lundi 23 septembre 2019 03:33:09

1re édition du Salon international de l’industrie du bois : Bénéficier de l’expérience étrangère

Elles sont 18 entreprises algériennes et 23 turques à prendre part au Salon international du bois, inauguré hier à la Safex, baptisé Woodex Algérie.

PUBLIE LE : 12-09-2019 | 0:00
Ph. Nacéra I.
Elles sont 18 entreprises algériennes et 23 turques à prendre part au Salon international du bois, inauguré hier à la Safex, baptisé Woodex Algérie. 
 
L’évènement de quatre jours, précisent les organisateurs, est un Salon à forte valeur ajoutée business, qui permettra à l’Algérie de développer son marché. Sollicité par nos soins, Zohir Zeghar, gérant de la société Khiyam Events, organisatrice du Salon, souligne qu’il s’agit d’une opportunité pour encourager la production nationale, relevant que les matières premières devront à l’avenir être fabriquées en Algérie. Pour aller de l’avant, il met en relief la nécessité de bénéficier du savoir-faire et de l’expérience des étrangers. 
De son côté, Smail Hamrouni, PDG du groupe «Hamrouni Investment Projetct Management», souligne, de prime abord, que cet évènement, qui sera annuel, est d’une importance capitale, déplorant, par ailleurs, que le partenaire économique n’est pas suffisamment écouté en Algérie. Ce Salon constitue également un lieu d'échange pour l'ensemble des acteurs nationaux et internationaux, et présente une offre large et représentative de toute la filière bois. Rappelons que le gouvernement algérien a établi des initiatives qui ont pour but de développer le secteur du bois et dérivés qui sont des éléments essentiels pour le développement de l’économie algérienne.  D’autre part, Mohamed Sayoud, premier responsable d’Invest Design Consulting, née il y a trois ans, fait part de la disponibilité de son entreprise à accompagner les sociétés étrangères. L’accompagnement peut être divers.
 Il concerne, entre autres, précise notre interlocuteur, d’élaborer un business-plan, une étude technico-économique ou prévisionnelle pour un crédit, d’effectuer toutes les démarches nécessaires auprès des organismes comme l’Andi, l’Ansej et les banques, de rechercher des partenaires étrangers, selon la loi 51/49. 
 Quant aux entreprises turques, leurs responsables sollicités comptent coopérer dans ce créneau qu’ils qualifient d’important. Il y a lieu de préciser que la Turquie organisera, du 12 au 16 octobre prochain, le Salon industriel du meuble, outils, produits forestiers et travail du bois. 
Fouad Irnatene
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions