vendredi 15 novembre 2019 15:03:55

Julien Clerc fête ses 50 ans de carrière avec son public algérois : Une soirée riche en émotions

Son premier tube, La Cavalerie, c’était en mai 1968. Il avait 21 ans. L’interprète de Mélissa et Ma Préférence, qui était accompagné de deux musiciens, a transporté, dans la soirée de jeudi dernier, les présents de l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïah, le temps d’un spectacle riche en émotions, dans un voyage marquant toutes les périodes de sa riche carrière.

PUBLIE LE : 14-09-2019 | 1:00
D.R
Son premier tube, La Cavalerie, c’était en mai 1968. Il avait 21 ans. L’interprète de Mélissa  et Ma Préférence, qui était accompagné de deux musiciens, a transporté, dans la soirée de jeudi dernier, les présents de l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïah, le temps d’un spectacle riche en émotions, dans un voyage marquant toutes les périodes de sa riche carrière.
 
Les décors et les lumières étaient aussi élégants et sobres que lui, en costume noir sur chemise blanche. Julien Clerc fait son entrée sur scène sous les applaudissements nourris de ses fans venus très nombreux à l’Opéra d’Alger Boualem Bessaïah. Les cheveux «poivre et sel» et quelques rides qui affichent ses 70 ans avec grâce, vocalement, l’artiste est en excellente forme. Son vibrato s’est assagi, plus maîtrisé que par le passé, jamais caricatural. Et quel bonheur de parfaitement saisir tout ce qu’il chante, comme un hommage à ces auteurs qu’il a tant aimés (Roda-Gil, Vallet, Dabadie). Alors que les premières notes de piano et de cordes retentissent dans la salle sombre, les présents ont déjà reconnu «Utile», le joyau qu’il a créé il y a 25 ans avec son frère de création, Étienne Roda-Gil. Cet hymne à la liberté qu’il a interprété en hommage aux victimes de l’attentat de Nice était idéal pour donner le La de cette soirée inouïe pour ses 50 ans de carrière. «Utile» n’était que la première pièce de monnaie jetée dans le juke-box d’un demi-siècle très marqué dans la carrière de Julien Clerc. Pendant près de deux heures, le public algérois a chanté et acclamé cet artiste qui n’a de cesse de le faire vivre et rêver. Julien Clerc à l’élégance sublime, a interprété «Femmes je vous aime», dans un silence de religieux, au délicieux «Je t'aime etc...», extrait de son dernier album, n’a pas à rougir avant «La Californie», «Fais-moi une place» et «Si on chantait». Il fait partie de ces artistes que l’on connaît depuis toujours, de ces chanteurs dont les mélodies nous ont fait bercés durant notre enfance et fait partie de notre vie, de ces interprètes dont les textes à la fois simples et exigeants restent gravés dans les mémoires. Paul Alain Leclerc a débuté sa carrière à la fin des années 60, mais il connaîtra le succès à partir des seventies.Rapidement il enchaîne les albums, les comédies musicales et entame même une carrière au cinéma. Ses titres doux, légers et romantiques, qui chantent la femme et la liberté, ont emballé le cœur de ses femmes et conquis le reste du monde avec un grand nombre de concerts et ses millions d’opus vendus.
Sihem Oubraham
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions