mercredi 16 octobre 2019 13:26:56

Habitat : Les inscriptions pour le LPA prévues à la fin septembre

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a révélé, hier, que les listes des bénéficiaires du programme de logement promotionnel aidé (LPA) seront élaborées par les présidents des Assemblées communales, ajoutant que le paiement du prix du logement se fera par le biais de la Caisse nationale du logement (CNL)

PUBLIE LE : 16-09-2019 | 0:00
D.R
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a révélé, hier, que les listes des bénéficiaires du programme de logement promotionnel aidé (LPA) seront élaborées par les présidents des Assemblées communales, ajoutant que le paiement du prix du logement se fera par le biais de la Caisse nationale du logement (CNL). 
Kamel Beldjoud a assuré à cette occasion que toutes les mesures relatives à cette nouvelle formule de logement ont été mises en place afin qu’elle puisse être lancée les prochains jours à travers tout le territoire national. Il a précisé que la tutelle n’interviendra pas dans l’opération d’élaboration des listes des bénéficiaires qui est confiée aux APC, car, expliquera-t-il, ces dernières sont plus «proches» du citoyen et plus «informées» sur sa situation sociale. Les entrepreneurs chargés de la réalisation des logements sont également écartés de l’opération d’élaboration des listes des souscripteurs, a souligné encore le ministre, précisant que les dossiers seront déposés au niveau des APC. Une mesure qui devrait permettre d’alléger la pression sur l’administration centrale et de consacrer la décentralisation de la gestion et de l’administration.
Pour sa part, le wali d’Alger a révélé que l’opération de dépôt des dossiers de demande de logement LPA débutera au plus tard à la fin de ce mois de septembre et ce, au niveau de toutes les communes d’Alger, et précisé que l’inscription à cette formule se fera avec un nouveau procédé, à travers notamment la numérisation des dossiers des demandeurs de ce type de logement.
Abdelkhalek Sayouda a fait savoir que des instructions ont été adressées aux P/APC de la capitale pour l’ouverture de fichiers numérisés pour enregistrer tous les dossiers de demande de logement LPA et ce, dans le but d’arrêter les listes et le nombre des bénéficiaires de cette formule.
Pour rappel, le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a programmé la réalisation de 50.000 nouveaux logements promotionnels aidés (LPA) en 2019 au niveau national. Ces 50.000 unités, destinées à la classe moyenne, ont été enregistrées durant l’exercice 2019, outre 70.000 unités programmées en 2018, soit un total de 120.000 logements LPA. Cette formule est venue sous sa nouvelle forme pour remédier aux lacunes enregistrées au titre de l’ancienne organisation et aux conflits résultant de son application sur terrain. Elle garantit, ainsi, les droits des souscripteurs dans toutes les circonstances, notamment à travers la mobilisation des ressources financières par voie d’un seul canal, à savoir la Caisse nationale du logement (CNL). 
Le demandeur de logement LPA doit fournir un dossier comportant une copie légalisée de la pièce d’identité ou du permis de conduire, un acte de naissance n°12, une fiche familiale pour les mariés ou individuelle pour les célibataires, un certificat de résidence ou hébergement (2 exemplaires), les trois dernières fiches de paie ou relevé des émoluments (2 exemplaires), une attestation de travail (2 exemplaires), un formulaire CNL légalisé en 2 exemplaires.
Pour les postulants non salariés, commerçants, artisans et professions libérales, l’attestation de travail et les fiches de paie sont remplacées par une copie légalisée du registre du commerce, ainsi qu’une copie de la déclaration fiscale (bilan fiscal).
Quant aux prix officiels de la formule LPA, ceux-ci ont été fixés en 2018, par décret exécutif conjoint au ministère de l’Habitat et celui des Finances, et ils varient selon les régions du Nord, les Hauts plateaux et Sud du pays.
 
Les prix varient 
d’une région à l’autre
 
Ainsi, pour les communes relevant des wilayas d’Alger, Annaba, Oran et Constantine, les prix s’élèvent à 2,5 millions DA pour un F2, 3,5 millions DA pour un F3 et 4,4 millions DA pour un F4.
Pour les communes des wilayas des Hauts plateaux et chefs-lieux des wilayas du Sud, le montant estimé est de 2,2 millions DA pour un F2, 3,1 millions DA pour un F3 et un appartement F4 à 3,9 millions DA.
Pour les autres communes relevant des wilayas du Sud, le prix du logement individuel avec cour et terrasse accessibles, en clos et couvert, est de 2,6 millions DA. S’agissant des autres communes du territoire national, le prix d’un logement F2 est fixé à 2,3 millions DA, un F3 à 3,3 millions DA et un F4 à 4,1 millions DA. Selon le ministère de l’Habitat, 50% des logements LPA qui seront construits sont des appartements F4, 30% des F3 et 20% des F2.
Il faut préciser à ce propos que l’aide frontale octroyée par l’Etat pour l’acquisition d’un logement promotionnel aidé est de 700.000 DA si le revenu est supérieur à une fois le salaire national minimum garanti et inférieur ou égal à quatre fois le salaire national minimum garanti, 400.000 DA lorsque le revenu est supérieur à quatre fois le salaire national minimum garanti et inférieur ou égal à six fois le salaire national minimum garanti.
L’aide frontale peut être également cumulée avec un crédit bancaire dont le taux d’intérêt est bonifié par le Trésor public. Le taux débiteur est fixé par la réglementation à 1% pour cette catégorie de postulants.
Salima Ettouahria
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions