mercredi 16 octobre 2019 13:24:18

Présidentielle du 12 décembre, M. Rabehi : « Toutes les institutions de l’état sont à la disposition de l’ANIE »

En marge de l'ouverture de la 28e session de l'Alliance des agences de presse méditerranéennes (AMAN), le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, s'est dit convaincu que «le peuple algérien soutient, dans sa majorité, l'organisation d'élections libres et transparentes qui permettent de choisir un président pour diriger les affaires du pays», ajoutant que «ceux qui s'opposent à ces élections font le choix d'une voie qui ne sert pas l'intérêt suprême du pays ni celui du peuple algérien».

PUBLIE LE : 09-10-2019 | 0:00
D.R

En marge de l'ouverture de la 28e session de l'Alliance des agences de presse  méditerranéennes (AMAN), le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, s'est dit convaincu que «le peuple algérien soutient, dans sa majorité, l'organisation d'élections libres et transparentes qui permettent de choisir un président pour diriger  les affaires du pays», ajoutant que «ceux qui s'opposent à ces élections font le choix d'une voie qui ne sert pas l'intérêt suprême du pays ni celui du peuple algérien».

Dans ce contexte Hassen Rabehi a déclaré que «toutes les institutions de l'Etat sont à la disposition de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) pour la réussite de l'échéance présidentielle du 12 décembre prochain».
«A une question sur la participation d'une députée française aux marches populaires en Algérie, M. Rabehi a rappelé les déclarations du ministre des Affaires étrangères concernant le refus de principe de l'Algérie de toute ingérence dans ses affaires internes.
L'Etat algérien, a-t-il soutenu, «ne permettra aucune atteinte à sa souveraineté et à son intégrité territoriale», considérant que la présence de cette députée en Algérie «confirme l'existence de cercles malveillants qui cherchent à semer la confusion et à déstabiliser notre pays, et contre lesquels les autorités ont mis en garde».
 «L'Etat a les capacités de faire face aux comportements immoraux qui nuisent aux intérêts de la Nation», a-t-il affirmé, ajoutant : «Nous avons parmi nos rangs des ennemis qu'il faut signaler et dénoncer pour assainir le pays des complots».
Par ailleurs, M. Rabehi a fait savoir que le projet de loi de finances (PLF) sera devant le Conseil des ministres dans «les jours à venir».
S. G.


 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions