lundi 18 novembre 2019 18:54:54

Algérie Poste : Cap sur la numérisation

Indice intégré pour le développement postal : l’Algérie gagne 5 places

PUBLIE LE : 13-10-2019 | 1:00
D.R

La maîtrise de la numérisation dans le seul but  d’améliorer la prestation fournie aux citoyens,  s’inscrit parmi les priorités de l’heure d’Algérie Poste.
Cette entreprise de service public vient d’adopter en effet une nouvelle stratégie visant à moderniser davantage ses services, c’est ce qu’a révélé son directeur central, M. Benyoub Hadj Ahmed, lors de son passage sur les ondes de la Chaîne I de la  Radio  nationale. Dans cette optique, «le paiement électronique, plus connu sous le nom du e-paiement, figure parmi les nouvelles mesures désormais mises en application dans ce cadre», a expliqué l’invité de la radio, soulignant que ce mode de paiement est désormais possible suite à des accords qu’a signé l’entreprise avec de grands opérateurs économiques, tels qu'Air Algérie, les compagnies d'assurance, celles opérant dans le domaine de l'électricité et des ressources en eau, etc.  Le paiement électronique s’effectue, pour rappel, par la carte «Edhahabia» via des portails électroniques. L’invité de l’émission Dayf Essahah notera que, dans ce même objectif de modernisation des services d’Algérie Poste, l’entreprise a entamé les procédures nécessaires pour l'acquisition de 50.000 terminaux de paiement électronique; des appareils permettant aux citoyens de s’acquitter de leurs redevances dans les magasins et autres espaces commerciaux sans recours aux liquidités. Poursuivant ses propos, il fera savoir qu’il existe à l’heure actuelle «3.000 appareils disponibles» et en marche. «Les commerçants concernés par l’acquisition de ces appareils ne seront que satisfaits, puisqu’il s’agit d’un service leur permettant de réaliser davantage de bénéfices», a-t-il observé.   S’exprimant par ailleurs, à propos du nombre des bureaux de postes que compte le pays, l’invité de la radio notera que «le réseau postal algérien s'est considérablement étendu avec 3. 992 bureaux de poste, l'objectif étant d'atteindre 4 000 bureaux avant la fin de l'année ».
Pour ce qui est du nombre des clients d’Algérie Poste, ce dernier s’élève à 21,7 millions, faut-il le préciser. Il est bon de savoir aussi que les 4000 bureaux de poste sont renforcés par d’autres mobiles. Il n’existe également pas moins de 26 bureaux de poste mobiles et Algérie Poste est en voie d’acquérir 39 autres supplémentaires devant être répartis à travers le pays, en particulier dans les régions du sud.
Ces bureaux mobiles se présentent, selon les explications fournies, sous la forme d’autobus et de fourgonnettes garées au niveau des lieux publics afin de se rapprocher du citoyen, d’isoler certaines zones enclavées mais aussi de réduire la pression sur les grands bureaux. Algérie Poste qui s’est engagée à être présente dans toutes les agglomérations, cités et quartiers, suit, aujourd’hui, le rythme du développement économique, urbain et social de la société, en mettant à la disposition un bureau de poste pour chaque 10.400 habitant. Ce chiffre sera encore revu à la baisse avec l’entrée en service prochaine des nouveaux bureaux de poste réalisés.

Indice intégré pour le développement postal : l’Algérie gagne 5 places

Remarque importante à mettre en relief, dans ce contexte, «l’Algérie a enregistré une progression de cinq places dans le classement 2IPD, en décrochant la 119e place sur 172 Etats (124e en 2018)», a souligné récemment le ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique.
Dans un communiqué rendu public, le ministère précise que «ce classement a été élaboré sur la base de plusieurs critères objectifs dont la qualité des services postaux offerts en termes de distribution des courriers aux niveaux national et international, la précision et l’innovation en matière de services postaux intégrés offerts selon les besoins des citoyens, tout en tenant compte des Objectifs du développement durable (ODD) en matière d’activités postales, des critères sur la base desquels a été calculé le 2IPD ». Cette progression, ajoute la même source, reflète « les efforts déployés, sur tous les plans, par Algérie Poste (AP) qui compte aujourd’hui un réseau de 3.992 bureaux de poste et devra atteindre les 4.000 d’ici fin 2019, en sus des bureaux de poste mobiles au design moderne ». Cette place s’explique également par l’intérêt accordé par AP au renforcement de la ressource humaine, en ouvrant la voie aux  jeunes compétences afin de contribuer positivement à la promotion de la qualité des prestations, ajoute le ministère, indiquant qu’il a été procédé, lors de ces deux dernières années, à la régularisation de la situation professionnelle de plus de 8.500 employés, outre le recrutement de plus de 2.500 autres ». A ce propos, Algérie Poste a opté «pour la formation continue en tant qu’outil de stimulation des travailleurs et d’optimisation des services. En 2018 et au premier semestre 2019, 21.200 employés ont bénéficié de formation dans plusieurs domaines professionnels», met en avant la même source.
Soraya Guemmouri

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions