vendredi 13 dcembre 2019 10:10:24

Nouvelles DE Tizi-ouzou

Une offre de formation de l’ordre de 16.446 postes a été présentée par la Direction de la formation et de l’enseignement professionnels (DFEP) de la wilaya de Tizi-Ouzou à l’occasion de la rentrée professionnelle de la session de septembre 2019, a indiqué cette direction dans un communiqué rendu publique cette semaine.

PUBLIE LE : 16-09-2019 | 1:00
D.R
Formation professionnelle/session septembre
Une offre de formation de plus de 16.000 Postes
 
Une offre de formation de l’ordre de 16.446 postes a été présentée par la Direction de la formation et de l’enseignement professionnels (DFEP) de la wilaya de Tizi-Ouzou à l’occasion de la rentrée professionnelle de la session de septembre 2019, a indiqué cette direction dans un communiqué rendu publique cette semaine.
 
Cette offre de formation diplômante et qualifiantes consiste en  4.240 postes en résidentielle, 6.260 postes en  apprentissage, 2.170 postes formation des EAFP et  4.260 postes de formation qualifiante. Cette dernière offre de formation qualifiante comporte, notamment une formation qualifiante (1.800 postes), femme au foyer (546 postes), foyer en milieu rural (180), FCS (160), femme en milieu carcéral (520). Selon  le communiqué de la DFEP, l’offre a été établie en tenant compte des branches prioritaires à savoir bâtiment des travaux publics (BTP) avec une offre de 1.758, hôtellerie, restauration et tourisme (HRT) avec 1.147 et artisanat traditionnel (ART) 684. Pour la rentrée de septembre  2019, la Direction de la formation et de l'enseignement professionnels de la wilaya de Tizi-Ouzou a réparti son offre de formation sur 215 spécialités dont 5 spécialités nouvelles. Ces nouvelles spécialités sont le Brevet de technicien supérieur (BTS) en contrôle de qualité des détergents et cosmétiques «Formation résidentielle (FR)», Brevet de technicien (BT) en électro bobinage «formation par apprentissage (FA)», Brevet de technicien (BT) en installation et maintenances des systèmes d'alarmes et des vidéosurveillances «FA », brevet de technicien (BT) en conditionnement des produits agroalimentaires «FA» et enfin brevet de technicien supérieur (BTS) en urbanisme. La direction de la formation et de l'enseignement professionnels de la wilaya de Tizi-Ouzou informe que les inscriptions par Internet peuvent être effectuées sur le site du ministère de tutelle. La rentrée officielle de session de septembre est prévue pour le 29 du même mois.
 
Adoption du budget Supplémentaire 
Assurer le fonctionnement des collectivités LOCALES
 
Avec l’adoption lundi dernier par l’Assemblée populaire de la wilaya de Tizi-Ouzou (APW) du budget supplémentaire (BS) de l’exercice 2019, l'administration locale est à même d'assurer le fonctionnement des collectivités, a indiqué le président par intérim de cette auguste Assemblée, Mohamed Achir, dans son allocution d’ouverture des travaux de la session consacrée à l’adoption de ce BS qui s’ajoute au budget primitif (BP) voté précédemment. Le budget retenu servira au financement du fonctionnement des différentes collectivités, du service public et du développement local au niveau de la wilaya ainsi que des diverses subventions habituellement allouées à différents secteurs, à l’instar de l’éducation, la santé, la solidarité et  le secteur de la jeunesse et de la culture, a précisé Mohamed Achir. Le budget supplémentaire adopté à l’unanimité des élus présents à la session dégage un excédent financier net de 384.263.171,84 DA réparti en deux chapitres, celui du fonctionnement des divers services doté de 188.500.000, 00 DA et des équipements et investissements qui bénéficie de 195.763.171,84 DA, selon le document. 
Les communes, collectivités locales de bases, bénéficieront à la faveur de ce BS de 30.000.000,00 DA au titre des subventions exceptionnelles qui leurs sont versées par la wilaya chaque année. Une somme qui s’ajoute aux 200.000.000,00 DA qui leurs ont été déjà allouées lors du BP. Pour le président intérimaire de l’APW, l’adoption de ce BS revêt une importance capitale tant qu’elle permettra  « la prise en charge des différentes subventions" accordées au mouvement associatif, culturel et  sportif, local. Celles-ci s'élèvent à 123.000.000, 00 DA dont 20 000 000,00 DA pour la jeunesse sportive de Kabylie (JSK). Les différentes fêtes et festivals organisées annuellement à travers plusieurs localités de la wilaya bénéficieront à l’occasion d’une enveloppe financière de l’ordre de 5.500.000.00 DA au titre de ce budget supplémentaire à hauteur de 500.000.00 DA pour chacune de ces fêtes. Lors de cette session qui a vu les élus du RCD quitter l’hémicycle Aissat Rabah, il a été également procédé à l’adoption de huit délibérations concernant l’ouverture spéciale de crédits par  anticipation pour des opérations d’urgence destinés à divers secteurs, comme l’éducation, le tourisme, l’équipement et la solidarité, de l’ordre de 1.229.766.850, 00 DA.
 
Sonelgaz 
Plus de 3,6 milliards de DA de factures de gaz et électricité,  impayés
Les créances détenues par la Concession de distribution d’électricité et de gaz de la wilaya de Tizi-Ouzou sur ses clients, ont atteint au 9 de ce mois de septembre un montant global de plus de 3,676 milliards de DA, a indiqué la direction locale de cette  Concession dans un communiqué. 
Sur ce montant, plus de 2 milliards sont détenus par les clients privés ce qui représente un peu plus de la moitié des créances soit 55%.  Détaillant  les créances des privés, cette même Concession (filiale de la Sonelgaz) à  relevé que 70 % des 2 milliards de DA sont détenus par les ménages, 27 % sont détenues par les clients non ménages (petites unités économiques) et 3 % par les gros clients industriels. 
Pour le reste de somme, un montant de plus de 868,473 millions de DA (23%) est détenu par l’Algérienne des eaux (ADE) et plus de 803,490 millions de DA par les administrations (22%). Sur cette dette des administrations les communes détiennent un peu plus de la moitié (52%) avec 412,862 DA de factures impayées, a-t-on précisé de même source. 
Cette situation de factures impayées est devenue "critique" et "entrave la concrétisation des projets "d’investissement lancés et prévus par la société pour l’amélioration de la  qualité et de la continuité des services rendus au client a la Concession de distribution de Tizi-Ouzou", a-t-on déploré dans le même communiqué. 
Afin de permettre aux concernés de payer leur redevances, un système de paiement multi canal a été mis à leur disposition. "Ce système donne la possibilité, aux clients, de payer les factures au niveau des agences commerciales de leur appartenance, dans tous les bureaux d’Algérie poste du  territoire national, par internet sur le site Web de la Société : www.sdc.dz, avec une carte CIB ou par TPE au niveau de l'agence  commerciale, par virement bancaire ou postal aux numéros de comptes  indiqués au recto de la facture ou par domiciliation bancaire ou postale", a-t-on expliqué. 
Des facilitations de payement sont également prévu dont la mise en place  d’échéanciers de payements si nécessaire, a rassuré la Concession de distribution qui a exhorté ses clients à régulariser leur situation afin d’éviter à la société "le recours à la désagréable alternative, celle de la suspension de la fourniture en énergie électrique et gazière". 
 
Bilan mensuel des activités de la police
240 opérations coup de poing ciblant 260 points
 
Deux cent quarante opérations coup-de-poing ont été effectuées durant le mois d’août dernier par les forces de police de la sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, selon le bilan mensuel des activités de cette structure de sécurité rendu public vendredi dernier. 
Ces opérations coups-de-poing ont ciblé deux cent soixante points, particulièrement les quartiers sensibles, lieux publics, cafés maures, marchés, gare routière et chantiers de construction. Sur les deux mille neuf cent cinquante quatre (2.954) personnes ont été contrôlées lors de ces opérations, douze d’entre elles ont été présentées au Parquet pour divers délits; à savoir trois  pour port d’armes prohibés, deux pour détention de stupéfiants, une personne faisant objet de recherche, une pour séjour illégal, et six pour autres délits.
Au chapitre des affaires relatives aux crimes et délits contre les personnes, (coups et blessures volontaires, menaces et injures…) les services de la police judiciaire ont traité durant la période indiquée quatre-vingt dix-neuf affaires, mettant en cause cent trente-trois personnes, dont quarante et une ont été présentées au Parquet. 
Quatre des personnes présentées au parquet ont été mises en détention préventive, vingt-quatre citées à comparaître, deux placées sous contrôle judiciaire, onze laissées en liberté provisoire et soixante-douze dossiers judiciaires ont été transmis au Parquet.   S’agissant des affaires relatives aux crimes et délits contre les biens, (atteinte aux biens, vols simples et dégradation), les mêmes services ont eu à traiter quarante-quatre affaires, mettant en cause soixante personnes. 
Quatorze d’entre elles ont été présentées au Parquet qui a ordonné la mise sous mandat de dépôt de huit personnes, la citation à comparaître contre quatre autres, la liberté provisoire à l’encontre de deux et la constitution de dossiers judicaires à l’encontre de trente-deux autres personnes impliquées dans ces affaires. Au volet relatif aux infractions à la législation des stupéfiants et substances psychotropes, les mêmes services ont eu à traiter onze affaires, mettant en cause quatorze personnes, six ont été présentées au Parquet, deux ont été placées en détention préventive, quatre ont été laissées en liberté provisoire, et six  dossiers judiciaires ont été transmis au parquet, selon toujours le document rendu publique par la cellule de communication de la Sûreté de wilaya. Quant aux affaires relatives aux crimes et délits contre la chose publique (ivresse publique et manifeste, conduite en état d’ivresse, outrage à corps constitué), cinquante et une affaires ont été traitées durant la période considérée, impliquant soixante-quatorze personnes, dont seize ont été présentées au Parquet. Une personne a été placée en détention préventive, huit citées à comparaître, sept placées en liberté provisoire, et quarante-deux dossiers judiciaires ont été transmis au Parquet. 
Une seule affaire inhérente aux atteintes aux bonnes mœurs impliquant une personne a été traitée durant cette même période par les services de polices.  
Au volet relatif aux infractions économiques et financières, les mêmes services ont eu à traiter huit affaires, impliquant neuf personnes. Deux de ces neuf personnes ont été citées à comparaitre, tandis que les sept autres ont vu leur dossiers judiciaires  transmis au Parquet. En matière de sécurité publique, le service a recensé vingt-neuf accidents de la circulation au cours desquels, trente-cinq personnes ont été blessées. Le même service a procédé durant la même période au retrait de 211 permis de conduire et à l’enregistrement de 1.457 contraventions. Il a aussi effectué 328 opérations de contrôles et interventions et sensibilisé 6.544 usagers de la route.  
Dans le cadre de la gestion et suivi des commerces réglementés, le service de wilaya police générale et réglementation a procédé au contrôle et suivi de 80 débits de boissons qui se sont soldées par la proposition de fermeture de deux débits de boissons de différentes catégories.
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions