lundi 23 septembre 2019 03:42:40

M. Gaïd Salah, au 2e Jour de la visite en 4e Région Militaire

« Se mobiliser ensemble au service de l’Algérie »

PUBLIE LE : 04-09-2019 | 0:00
D.R
La deuxième journée de visite du Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'État-Major de l'Armée nationale populaire, en 4e Région militaire à Ouargla, s'est poursuivie, en compagnie du général major Hacène Alaïmia, Commandant de la Région, par l'inspection de quelques unités relevant des Secteurs Opérationnels Nord-Est In-Amenas et Sud-Est Djanet, indique un communiqué, dont voici l’intégralité :
 
«À In-Amenas, le Général de Corps d'Armée a inauguré le Centre de Coordination et de Contrôle des Systèmes de Surveillance Électronique, où il a suivi un exposé global sur ce Centre qui a pour vocation le contrôle de toutes les opérations de surveillance électronique des frontières nationales dans le territoire de compétence. Le Général de Corps d'Armée, et lors de sa rencontre hier avec les cadres et les personnels de la Région, a rappelé que l'Algérie avait rencontré par le passé des crises dont elle a su s'en sortir forte et triomphante, et il nous appartient à nous seuls en tant qu'Algériens de parvenir, sans obstination ni entêtement, à des solutions et les employer afin de dépasser cette crise sereinement, en adoptant le dialogue rationnel, sincère et sérieux, et veiller à son aboutissement.»
«Celui qui prend le temps de bien lire notre glorieuse histoire pleine d'enseignements et de leçons, nous invite à méditer sur ce que nous avons consenti pour l'Algérie, et comment notre pays a réussi, à chaque fois, à triompher et à sortir de ses crises plus forte et plus unie. En revenant sur cette histoire qui fait notre fierté et dont les gloires nous inspirent, nous sommes interpellés par la volonté du peuple algérien qui ne fléchit jamais et par l'espoir qui nourrit ses ambitions à travers les temps, qui lui ont permis de toujours trouver le meilleur chemin pour surpasser les difficultés et contrecarrer ceux qui font la promotion du désespoir et de la division.
Partant de ce principe, il est de notre devoir de nous rappeler cette ferme volonté et ce grand espoir, en s'inspirant des leçons des expériences de nos aïeux et prédécesseurs, pour être à la hauteur de leurs espoirs et leurs sacrifices, et suivre leur chemin. Ces expériences doivent nous servir pour trouver les solutions adéquates pour une sortie urgente de cette crise, car l'Algérie avait déjà rencontré par le passé des crises dont elle a su s'en sortir forte et triomphante. Aussi, devons-nous nous inspirer de ces riches expériences, pour renforcer et conforter notre unité devant tout ce qui menace l'Algérie et lui veut du mal. À cet effet, la situation actuelle est une affaire algérienne interne qui nous concerne seuls, et exige nécessairement des solutions émanant de notre vécu et de nos expériences. Même si les points de vue divergent et les avis diffèrent, sans mettre en péril notre cohésion, il nous appartient à nous seuls en tant qu'Algériens de parvenir, sans obstination ni entêtement, à ces solutions et à les employer de manière à dépasser notre crise sereinement, à se consacrer et se mobiliser ensemble au service de l'Algérie pour assurer son développement et son essor dans tous les domaines. De ce qui précède, nous sommes tous tenus de prendre conscience de la sensibilité de cette phase et d'être persuadés qu'adopter la voie du dialogue rationnel, honnête et sérieux, et d'œuvrer à sa réussite et à son aboutissement, loin de la négativité, des discours vides et du fatalisme, est un devoir national exigé par l'intérêt suprême de l'Algérie et par les impératifs de la garantie de son avenir, la sauvegarde de sa souveraineté et la protection de son économie nationale, de ses richesses et de ses ressources financières.» Le Général de Corps d'Armée a affirmé que «l'Armée nationale populaire a une ferme conviction et une certitude totale que nous dépasserons la situation que traverse notre pays, grâce à la cohésion, à l'entraide et à l'unité nationale qui doivent caractériser nos objectifs, en soulignant que les projets et les plans de la bande des égarés et des traîtres, qui sont à l'encontre de l'intérêt de la patrie et du peuple, seront forcément voués à l'échec». Notre conviction au sein l'Armée nationale populaire est profonde, et nous avons la totale certitude que nous dépasserons la situation que notre pays traverse pays, et nous arriverons ensemble, avec notre chère patrie, à bon port comme à chaque fois. Nous avons un grand espoir que notre pays atteigne sa place naturelle et méritée parmi les nations, car Allah le Tout-Puissant l'a béni de tous les facteurs du progrès et de la puissance. Ces bienfaits considérables pour lesquels nous sommes aujourd'hui enviés, nous devons tous œuvrer à les protéger, sans relâche, contre les aventuriers, pour que notre vaillant peuple puisse jouir des richesses de son pays, éternellement, grâce à la cohésion, à l'entraide et à l'unité nationale, qui doivent caractériser tous nos objectifs, et à la mobilisation de tout un chacun, et ce en réponse à l'exigence nationale insistante, qui doit être la priorité de tous, et placée au-dessus de l'égoïsme des personnes et de leurs envies.
Cet égoïsme qui a aveuglé ceux qui ne connaissent pas la valeur de ce pays et de son peuple, qui excellent dans la diffamation et la médisance, et tentent vainement d'induire en erreur l'opinion publique et semer le doute sur toute initiative nationale salutaire pour résoudre la crise, œuvrant à pousser notre pays vers des méandres aux issues incertaines, au service des intérêts de la bande et de ceux qui gravitent autour d'elle.
 Il est certain que les projets et les plans de cette horde d'égarés et de traîtres, qui sont à l'encontre des intérêts de la patrie et du peuple, seront forcément voués à l'échec. À ces conspirateurs aventuriers, nous disons : si votre loyauté n'est pas envers la patrie, mais envers ses ennemis, ceux qui la guettent et vos intérêts personnels que vous placez comme votre priorité suprême, nous réitérons, à partir de cette tribune, qu'au sein de l'Armée Nationale Populaire, digne héritière de l'Armée de Libération Nationale, nous demeurerons toujours aux côtés des citoyens fidèles et loyaux au serment des vaillants Chouhada, car nous n'avons aucune autre loyauté qu'envers Allah et la Nation, et nous placerons toujours l'intérêt de l'Algérie au-dessus de toute considération, Allah Le Tout-Puissant est témoin de ce que je dis».
RND
Accueil favorable de la proposition de M. Gaïd Salah
 
Le Rassemblement national démocratique (RND) a estimé, lundi dans un communiqué, que la proposition du Général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), de la convocation du corps électoral avant le 15 septembre courant, la tenue de l'élection présidentielle dans les délais légaux et l'installation rapide d'une instance nationale indépendante pour l'organisation de la présidentielle, est «un pas décisif et une preuve du sérieux» des efforts consentis par le Haut commandement de l'ANP. Le chef d'état-major avait affirmé, lors de sa visite à la 4e Région militaire à Ouargla, qu'«il est opportun de convoquer le corps électoral le 15 du mois de septembre courant, et que les élections puissent se tenir dans les délais fixés par la loi, des délais raisonnables et acceptables qui répondent à une revendication populaire insistante». À ce propos, le RND a accueilli «favorablement» la proposition du Général de corps d'armée, Gaïd Salah, la qualifiant «de pas décisif et de preuve du sérieux des efforts consentis par le Haut commandement de l'ANP pour la préservation de la voie constitutionnelle et la concrétisation de la revendication principale du peuple algérien consistant en l'application des articles 7 et 8 de la Constitution, consacrant la volonté populaire à travers la réunion des conditions et des mécanismes permettant aux citoyens de choisir librement et de façon souveraine le président de la République, et de contribuer, ainsi, à la construction d'institutions constitutionnelles solides». Le RND a réaffirmé son soutien à cette démarche sur le terrain, la considérant comme «une étape pratique pour sortir de la situation actuelle», à travers «la mobilisation de ses militants pour sensibiliser les citoyens à l’impératif de participer à cette échéance électorale, pour éviter au pays les conséquences du vide et la période de transition». 

Proposition de fixer les délais de convocation du corps électoral
Conforme aux positions du FLN
 Le Front de libération nationale (FLN) a estimé, lundi, que la proposition du Général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), de fixer les délais légaux pour la convocation du corps électoral pour l'élection présidentielle traduisait «un engagement et une fidélité» à la position exprimée par le commandement de l'institution militaire. 
Le chef d'état-major avait affirmé, lors de sa visite à la 4e Région militaire à Ouargla, qu'«il est opportun de convoquer le corps électoral le 15 du mois de septembre, et que les élections puissent se tenir dans les délais fixés par la loi, des délais raisonnables et acceptables qui répondent à une revendication populaire insistante». 
À ce propos, le FLN a estimé, dans un communiqué, que les déclarations du Général de corps d'armée Gaïd Salah «dénotent un engagement et une fidélité à la position exprimée par le commandement de l'institution militaire par rapport à la situation actuelle du pays depuis le début des revendications populaires appelant au changement». «Cette position est parfaitement conforme aux positions du FLN qui a n'a eu de cesse de souligner l'impérative organisation de l'élection présidentielle dans les plus brefs délais et dans le respect de la Constitution et des lois de la République, et ce sous la supervision et l'organisation directe d'une instance nationale qui aura toute la souveraineté et l'autorité pour organiser l'élection présidentielle, sans l'intervention d'une tierce partie», a indiqué le parti. 
Le parti a exprimé «sa disponibilité à participer, de manière active, dans la mobilisation de tous ses militants pour assurer une forte participation lors de la prochaine échéance présidentielle», mettant en avant, dans ce sens, le travail de l'Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM) qui a «pris la responsabilité historique, dans un contexte très complexe, en vue de créer un consensus national concernant les voies de sortie de la crise actuelle». Le FLN a, par ailleurs, salué «la décision des autorités publiques, à la veille de la rentrée scolaire, relative à l'augmentation de la prime de scolarité au profit de millions d'élèves dans les différents paliers», ce qui constitue «un renforcement de la culture de prise en charge et de solidarité nationale, au mieux des intérêts de toute la communauté nationale». 
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions