jeudi 14 novembre 2019 06:15:43

Tizi Ouzou : hommage aux martyrs et moudjahidine

A l’occasion de la célébration de la journée nationale de l’Emigration, qui coïncide avec 17 octobre de chaque année, le premier responsable de l’exécutif de la wilaya de Tizi-Ouzou, Mahmoud Djamaa, accompagné d'une forte délégation, du représentant des membres de l'APW, le Secrétaire général du bureau de wilaya de l'ONM, les membres de la commission de sécurité, le chef de daïra et le P/APC de Tizi-Ouzou, les directeurs de l'exécutif, la famille révolutionnaire, les élus locaux et nationaux, les représentants du mouvement associatif, s’est recueilli jeudi dernier, à la mémoire des martyrs de la glorieuse guerre de Libération nationale au cimetière des martyrs de M’douha.

PUBLIE LE : 19-10-2019 | 1:00
D.R

A l’occasion de la célébration de la journée nationale de l’Emigration, qui coïncide avec 17 octobre  de chaque année, le premier responsable de l’exécutif de la wilaya de Tizi-Ouzou, Mahmoud  Djamaa, accompagné d'une forte délégation, du représentant des membres  de l'APW, le Secrétaire général  du bureau de wilaya de l'ONM, les  membres de la commission de sécurité, le chef de daïra et le P/APC de  Tizi-Ouzou, les directeurs de l'exécutif, la famille révolutionnaire, les élus locaux et nationaux, les représentants du mouvement associatif, s’est recueilli jeudi dernier, à la mémoire des martyrs de la glorieuse guerre de Libération nationale au cimetière des martyrs de M’douha. Après le lever des couleurs nationales, la lecture de la Fatiha et le dépôt de gerbes de fleurs en l’honneur des martyrs de la Glorieuse Révolution de Novembre 1954, la délégation conduite par le  wali a assisté à la cérémonie d’hommage rendu à trois moudjahidine par la direction du musée régional du Moudjahid et de remise des attestations d’honneur délivrer par l’Association des moudjahidine de la fédération de France 1954/1962 à une trentaine de maquisards et de veuves de chahid. A l'issue de ce recueillement, Mahmoud Djamaa, toujours accompagné des membres de la commission de sécurité de wilaya et des responsables locaux, s'est déplacé au village Ath Ahcène, commune de Tizi-Ouzou, pour présenter les condoléances à la famille du moudjahid cadre de la guerre de Libération nationale, le défunt Amar Akli Dris. Le moudjahid Amar Akli Dris, l’un des adjoints de Krim  Belkacem à la tête de l’ALN en Kabylie, est décédé mercredi dernier, au village d’Aït Ahcène, dans la commune de Tizi- Ouzou, à l’âge de 92 ans. Le défunt, qui a adhéré au Parti du peuple algérien (PPA) en 1943, a connu les geôles du colonialisme pour avoir été incarcéré à plusieurs reprises, notamment le 29 mars 1954, à la veille du déclenchement de la guerre de Libération nationale.
Amar Akli Dris a été un responsable politique au sein du PPA en Kabylie. Grâce à son engagement pour la cause nationale, il a été derrière l’adhésion des meilleurs militants nationalistes issus de sa localité à l’Organisation spéciale (OS) dès sa création. Né le 21 octobre 1927, le défunt a voué sa vie à la préparation de la lutte armée dans sa région. Il gravit plusieurs échelons de la responsabilité pour seconder le premier chef de la Wilaya III historique dans plusieurs  missions. Il fut dépêché à Alger pour soutenir Abane Ramdane dans ses missions de mars à juillet 1955, avant de regagner les maquis de l’ALN à Boufarik, ensuite Bouarfa et d’être rappelé par Krim Belkacem en Wilaya III.
Le défunt a publié ses mémoires intitulés Vie et mémoires d’un militant, en 2017.
Belkacem Adrar
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions