jeudi 14 novembre 2019 06:20:52

Nouvelles de Tizi Ouzou, Chantiers de logements : Accélération des travaux et respect des normes de construction

Formation professionnelle : Lancement de deux filières en février 2020 à l’INSFP d’Oued Aïssi

PUBLIE LE : 24-10-2019 | 1:00
D.R

Page animée par Belkacem Adrar

Le wali de Tizi Ouzou, M. Mahmoud Djamaâ, a effectué, lundi 21 octobre 2019, une visite de travail et d’inspection des  projets de réalisation de logement tous segments confondus implantés sur le territoire de la daïra de Draâ Ben Khedda, une quinzaine de kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya.

Accompagné des directeurs concernés, des autorités locales de Draa Ben Kheda et des responsables des entreprises chargées de la réalisation de ces  projets, le premier responsable de l’exécutif de la wilaya de Tizi-Ouzou a visité le site abritant les    1.000 logements publics locatifs (LPL), où il a instruit la directrice  de l’Office Public de Gestion Immobilière (OPGI) et les autres directeurs concernés, ainsi que l’entreprise publique Cosider à «mobiliser tous les moyens pour l’achèvement des travaux et la réception de cette cité d’ici le mois de mars 2020». Il a également instruit les deux entreprises chargées de la réalisation des
100 logements LPA destinés aux journalistes exerçant dans la wilaya de Tizi-Ouzou  à l’effet « de redoubler les efforts et terminer ce  projet dans un délai ne dépassant pas huit mois». Mahmoud Djemaâ a par ailleurs exhorté les entreprises en charge de la réalisation de cet important programme de logements
d’ «accélérer les travaux pour procéder à la distribution des logements aux bénéficiaires d’ici le mois de juin 2020» et instruit les maitres d’ouvrages de revoir à la hausse la cadence de réalisation, le respect de la qualité des travaux et des délais.

-------------------------------------

Formation professionnelle 
Lancement de deux filières en février 2020  à l’INSFP d’Oued Aïssi

Deux filières dites d'excellence seront dispensées à l'INSFP de Oued Aissi à partir de la session février 2020, a annoncé hier dans un  communiqué la direction de la formation et de l’enseignement  professionnels de la wilaya de Tizi-Ouzou (DFEP). Il s'agit, lit-on dans ce communiqué,  de l'efficacité énergétique et de l'automatisme  industriel avec le concours de la fondation Schneider qui équipera les ateliers réalisés au niveau du même établissement. Cette décision, a indiqué la même source, «a été prise au terme d'une visite sur le site effectuée ce mardi 22 octobre par une délégation ministérielle ». Des représentants du ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels, de l'Éducation et de la fondation  Schneider, le directeur du centre d'excellence de Rouiba, le directeur de wilaya, des partenaires économiques et des formateurs  désignés pour assurer les enseignements dans les deux filières ont  débattu de tous les aspects liés au lancement des filières  d'excellence à Tizi-Ouzou au cours d'une séance de travail tenue à l'issue de la visite des ateliers, a par ailleurs fait savoir la même source.

-------------------------------------

Développement local
Le P/APW en visite dans les communes 

Le Président de l'Assemblée populaire de la wilaya de Tizi-Ouzou (P/APW), Youcef Aouchiche,  a visité dimanche dernier le Centre sportif de proximité (CSP) de la commune d'Ath Douala en bute à quelques problèmes ayant retardé sa mise en service. Sur les lieux, le P/APW, accompagné des membres de son exécutif, des élus de l’APW et des autorités locales de la daira éponyme, s’est rendu à la piscine semi-olympique ayant déjà été réceptionnée mais non mise en service pour une saugrenue cause de  non raccordement au réseau d’assainissement ! Cette piscine, un bijou architectural, a couté la bagatelle de 20 milliards de centimes au Trésor public. Youcef Aouchcihe, non sans faire part de son indignation face à cette situation, a décidé sur place d’accorder une subvention pour le raccordement  de tout le CSP au réseau d'assainissement et instruit le Directeur local de la jeunesse et des sports DJS et l'entreprise qui a réalisé le projet d'apporter les réparations nécessaires à l'infrastructure qui, faut-il le signaler, a subi entre temps quelques dégradations. Le P/APC  d’Ath Douala s'est engagé, quant à lui, de commencer les travaux le plus tôt possible pour l'ouverture de la piscine au public. Le stade communal de la même localité a été le deuxième site visité par la délégation conduite par le P/APW. Réalisé durant les années 1980, le stade communal d'Ath Douala qui a bénéficié d'une 1re opération de réhabilitation dans les années 2000 ne peut plus servir pour raison d'affaissement important du terrain et les travaux réalisés par l'APC ne semblent plus suffire pour le stabiliser. Vu ce constat, le DJS s'est engagé d'établir une étude fiable et engager les travaux nécessaires pour venir à terme de ce problème et remettre ce stade à la disposition des jeunes de la commune. Le président de l'APW s'est également engagé de faire le nécessaire pour rétablir l'alimentation en eau courante de la salle omnisports afin de permettre sa réouverture aux athlètes de la région, tandis que le P/APC de la même commune s'est engagé à affecter quelques employés pour la gestion et l'entretien des équipements du CSP qui contient également une salle polyvalente. Lors de cette visite, le président de l’assemblée populaire de la wilaya de Tizi-Ouzou a écouté les doléances de la population et les autorités locales qui ont sollicité l’inscription d'un projet de réalisation d’une école  primaire au chef-lieu de la ville sachant que «c'est la bibliothèque communale qui est réaménagée en classe pour accueillir les élèves». Comme il a été également question d'accélérer la cadence des travaux et levée des contraintes pour la livraison du CEM de la commune d’Ath Mahmoud, relevant de la même daira.
La semaine écoulée, le président de l’APW de Tizi-Ouzou a effectué une visite d’inspection et de travail au niveau de la commune de Boghni où il s’est enquis de l’avancement des travaux de réalisation de plusieurs projets inscrits à l’indicatif de cette commune montagneuse située au sud de la wilaya. Le projet de réhabilitation de la salle de cinéma de la ville de Boghni est le premier chantier visité. L’opération de réhabilitation de cette salle de cinéma mythique se déroule normalement, a constaté le P/APW.
Une cagnotte de 500 millions centimes a été déjà allouée à ce projet et une supplémentaire de 600 millions de centimes pour achever les travaux a été accordée selon le président de l’APW et le président d’APC qui suivent de très prêt ce projet. La délégation de l’APW s’est rendue par la suite sur le projet de la réalisation de la piscine semi-olympique dont les travaux ont bien repris après la résiliation du contrat l’ancienne entreprise (défaillante) et l’attribution à nouvelle entreprise plus compétitive.
Dans le cadre de la réalisation des aires de jeux de proximité, le P-APW s’est engagé revêtir en gazon synthétique le stade communal de la même ville. La salle des fêtes de cette dernière a également bénéficié d’une cagnotte pour sa réhabilitation et les travaux seront lancés incessamment. 

-------------------------------------

Agriculture
La préservation du patrimoine oléicole en question

Un appel à la protection et à la préservation du patrimoine  génétique oléicole algérien a été lancé par l’expert en oléiculture, Kheloufi Saad, à l’occasion d’une journée technique sur l’oléiculture qu’il a animé mercredi 16 octobre à Tizi Ouzou.  Lors de cette rencontre organisée par la Direction locale des services agricole (DSA) à l’Institut de technologie moyen agricole spécialisé (ITMAS) de Boukhalfa, M. Kheloufi, a indiqué que l’Algérie compte un patrimoine variétal oléicole très important. Sur ce patrimoine, 36 variétés d’olives algériennes sont déjà cataloguées et 36 autres sont en cours de description en prévision de leur catalogage.  Certaines variétés portent le nom de leur région, à l’exemple de Takesrit d’El Kseur et Aimel d’Aymel (Bejaia), Ferkani de Ferkane (Tébessa), la Sigoise de Sig (Mascara) et la rougette de Guelma (Guelma)  De toutes ces variétés, la Chamlal qui a un rendement en huile de 18 à 22% est la plus cultivée en Algérie et elle est largement dominante dans la région de Kabylie. «Sa culture continue à croître de manière exponentielle car elle est la plus disponible pour la multiplication (les semis et le greffage). Et cette dominance se fait au détriment d’autres variétés qui risquent d’être perdues et de disparaitre», a souligné cet ancien cadre à
l’Institut technique d’arboriculture fruitière et vigne (ITAFV) Il est donc urgent et important de préserver le patrimoine génétique oléicole national en assurant la pérennité des espèces autochtones, mais aussi de les étudier et e les cataloguer afin qu’elles soient identifiées comme variétés algériennes et éviter qu’une nation en fasse sa propriété, a insisté M. Kheloufi, qui a aussi souligné l’importance de former les pépiniéristes afin de les mettre à contribution dans ce travail de préservation.       

-------------------------------------

Solidarité
Des aides en équipements de travail au profit de la femme rurale

Cette année, la Direction de l’action sociale et de la solidarité de   la wilaya de Tizi-Ouzou (DASS) a bénéficié d’une enveloppe de
6.500.000 DA au chapitre de la lutte contre l’exclusion et la pauvreté et le soutien de la famille productive,. Ce programme consiste à fournir des aides en équipements de travail dont le coût oscille entre 10.000 et 50.000 DA destinés aux familles nécessiteuses, aux femmes, chef de famille, sans revenu ou dont le mari est inapte au travail et aux veuves et femmes divorcées avec enfants, a fait savoir la DASS à l’occasion de la caravane d’information et de sensibilisation sur le dispositif de lutte contre l’exclusion et la pauvreté et le soutien à la famille destiné à la femme rurale qui a été organisée récemment dans la localité d’Iferhounène, au sud-est de Tizi-Ouzou.   L’attribution de cette aide est conditionnée par une enquête sociale réalisée par la cellule de proximité de solidarité (CPS), qui se chargera, après avis favorable de la commission technique de l’acheminement du matériel sollicité, a indiqué la même source, tout en précisant que depuis la mise en place de ce dispositif, 263 équipements ont été remis à leurs bénéficiaires. L’objectif de ce dispositif est, entre autres, le renforcement des capacités de ces femmes et leur  encouragement dans la création d’entreprises en leur assurant   un accompagnement tout au long de leur parcours, de la création   jusqu’à la commercialisation de leurs produits. Lancée en 2018, cette caravane qui a déjà sillonné plus d’une dizaine de communes à travers la wilaya, dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la femme rurale, a été «une occasion d’expliquer les procédures et modalités de bénéfice des différents dispositifs d’aide mis en place par l’Etat au profit de la femme rurale». Plusieurs communications sur l’intervention des différents mécanismes d’aide à l’emploi (ANSEJ, ANGEM, CNAC, la Chambre des
métiers…) ont été présentées lors de cette journée permettant ainsi aux participantes de faire part de  leurs préoccupations, notamment, à propos des procédures et des difficultés rencontrées par certaines femmes ayant déjà bénéficié de l’aide de ce dispositif.  

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions