lundi 18 novembre 2019 01:24:25

DANS LA LUCARNE : Dans la joie

Le stade 5-Juillet était paré de ses meilleurs atouts, prêt comme jamais pour que l’EN evolue dans les meilleures conditions.

PUBLIE LE : 11-09-2019 | 1:00
D.R
Le stade 5-Juillet était paré de ses meilleurs atouts, prêt comme jamais pour que l’EN evolue dans les meilleures conditions. C’est vrai en Championnat national, les matches qui ont été programmés sur sa pelouse ont été difficiles pour des équipes comme le MCA, le CRB , le NAHD, l’ASAM…C’était quasiment impossible de produire du jeu sur un tel terrain, transformé en «champ de patates» ou presque. Les employés de ce  «bijou» du football algérien ont fait beaucoup d’efforts pour lui donner un nouveau look, mais surtout la pelouse qui a tenu le coup par l’absence de pluie comme  annoncé dans la météo. C’est ainsi qu’on a pu voir du jeu et les joueurs ont tenu leur rôle de part et d’autre. De plus, les Verts avaient en face d’eux un assez bon sparring partner. Les Béninois ont réussi, il y a quelques jours à battre la coriace formation de la Côte d’Ivoire, même si elle était quelque peu amoindrie. Cela, cependant, ne peut tout expliquer surtout que les matches amicaux sont pris en ligne de compte dans le ranking FIFA. C’est important dans le choix des têtes de série lors de l’opération du tirage au sort, aussi bien pour la CAN-2021 que le Mondial- 2022 au Qatar. Ceci dit, il y avait du spectacle, du jeu et surtout de l’intensité dans un stade plein d’un public de tous les âges et les genres, bien heureux d’avoir fait le déplacement. Ils en ont vu de toutes les couleurs dans une ambiance joyeuse, presque indescriptible. Ils ont soutenu à «tue-tête» l’ENA et Belmadi en sortant tout ce qu’ils avaient dans leurs «tripes». Des familles toutes entières, des femmes, des filles, des jeunes, des garçonnets, et même des nourrissons  étaient présents dans l’antre du football algérien. Malheureusement, ces derniers temps, il était un peu «déserté» par notre équipe nationale. Cet endroit pourtant mythique était craint comme s’il était «hanté». Les prédécesseurs de Belmadi, même avec Gourcuff et Halilhodzic ont refusé d’y être domicilié. D’ailleurs Gourcuff l’avait refusé une fois pour des matches amicaux contre le Sénégal et la Guinée. Cette audace lui avait coûté tout simplement sa place de sélectionneur national. «Le  tribunal» comme on avait pris l’habitude de l’appeler. Belmadi n’a pas voulu faire du «chichi», il a accepté aussitôt d’évoluer avec son groupe dans ce stade qui est non seulement beau, mais présente toutes les commodités, et possède un «parking» gigantesque. Les supporters, comme on le sait exige de bonnes conditions et surtout concernant leurs véhicules. Ceci dit, Belmadi sait qu’il a un groupe et de plus le public algérien dans son ensemble l’aime bien comme il le lui avait montré durant toute la rencontre face au Benin. De plus, il différencie comme personne le «bon grain de l’ivraie». C’est toute la différence avec Belmadi qui est en train de défrayer la chronique. Il n’a pas encore fini d’étonner tout son monde !
Hamid Gharbi
 
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions