lundi 25 mai 2020 19:48:49

La bureaucratie a la dent dure : On demande le numéro 12S !

Les allergiques à la paperasse ne sont pas à la noce et pour cause !

PUBLIE LE : 16-07-2011 | 17:43
D.R

Les allergiques à la paperasse ne sont pas à la noce et pour cause ! Ainsi et à l’heure même où un effort certain des pouvoirs publics pour alléger et assouplir les procédures de délivrance de documents divers (carte d’identité, passeport, etc.) est enregistré, non sans satisfaction, par la majorité des citoyens, force est pourtant d’admettre qu’il reste encore quelques écueils et obstacles à franchir.
Il en est ainsi du fameux extrait de naissance numéro douze exigé même pour l’ouverture d’un compte en banque.  Mais voilà, c’est sans compter sur l’excès de zèle de certaines administrations qui font des lourdeurs bureaucratiques un véritable modus vivendi, allant ainsi jusqu’à compromettre des décisions dûment prises au plus haut niveau et destinées à dépoussiérer tout autant le micro que le macro-environnement. Mais revenons plutôt au sésame numéro 12, ce document censé certifier de votre existence dûment constatée.
D’abord cela coûte, pour la majorité des potentiels «acquéreurs», les yeux de la tête ne serait ce que pour la distance à parcourir. Une fois sur place, il faut savoir prendre son mal en patience puisqu’il y a toujours foule pour prétendre au “douze” et espérer secrètement se  le voir délivrer au plus vite afin de regagner, au plus tôt et au mieux, ses pénates.
Or ce n’est pas toujours évident tant la demande est assez forte et les prestations de service des préposés aux guichets — parfois des stagiaires recrutés dans le cadre de l’emploi de jeunes — proches du doucement le matin, pas trop vite le soir… Nonobstant l’exiguïté de l’emplacement réservé à cet effet et l’inévitable piston qui fait que les premiers arrivés sur les lieux ne sont pas forcément les premiers servis. Bref et pour faire court : le prix de revient de ce sésame pénalise bien des bourses fussent-elles modestes ou moyennes, surtout si au bout d’une journée harassante d’attente, vous n’avez pu tirer le bon numéro, ce qui vous contraindra, en effet, à passer une nuit (et à quel prix !) à l’hôtel du coin, dormir si possible du sommeil du juste pour vous réveiller d’aplomb à la première heure si vous voulez que la nouvelle journée soit la bonne.
A. Zentar

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions