
Abdelmadjid Chikakri a rappelé également que son organisme avait procédé, durant la période s’étalant du 1er juillet au 30 septembre derniers, «au paiement des congés annuels de 762.643 travailleurs des secteurs du BTPH, pour un montant supérieur à 22 milliards de DA».

22 milliards de DA de congés annuels payés par la CACOBATPH

Il faut savoir que la CACOBATPH a pour missions d'assurer la gestion des congés payés et du chômage-intempéries, dont bénéficient les travailleurs relevant des secteurs du BTPH, ainsi que de procéder à l'immatriculation des bénéficiaires et de leurs employeurs et d'assurer le recouvrement des cotisations prévues par la législation et la réglementation en vigueur.
 L'indemnisation de l'arrêt de travail lié à la canicule, qui peut avoir de graves conséquences sur la santé humaine, est considérée comme un « acquis » pour les professionnels relevant des secteurs du BTPH, notamment ceux qui travaillent à ciel ouvert dans les régions du Sud et des Haut plateaux, où la température atteint parfois des pics de 48 degrés et plus.
La région du Sud-est enregistre, selon les données de l'Office national de météorologie un record de températures, notamment en juillet et août, dépassant dans certaines zones les 50 degrés, soit la température la plus élevée à l'échelle nationale.
Salima Ettouahria
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions