lundi 23 septembre 2019 03:43:59

Scoliose : Une maladie répandue dans les écoles

Nous sommes tous unanimes quant à l’efficacité de ces cartables à roulettes, introduits récemment sur le marché pour éviter aux écoliers un contenu et une charge qui dépassent parfois et leur poids et leur taille.

PUBLIE LE : 12-09-2019 | 0:00
D.R

Nous sommes tous unanimes quant à l’efficacité de ces cartables à roulettes, introduits récemment sur le marché pour éviter aux écoliers un contenu et une charge qui dépassent parfois et leur poids et leur taille. 

Le calvaire des douleurs lombaires, des épaules, voire même une déformation de la colonne vertébrale, est peut être
terminé, avec cette belle invention qui soulage les frêles corps des bambins d’un supplice quotidien, le sac à dos que l’on porte plusieurs fois par jour. Cette pièce maîtresse de la liste des fournitures scolaires, en fait, est importante à plus d’un titre et le choix de celle-ci peut faire le bonheur, le malheur aussi de l’écolier, tout au long de l’année. Pis encore, fermer l’œil sur ce détail, risque d’impacter sur la santé de l’enfant, car le bon choix doit tenir compte, primo, de son âge et secundo de sa morphologie. Les spécialistes de la santé, à vrai dire, accorde un grand intérêt à cette question si on veut échapper à une scoliose plus tard. Ce type de cartables sont très tendance, de nos jours, même si leur prix sont élevés et hors de portée quand il s’agit d’opter pour un produit qui tient en compte la qualité. Le poids du cartable a toujours suscité des débats. Le fameux contenant s’avère très lourd, c’est une réalité qui saute aux yeux. Les bambins transportent en moyenne 11 kilos sur leur dos avec toutes les conséquences d’un tel geste sur la santé de l’écolier. Les fédérations des parents d’élèves et les médecins ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur cette pathologie chez les jeunes enfants. Aujourd’hui, beaucoup sont touchés par cette maladie, aggravée par la surcharge des cartables. 
La FOREM estime, rappelons-le, que prés de 10% des élèves souffrent d’une déformation de la colonne vertébrale, devenant ainsi, un véritable problème de santé publique. Aller vers la réduction du poids des cartables, via des manuels, allégés en poids et en nombre, constituent la seule et unique solution pour limiter ce mal, à l’origine une malformation qui est néanmoins accentuée par une mauvaise posture et un cartable volumineux et mal porté par les élèves.
Il faut dire que dans le cadre de la santé scolaire, de nombreux cas de scoliose sont diagnostiqués, chez les élèves notamment, durant la première année de l’enseignement primaire. Opter pour des casiers personnels, au niveau des établissements éducatifs devient une nécessité impérieuse pour éviter la complication de cette pathologie aller jusqu’à une intervention chirurgicale qui n’est pas souvent conseillée aux malades.
Samia D.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions