lundi 23 septembre 2019 03:40:24

Aigle Azur : Air Algérie intéressée par sa reprise

Le tribunal du commerce d’Evry (France) a reçu 14 offres de reprise de la compagnie aérienne Aigle Azur, en redressement judiciaire depuis quelques jours, essentiellement pour des actifs isolés mais parmi elles des projets de reprise plus globaux, a révélé ce lundi un communiqué la compagnie aérienne de droit français.

PUBLIE LE : 12-09-2019 | 0:00
D.R
Le tribunal du commerce d’Evry (France) a reçu 14 offres de reprise de la compagnie aérienne Aigle Azur, en redressement judiciaire depuis quelques jours, essentiellement pour des actifs isolés mais parmi elles des projets de reprise plus globaux, a révélé ce lundi un communiqué la compagnie aérienne de droit français.
La même source précise cependant que ces offres restent à «améliorer» et «ne sont pas exécutables en l'état» et affirme que leur «sérieux industriel» et leurs financements devront être confirmés dans les délais impartis, rapporte l’APS. 
Les membres du Comité d’entreprise doivent se prononcer mercredi soir sur l'offre qui leur semble répondre le «mieux» aux intérêts de l'entreprise et de ses salariés et avec les organes de la procédure, l'administrateur judiciaire va désormais tenter de mettre en état ces offres afin de parvenir à un plan de cession, ajoute Aigle Azur qui révèle que la même juridiction devra trancher sur l'avenir de la compagnie lors d'une audience prévue le 16 septembre prochain. Parmi les entreprises intéressées, on compte Air France qui a confirmé le dépôt d’une offre, sans en donner la teneur dans l’immédiat. Cette offre est partielle et vise à reprendre les vols moyen-courrier (et donc leurs slots) à Paris-Orly, notamment les liaisons de et vers l’Algérie, le Portugal et le Liban, pour les intégrer dans le réseau global du groupe Air France-KLM. Elle embaucherait 70 % des salariés basés en France, principalement ceux en région parisienne en leur offrant des CDI dans un processus d’intégration. Son plan de reprise serait abondé à hauteur de 15 millions d’euros pour financer principalement un plan de sauvegarde de l’emploi. En clair, Air France préfère temporiser et préfère attendre la liquidation de l’entreprise dans l’objectif de mettre la main sur l’essentiel de l’activité moyen-courrier d’Aigle Azur, notamment celle, historique, vers l’Algérie, le Portugal et le Liban.
L’autre offre est celle du groupe Dubreuil, propriétaire des compagnies Air Caraïbes et French bee. Le groupe familial diversifié qui s’est développé il y a près de 95 ans à partir de la Vendée lorgne sur l’activité long-courrier d’Aigle Azur qui dessert le Mali et le Brésil. 
En cas d’acquisition de cette activité, le Groupe aura la possibilité de récupérer 109 salariés et les 2 Airbus A330-200. L’actuel actionnaire minoritaire d’Aigle Azur, Gérard Houa, a proposé une offre d’un montant de 23 millions d’euros reposant sur la reprise de toute l’activité d’Aigle Azur et de sa flotte à l’exception des deux A330-200. Selon cette offre, 87 % des 1.150 emplois actuels seront repris. Les offres des compagnies low-cost EasyJet et Vueling ne sont que des «déclarations d’intentions pour l’instant». Ajouter à cela l’offre émanant du Fonds d’investissement américain Cyrus Capital Partners (CCP).
Les offres les plus détaillées déposées demandent une liquidation d’Aigle Azur au tribunal, apurement des dettes à la clé. Les repreneurs potentiels disposent de quelques jours pour surenchérir leur offre auprès de l’administrateur judiciaire avant lundi prochain. 
Quid d’Air Algérie ? Selon son PDG, Bekhouche Allache, la compagnie nationale était aussi intéressée par la reprise d’Aigle Azur, mais la décision finale de candidater revenait à l’État. Devant l’absence d’intervention ou de communiqués de presse, on ne sait pas aujourd’hui si Air Algérie a fait une offre ou pas.
Il faut souligner qu’en Algérie, 11.000 passagers dont le vol a été annulé sont toujours dans l'attente de solutions de rapatriement. En tout, se sont 13.000 passagers qui étaient encore bloqués lundi, dont 11.000 sur des vols avec l'Algérie, 600 avec le Mali, puis le Portugal, la Russie, le Liban, et quelques dizaines de personnes avec le Brésil, l'Ukraine et le Sénégal. Avec ses 11 avions, Aigle Azur a transporté 1,88 million de passagers en 2018
A titre de rappel, faisant face à des difficultés financières, Aigle Azur a annoncé déposer le bilan le 6 septembre dernier et mettre fin à ses vols le soir même. 
  M. M.
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions