mercredi 16 octobre 2019 13:34:20

Pillage des ressources du Sahara Occidental : Une ONG appelle l’ONU à condamner le Maroc

L'ONG pour la Réconciliation a appelé le Conseil onusien des droits de l'homme (CDH) à condamner le régime d'occupation marocaine, pour le pillage des ressources naturelles du Sahara occidental, avec la complicité de certaines société multinationales et des pays étrangers membres.

PUBLIE LE : 19-09-2019 | 0:00
D.R

 L'ONG pour la Réconciliation a appelé le Conseil onusien des droits de l'homme (CDH) à condamner le régime d'occupation marocaine, pour le pillage des ressources naturelles du Sahara occidental, avec la complicité de certaines société multinationales et des pays étrangers membres. 
Lors d'une séance plénière consacrée à l'examen de la 4e clause des   travaux de la session du CDH, l'ONG en question a rappelé, par la voix de   la militante sahraouie El-Ghalia Mustapha El-Bachir, que le Sahara occidental est «un territoire non autonome en attente de décolonisation, et n'est soumis à aucune puissance administrante à même de s'acquitter des obligations de l'article 73 de la charte des Nations unies. Par conséquent,   l'ONU assume une responsabilité particulière envers le territoire, son peuple et ses ressources naturelles, pareil pour le CDH, étant une partie  de l'ONU qui garantie le respect des droits de l'homme». Le pillage des ressources naturelles des territoires non autonomes, à l'instar du Sahara occidental, peut avoir des incidences directes sur les droits de l'homme des peuples de la région dont la Légalité internationale leur reconnaît la souveraineté et le droit de user et de disposer des ressources naturelles que recèlent leurs territoires, a-t-elle poursuivi. 
Elle a mis en garde, dans ce sens, contre la poursuite du mépris par le  régime d'occupation marocaine, des décisions judiciaires des Cours régionales et nationales, à l'instar de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) et de la Cour de Port Elizabeth d'Afrique du Sud, lesquelles sont relatives à l'exploitation illégale des ressources naturelles du territoire sahraoui et l'exploitation du passage de Guerguerate (au sud du  Sahara occidental), pour le pillage de ces ressources, et ce sans le  consentement de son peuple et de son seul représentant légitime, le Front Polisario.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions