mercredi 16 octobre 2019 13:28:16

Nouvelles d’Oran, Formation professionnelle : 5 nouveaux établissements

Nouvelles zones industrielles : Le programme avance

PUBLIE LE : 19-09-2019 | 0:00
D.R

Page réalisée par Amel Saher

Avec la réception de cinq nouvelles infrastructures et la mise en œuvre de son plan d’action, le secteur de  l’Enseignement et de la Formation professionnels à Oran offre de nouvelles perspectives, marquées par une hausse significative des capacités pédagogiques et l’ouverture de nouvelles spécialités.

Ainsi, l’on croit savoir à ce propos que pas moins de 10385 nouveaux postes pédagogiques seront ouverts en prévision de la prochaine session 2019-2020. Cette nouvelle offre pédagogique est répartie sur les différentes spécialités, notamment celles qui répondent aux besoins du marché du travail. Sur ce total, 2.400 postes s’adressent à la formation résidentielle, 4.610 à la formation diplomante et 3.375 à la formule qualifiante.
 Concernant les infrastructures d’accueil du secteur, le secteur sera doté prochainement de 5 nouveaux établissements totalisant une capacité de 1.450 places supplémentaires, réparties entre l’institut national de la formation professionnelle spécialisée à Belgaïd qui offre 300 places pédagogiques et quatre centres situés à Mers El Hadjaj, Haï Nedjma, Sidi Chahmi et Sidi El Bachir. La réception de ces nouvelles structures dans les localités d’Oran va, sans doute, diminuer la pression pesant actuellement sur certains établissements de la commune chef-lieu.
Pour ce qui est du nouveau plan d’action adopté par la tutelle, en gros, il a pour but d’offrir les possibilités aux jeunes qui souhaitent avoir des compétences dans des domaines bien précis et aux jeunes qui décrochent du système éducatif de l’enseignement classique et qui souhaitent se former dans les domaines professionnels et acquérir des métiers pour s’insérer plus facilement et rapidement dans le monde du travail.
En outre, il reflète l’objectif du gouvernement, qui, à travers la formation professionnelle, veut produire et former la ressource humaine nécessaire au développement économique et social et celui de l’entreprise, de façon générale «poursuivre, consolider et développer un plan d’information et de communication pour sensibiliser sur les possibilités offertes au niveau national en matière d’implantation de spécialités, ainsi que sur l’existence de possibilités d’internats au niveau des établissements de formation et d’encourager la mobilité des stagiaires et intégrer la dimension nationale de la formation et de multiplier l’ouverture de sections en formations passerelles dans diverses spécialités», avait indiqué précédemment un haut responsable à notre journal.
Lors de sa dernière visite effectuée dans la wilaya d’Oran, le ministre de la formation et de l’enseignement professionnels, M. Belkheir Dadamoussa, a indiqué que la tutelle se penche actuellement à recenser les besoins de chaque wilaya et à moderniser les spécialités existantes notamment celle de la maintenance qui, précise-t-il, qui devrait être développée dans l’ensemble des secteurs et des régions du pays. De même pour la formation dans le domaine du pétrole et les activités inhérentes au secteur qui font objet de besoins spécifiques à certaines wilayas, a-t-il-expliqué.
 Le secteur de la formation et de l’enseignement supérieur dans la wilaya d’Oran dispose  de 28 établissements totalisant une capacité globale de 8.100 places pédagogiques et 1.230 lits. Il sera doté de 5 nouvelles structures, en cours de réalisation, offrant une capacité de 1.450 places pédagogiques (4 centres et un institut).

-----------------------------

Nouvelles zones industrielles
Le programme avance

Le programme d’aménagement et modernisation des zones industrielles à Oran avance parallèlement à la création de nouveaux sites destinés à accueillir de nouveaux investissements. En effet, après la zone de Hassi Ameur qui a bénéficié d’une enveloppe de 620 millions de Da, destinée aux travaux de mise à niveau et aménagement et dont la partie relative à l’accordement au réseau de la voirie a été achevée, le projet d’une nouvelle zone à Béthioua, qui a bénéficié d’une importante assiette foncière, avance à une bonne cadence, selon un responsable local.
A ce propos, le wali d’Oran, M. Mouloud Chérifi, a instruit URBOR à accélérer l’étude afin de lancer les travaux de réalisation dans les plus brefs délais possibles.
Outre cette nouvelle zone à Béthioua, la wilaya d’Oran verra la création de 17 zones d’activité pour lesquelles une superficie globale de plus de 400 ha à travers la wilaya a été prospectée pour les accueillir. Ainsi, une assiette foncière de 40 hectares dans la commune de Hassi Mefssoukh, a été sélectionnée pour abriter une zone d’activité, idem pour la commune de Tafraoui, qui verra, prochainement, la création d’une autre ZA s’étendant sur plus de plus de 85 hectares, et ce, en attendant la création de deux autres dans les deux localités Hassi Benokba et Hassi Bounif, à l’est de la wilaya, totalisant plus de 100 hectares.
L’on saura, par ailleurs, que les deux zones d’activités de Gdyel et Sidi Benyebka sont en cours de réaction. A cela s’ajoute la réhabilitation de l’ancienne ZA de Boutlélis qui devra accueillir une catégorie d’activités spécialisées.  Les responsables de la wilaya ont prévu l’élaboration d’un cahier des charges orienté, sur la base duquel une catégorie d’activité y sera implantée. L’on croit savoir, en outre,  que les terrains sus-indiqués, dont le choix a été confirmé pour accueillir les futures novelles zones, relèvent des domaines publics.  D’autres opérations sur le terrain de prospection de nouvelles assiettes ont été menées, mais n’ont  pas encore abouti, car cela concerne des terrains à vocation agricole. «à Oran, la demande d’octroi du foncier est en hausse et les zones existantes sont insuffisantes. Il faut savoir aussi que les procédures de restitution des terrains, dont les attributaires possèdent des actes de propriété, sont compliquées, tandis  que les terrains qui ont été octroyés sur la base d’un simple acte de concession, les services des domaines publics peuvent enclencher la procédure de leur récupération en cas de non-respect du cahier des charges», avait indiqué un responsable local à notre journal. Ce dernier a ajouté qu’une opération de recensement des terrains susceptibles d’être récupérés sera bientôt lancée.
Le  développement et la modernisation des zones industrielles constituent l’une des priorités majeures du gouvernement pour lequel d’importants fonds d’investissement ont été dégagés.

-----------------------------

Coopération 
Des hommes d’affaires en Tunisie

La Chambre de Commerce et d'Industrie du Nord Ouest Oranaise (CCINO) organise la 3e Edition du Forum Economique Tuniso-Algérien, qui aura lieu du 25 au 26 Septembre 2019 à Tabarka, Tunisie. Cette manifestation coïncide avec la célébration du 30e anniversaire de la création de l’UMA (L’union du maghreb arabe). Dans le même registre, la commission du tourisme et en coordination avec l'université d'Oran 1 Ahmed-Ben-Bella, organise une conférence internationale sur l'informatique au service du tourisme innovant de la ville d'Oran «citi Oran 19».
Un évènement qui vise «à créer les meilleures pratiques de tourisme durable pour toutes les parties prenantes, publiques et privées,  ainsi que pour les élus et les responsables locaux travaillant dans des territoires vivants et accueillants. Aussi, de permettre aux chercheurs universitaires et aux développeurs du milieu socio-économique d'échanger des connaissances et des approches sur les thèmes du symposium», expliquent les organisateurs.
En marge de cet  événement, un  symposium sera organisé sous forme d'ateliers qui permettront  de sélectionner les meilleures applications et par thème, pour promouvoir l'événement des Jeux Méditerranéens 2021, et la promotion du tourisme dans la ville d'Oran en intégrant des technologies innovantes

-----------------------------

Entretien  de la voirie urbaine
Plusieurs opérations lancées
 
Une enveloppe financière de 30 milliards de Cts a été dégagée pour la réalisation des travaux  de mise  à niveau des réseaux de la voirie urbaine totalisant un linéaire de 40 km.  
Le projet comprend des travaux de réfection et revêtement d’un réseau de 18 km  de la double voie reliant le rond-point de Djamel-Eddine au port d’Oran, ainsi la route menant à la pêcherie à Sidi El Houari et celle reliant le 4e boulevard périphérique à la RN4 et la double voie menant à l’aéroport  international d’Oran.  Le choix des routes bénéficiaires de cette opération a été décidé suite à une étude menée par la direction des travaux publics et des transports.
Dans le même registre, une opération similaire mais destinée exclusivement au réseau des grands ensembles urbain relevant du grand groupement d’Oran d’un montant de  60.000.000,00, prélevée du budget communal de la ville d’Oran soutenue par une aide financière de la wilaya, a été lancée en mars dernier. Outre les réseaux de la voirie relavant de la commune d’Oran, ce projet bénéficie aux localités et villes relevant du grand groupement urbain d’Oran, à savoir El Djir, Es Sénia et Sidi Chahmi. L’inscription financière de ce projet, assurée par la tutelle, s’inscrit dans le cadre des préparatifs des jeux méditerranéens 2021. 
A noter, par ailleurs, que la wilaya d’Oran a bénéficié de 14 trémies qui ont tous été livrées et pas moins de 4 autres seront en cours de programmation.

-----------------------------

Centre anticancer
Remise en service de l’accélérateur de radiothérapie  

L’accélérateur de radiothérapie du Centre anticancer (CAC) d’Oran, en panne depuis 6 mois, a été mis en service mardi dernier, ont annoncé les services de la direction de la santé et de la population de la wilaya.
 L’opération de mise en service de cet accélérateur de radiothérapie, le plus grand de cet établissement hospitalier spécialisé (EHS) d’Oran, a été concluante et les premiers essais techniques probants et ce, après une panne technique ayant pénalisé les malades 6 mois durant, a indiqué à   l’APS le chef de service prévention à la direction de la santé et de la population de la wilaya d’Oran, Dr Youcef Boukhari.  "C'est un grand soulagement pour les porteurs de maladies cancéreuses qui se déplaçaient ces derniers temps jusqu'à Sidi Bel-Abbès pour suivre leur traitement", a-t-il souligné. Au chapitre des équipements, il est prévu la dotation du CAC d’Oran de   deux autres accélérateurs de radiothérapie pour assurer la prise en charge des malades cancéreux, de plus en plus nombreux, a ajouté la même source, assurant que l’opération d’acquisition est en cours. 
Par ailleurs, deux autres accélérateurs de radiothérapie sont attendus pour le fonctionnement du service d’oncologie du Centre hospitalo-universitaire d’Oran (CHUO).
 
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions