mercredi 16 octobre 2019 13:20:57

Présidentielle du 12 décembre : aux citoyens de décider de leur avenir

M. Charfi supervise l’installation des coordinateurs des délégations des wilayas du Centre.

PUBLIE LE : 07-10-2019 | 0:00
D.R

Les coordinateurs ont été minutieusement choisis, en prenant compte de leur niveau d’instruction  et de leur compétence. l 90% des coordinateurs sont âgés de moins de 48 ans.

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a supervisé, hier à Alger, l'installation  des coordinateurs des délégations des wilayas relevant de l'Autorité, au niveau des wilayas d'Alger, de Blida, de Tipasa et de Boumerdès.

Il s'agit de M. Ben Necef Mouloud, avocat et enseignant universitaire, installé à Alger, de M. Sidi Moussa Mohamed Charif, enseignant universitaire, installé à Blida, de Zerguane El Haouass, huissier de justice, installé à Tipasa et de M. Zaatchi Salim, journaliste, installé à Boumerdès. S'exprimant lors d'un point de presse au terme de la cérémonie d'installation, M. Charfi a indiqué que les coordinateurs des délégations de wilayas de l'ANIE «ont été minutieusement choisis, en prenant compte de leur niveau d'instruction et de leur compétence», relevant qu'ils seront «de véritables représentants de l'ANIE au niveau local et s'acquitteront de toutes les missions sensibles, depuis le suivi de la campagne électorale dans ses différents aspects organisationnels, avec comme souci l'égalité entre les candidats, jusqu'à la fin de l'opération électorale», a-t-il insisté.
Evoquant la prochaine échéance électorale, le président de l'ANIE a estimé que la prochaine Présidentielle «permettra aux citoyens de décider de leur avenir, en choisissant leur président de la République, qui sera pleinement habilité à prendre les mesures idoines à même de relancer la croissance socioéconomique et assurer le bon fonctionnement des institutions, en général». Répondant aux questions des journalistes, M. Charfi a précisé que les activités menées par certains postulants à la candidature pour l'élection présidentielle «ne s'inscrivent pas, du point de vue juridique, dans le cadre la campagne électorale, laquelle débutera officiellement à la date fixée par la loi. Une fois la campagne électorale lancée, l'ANIE interviendra, si des cas de dépassements sont enregistrés».
Pour rappel, M. Charfi avait précisé, vendredi dernier, lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan de l'ANIE que «90% de ces coordinateurs, âgés de moins de 48 ans, ont un niveau universitaire et jouissent d'une expérience professionnelle». L'ANIE s'attelle à l'élaboration d'un guide des coordinateurs qui sera distribué, à l'occasion de l'organisation d'une session de formation à leur profit, durant les jours à venir, dans l'objectif de fixer avec précision leurs prérogatives, avait-il indiqué.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions