mercredi 16 octobre 2019 13:32:07

Nouvelles de Béjaia, Formation professionnelle : De nouvelles spécialités

Le Centre de formation professionnelle Sayefi-Zineb d’Ihaddadène a abrité, dimanche dernier, la cérémonie d’ouverture de l’année de formation et de l’enseignement professionnels 2019/2020, en présence des autorités de la wilaya et de l’ensemble des stagiaires de différentes branches professionnelles.

PUBLIE LE : 02-10-2019 | 0:00
D.R
Le Centre de formation professionnelle Sayefi-Zineb d’Ihaddadène a abrité, dimanche dernier, la cérémonie d’ouverture de l’année de formation et de l’enseignement professionnels 2019/2020, en présence des autorités de la wilaya et de l’ensemble des stagiaires de différentes branches professionnelles.
 
Le secteur de la Formation et de l’Enseignement  professionnels de la wilaya de Bejaia  compte  32 établissements de formation dont 26 centres de formation  professionnelle et de l’apprentissage (CFPA), 2 instituts nationaux spécialisés  de la formation professionnelle (INSFP) et 4 annexes pour une capacitésd’accueil de 8350 stagiaires  dont 1400 stagiaires internes  et 3440 en demi-pension encadrés par 585 formateurs.  32 écoles privées d’une capacité théorique de 1610 stagiaires assurent également la formation professionnelle dans différentes branches.  88 spécialités en mode résidentiel réparties en 17 branches professionnelles avec 221 sections et 208 spécialités en mode apprentissage réparties en 20 branches professionnelles sont dispensées aux stagiaires.  Le nombre de stagiaires dans les différents modes et dispositifs de formation professionnelle pour l’année 2019/2020 est de 18.558 stagiaires dont 11.457 stagiaires reconduits et 7.101 nouveaux. Onze formations sont dispensées dans la formation résidentielles avec 4.794 stagiaires, la formation par apprentissage avec 10.001 stagiaires, la formation par passerelle avec 222 stagiaires, la formation en milieu rural avec 160 stagiaires, les cours du soir qualifiants 575 stagiaires, la formation qualifiante initiale avec 25 stagiaires, la formation conventionnée avec 337 apprenants,  la formation à distance compte 288 stagiaires, la formation dans les écoles agréées  avec 462 stagiaires et la formation en milieu carcéral avec 1000 stagiaires. La directrice de la formation et de l’enseignement professionnel de la wilaya de Bejaia, Mme Menzou Saliha a souligné que de nouvelles spécialités seront dispensées à partir de cette année enregistrant un grand engouement auprès des nouveaux stagiaires inscrits. Ces nouvelles formations concernent le soudage sur tôles et profilés, l’installation des équipements de froid et climatisation, la gestion et économie de l’eau, l’extraction des huiles essentielles des plantes médicinales, aromatiques et condimentaires, la  géographie touristique et l’accompagnement des touristes avec des guides et enfin l’initiation à la photo. Ainsi, le secteur de la formation et de l’enseignement professionnel  de la wilaya de Bejaia a enregistré ces dernières années une nouvelle dynamique dans la formation et l’insertion de jeunes stagiaires dans la vie professionnelle avec des conventions entre le secteur et les différents partenaires économiques de la wilaya.
 
Campus universitaire d’Amizour   
Un pôle d’excellence 
 
Le nouveau campus d’Amizour est rentré en activité en accueillant une école nationale supérieure en science et technologie de l’informatique. Achevé et inauguré depuis 5 années, le campus n’a jamais accueilli de pensionnaires suite au refus des facultés de droit et celle de sciences exactes d’occuper le site. Ces deux facultés ont exposé le problème de l’éloignement, situé à 25 km du chef-lieu de la wilaya, alors que toutes les conditions pédagogiques, d’hébergement, et de transport sont réunis. Pôle de formation d’excellence, alliant ingénierie, science, recherche et formation à l’innovation, la structure va offrir une formation académique multidisciplinaire, incluant les infrastructures et la cyber sécurité, le management des systèmes d’informatique (MSI), s’adressant notamment aux meilleurs bacheliers  ayant décroché  une moyenne d’au moins 15/20 au Baccalauréat. Le campus est doté de moyens pédagogiques et didactiques pour le moins imposants. Il est doté d’un auditorium de 1.000 places, de 12 amphithéâtres, d'un centre de calcul de 28 salles, d'une bibliothèque de 750 places, d'un bloc pédagogique de 27 salles et de tant d’autres structures, agrémentées par l’implantation dans le site même d’une résidence universitaire de 5.000 places.
L’infrastructure qui a accueilli dernièrement une quarantaine d’étudiants restera ouverte à d’autres pensionnaires de la spécialité des sciences et de la technologie de l’informatique et se projette pour une capacité d’accueil de plus de 4.000 étudiants pour les quelques années à venir.
 
Viabilisation du nouveau pôle urbain Ighzer Ouzarif   
Neuf autres entreprises en renfort
 
Neuf autres entreprises ont été retenues à l'issue de l'avis d'appel d'offres lancé pour les travaux d'aménagement et de viabilisation du nouveau pôle urbain Ighzer Ouzarif. Dans la commune d'Oued Ghir ,a 9 km du chef lieu de wilaya ,Bejaia, selon un communiqué de la cellule de communication de la wilaya. Ce pôle urbain très important qui s’ouvre vers une nouvelle ville compte 16.000 logements tous types confondus. Une grande partie de ces logements sont achevés mais le site est dépourvu de viabilisation, Les travaux d’alimentation en eau potable, d’assainissement, de raccordement de gaz naturel et d’électricité n’ont pas été engagés en même temps que les travaux de réalisation de logements. Une situation qui a retardé la distribution des logements achevés et qui risque de perdurer durant l’année 2020. Les travaux qui restent à réaliser consistent en l’aménagement de la voirie, des trottoirs, de l’éclairage public, gaz, l’assainissement, le drainage des eaux pluviales, ainsi que l’alimentation en eau potable. Un avis d’offres a été lancé et neuf entreprises ont été retenues pour la réalisation des travaux de viabilisation et réseaux divers primaires et secondaires des logements publics. Ainsi pour accélérer l’achèvement de cette partie du site et afin de faire bénéficier les futurs acquéreurs, le wali  avait  saisi le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville où  une enveloppe financière conséquente a été dégagée pour prendre en charge la viabilisation de 6.250 logements réalisés au niveau de ce nouveau pôle urbain dont 2500 de type AADL ET 3750 LPL. A l’heure actuelle 6 entreprises ont été déjà engagées sur ce site en attendant la désignation de 19 autres qui seront connues incessamment. Cette enveloppe va prendre en charge la réalisation des différents réseaux en l’occurrence, l’alimentation en eau potable, l’assainissement, la fibre optique, électricité, gaz, voirie, aménagement des trottoirs et espaces verts. 
Les ministères de l'Hydraulique et de l'Energie vont apporter leur contribution matérielle et technique, chacun en ce qui le concerne, pour hâter l'achèvement du projet.  Le wali a exhorté les techniciens en place, à faire vite et bien en se fixant comme objectif de livrer des logements viabilisés (2.500 de type AADL ET 3.750 LPL) dès la rentrée sociale prochaine. Pour ce qui est de la troisième tranche qui concerne 9.850 logements dont 3170 LPL, 6.600 pour AADL et 80 pour LPP, le dossier a été déjà transmis, il est cours d’examen au niveau du ministère de l’Habitat pour sa prise en charge. Selon les services du logement, les 12.370 souscripteurs des logements AADL seront satisfaits pour l’acquisition de leurs logements puisque la wilaya a bénéficié d'un nouveau quota de 2.470 unités pour répondre favorablement aux différentes demandes exprimées. Ainsi, la wilaya de Bejaia qui accuse un grand retard dans la réalisation et la distribution des logements tous types confondus aux bénéficiaires qui attendent depuis de longues années  doit impérativement rattraper le retard en engageant des entreprises fiables et dont celle-ci doivent accélérer la cadence de réalisation des travaux en renforçant les moyens nécessaires humains et matériels. A signaler que la wilaya a enregistré ces dernières années plusieurs actions de protestations avec des coupures de routes, des sit in et des fermetures des sièges des APC par des citoyens qui réclamés leur logements dans plusieurs localités a l’exemple de Bejaia, Hellouane (Akbou) et autres communes. Les souscripteurs des logements AADL ont à maintes reprises, observer des rassemblements devant le siège de la wilaya pour exprimés leur mécontentements et leur inquiétudes sur ces retards qui perdurent au fil des années. Espérons que leur rêve sera concrétisé en 2020.
 
Réalisation d’un centre AntiCancéreux   
L’impatience des malades  
 
L’absence d’un centre anti cancer dans la wilaya de Bejaia pose un épineux problème aux nombreux malades qui sont obligés de se déplacer vers d’autres wilayas limitrophes pour se soigner. Ces malades ont à maintes reprises tirées la sonnette d’alarme pour que les responsables locaux leur prêtent attention en réalisant un centre de soins des cancéreux dans la wilaya. En effet après les deux avis d'appel d'offres infructueux, la direction de la Santé de la wilaya a élaboré un nouveau cahier des charges qui vient d'être examiné et validé le 16 septembre par une commission intersectorielle au ministère de la santé. Cette procédure doit attendre le visa qui sera signé par la commission des marchés du ministère de la Santé afin de lancer un autre avis d’appel d’offre. Le choix de terrain pour la réalisation de ce centre d’une capacité de 140 lits a été déjà effectué au niveau de la commune d’Amizour avec une superficie de 7 ha. Selon les spécialistes de la santé de la wilaya, La wilaya de Bejaia enregistre annuellement 1.000 nouveaux cas de personnes atteintes de cancer, tous types confondus, Entre 2014 et 2016 plus de 2.300 nouveaux malades cancéreux ont été enregistrés dont plus de 1.800 cas pour les femmes avec le cancer de sein alors que chez l’homme c’est le cancer de poumon et du colon qui dominent. Avec la réalisation de cette structure de santé à Amizour, les malades cancéreux de la wilaya de Bejaia pourront se soigner dans la wilaya et atténuer leur calvaire sans se déplacer vers d’autres régions du pays.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions