jeudi 14 novembre 2019 06:19:19

Election présidentielle : Seule la légitimité populaire

6 postulants ont demandé un rendez-vous pour le dépôt de leur dossier.

PUBLIE LE : 21-10-2019 | 1:00
D.R

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a fait savoir, hier à Alger, que six postulants au scrutin présidentiel du 12 décembre prochain avaient demandé des rendez-vous pour le dépôt de leur dossier de candidature au niveau de l'Autorité. Animant une conférence de presse au siège de l'ANIE, M. Charfi a précisé que sur les 145 postulants ayant retiré les formulaires de souscription des signatures individuelles, six ont demandé un rendez-vous pour le dépôt de leur  dossier de candidature au niveau de l'ANIE, qui a veillé à accorder toutes les facilités aux candidats potentiels.
À rappeler que le dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature à la présidentielle du 12 décembre prochain a été fixé au samedi 26 octobre à minuit. Répondant à une question sur la possibilité de prolonger la période de collecte des signatures, M. Charfi a affirmé que «les délais légaux ne peuvent pas être prolongés ou réduits».
Rappelant que la mission de l'Autorité n'était pas de «poursuivre les personnes pénalement» et qu'elle procédera à l'examen des dossiers de candidature, «conformément aux conditions citées dans le code électoral», le président de l'ANIE a relevé que «toutes les signatures sont réputées authentiques jusqu'à preuve du contraire, la justice étant la seule habilitée à trancher dans toute question». S'agissant de la période de révision exceptionnelle des listes électorales, ouverte le 15 septembre dernier suite à la convocation du corps électoral, le même responsable a fait état de 156.600 inscrits, au titre de la première étape, et de 128.000 nouveaux inscrits, durant la prolongation de la période qui a duré cinq jours, portant ainsi le nombre total à 284.600 inscrits. Il a affirmé, à cet égard, que la prolongation de la période de révision par l'ANIE était «une décision judicieuse» intervenue en réponse à la demande pressante des jeunes citoyens pour l'inscription sur les listes électorales. Par ailleurs, le président de l'ANIE a fait état de 40.000 personnes radiées des listes électorales, pour cause de décès, lors de la période de révision exceptionnelle, et de 12.600 autres radiés, lors de la période de prolongation, ajoutant que le nombre d'inscrits ayant changé de lieu de résidence s'élevait à 98.414 personnes. À rappeler que l'ANIE avait décidé de prolonger la période de révision du 12 au 17 octobre, au terme de la révision exceptionnelle qui s'est déroulée du 22 septembre au 6 octobre.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions