mercredi 16 octobre 2019 13:34:50

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections : « conférer au futur président une légitimité forte et suffisante »

« La transparence et la sincérité du scrutin seront assurées à 100%. »

PUBLIE LE : 19-09-2019 | 0:00
D.R

« L’élection présidentielle permettra de conjurer les périls que peut susciter  une période de transition. »

Avec l’installation de l’Autorité nationale indépendante des élections, le cap est mis, aujourd’hui, sur l’élection présidentielle du 12 décembre prochain, «Un scrutin dont la transparence sera assurée à 100%», souligné hier, par le président de l’autorité nationale indépendante des élections. M. Mohamed Charfi qui s’exprimait sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, a en effet mis l’accent sur la transparence et la crédibilité des prochaines élections qui restent, selon lui, la mission première et la finalité de l’autorité. «La loi est claire.
Non seulement elle exige que la commission soit indépendante de toute allégeance politique mais en même temps elle impose impérativement à tous les organes de l’Etat et à l’ensemble des administrations, l’aide nécessaire, chaque fois que l’autorité le demande. Troisièmement, poursuit M. Charfi, «notre volonté —en acceptant cette mission— est de ne pas permettre d’interférences, de quelque sorte qu’elle soit, qui puissent altérer la finalité pour laquelle nous avons accepté cette honorable responsabilité».
En réponse à la question, «Avez-vous, en quatre-vingt-dix jours, le délai nécessaire pour pouvoir vous organiser ? M. Charfi répond qu’il s’agit là «d’un grand défi». «Nous le ressentons comme ça, a-t-il dit, mais nous le ressentons comme un défi positif, comme un défi au service du pays», tient-il à préciser, tout en mettant en relief «l’engagement sincère » et la « mobilisation de toutes les parties concernées, à commencer par les membres de la commission».
Poursuivant ses propos, M. Charfi fera remarquer qu’il a été déjà procédé à la mise en place d’un groupe de contact permettant, à travers les ministères concernés, d’établir un séquentiel et de programmer le transfert de prérogatives pour que tout se passe dans les temps. «On va donc segmenter les prérogatives et, selon l’urgence, prendre les dispositions pour que l’exercice de toutes ces prérogatives puissent être assumé l’autorité», a-t-il notamment expliqué.
L’on apprendra dans ce sens que parmi les décisions déjà prises, il y a eu celle relative à la création de la plateforme informatique que l’invité de la rédaction qualifie —à juste titre d’ailleurs—de base de travail. Un délai de 48 heures est ainsi accordé aux informaticiens concernés pour pouvoir mettre en place «le site web propre à l’autorité». L’invité de la rédaction notera, par ailleurs, qu’il existe un programme d’autonomisation du schéma d’information et ce, afin que nulle interférence ne puisse être possible.

Installation, sous peu, des délégués de wilayas

Evoquant ensuite la question de la présence de l’autorité à travers le territoire national, M. Charfi fera rappeler que la loi a prévu des démembrements locaux territoriaux de l’autorité nationale. «Nous allons installer à partir de cette semaine, les délégués de wilayas et par la suite les délégués communaux qui sont des représentants de l’autorité indépendante».
 Il fera savoir, d’autre part, que pour ce qui concerne le personnel réquisitionné pour ce vote, ce dernier sera sous le contrôle de l’autorité indépendante.
Il faut dire que tout au long de cette émission radiophonique, M. Mohamed Charfi a insisté sur l’intransigeance de l’autorité : «En ce qui nous concerne, aucune hésitation à dire que l’intransigeance sera totale vis-à-vis de quelque organe que ce soit, et de quelque nature que ce soit».
 Il s’agit là, soutient-il, d’un engagement sincère pour «parachever la construction de l’Etat que nos parents nous ont promis dans la Déclaration de Novembre et que les premiers responsables de l’Etat algérien nous ont promis qu’il ne sera pas dépendant des individus et des hommes».
Le président de l’Autorité s’exprimera longuement dans ce cadre, «l’Etat fondé sur des institutions où la part de l’individu est réduite à néant», a-t-il notamment déclaré mettant en avant qu’on est actuellement dans un contexte de «rupture totale avec les mauvaises habitudes et les déviations».
M. Charfi a mis à profit son passage à la radio pour s’exprimer notamment sur toute «l'importance» d'organiser l'élection présidentielle afin de conférer au futur président de la République «la légitimité forte et suffisante» nécessaire au règlement de la crise politique que connait l'Algérie.
Il explique dans le même sillage que l'organisation de l'élection présidentielle dans le délai fixé au 12 décembre prochain, «permettra de conjurer les périls que peut susciter une période de transition mais aussi alléger les coûts de la solution à la crise actuelle sur tous les plans, notamment politique et économique».  «L'intérêt d'aller vers une période de transition dans le cas de l'Algérie ne se présente pas», a-t-il affirmé en réponse à une question posée par la journaliste, relevant ici, le risque de «se retrouver dans un Etat incontrôlable». «Rien ne garantit la réussite de cette période», a ajouté M. Charfi. Poursuivant ses propos, il a réitéré l'engagement de l'Autorité et de ses 50 membres à œuvrer pour «l'organisation d'un scrutin libre et démocratique» devant permettre d'élire « un président légitime » et qui sera l'émanation d'une volonté populaire exprimée « sans craintes et sans contraintes».
«La transparence du scrutin sera assurée à 100%», a-t-il insisté, plaidant par la même pour la nécessité de «renouer les liens de la confiance avec les citoyens», considérant que les conditions sont propices à l'organisation de l'élection présidentielle.
A retenir, également, que l’accent a été mis sur la mobilisation du citoyen, «qui a un rôle à jouer pour assurer la sincérité du scrutin», a conclu l’invité de la radio.
    Soraya Guemmouri

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions