lundi 18 novembre 2019 01:10:59

NOUVELLES dE sétif

Soucieux de préserver la tranquillité et la quiétude du citoyen, en s'investissant constamment dans la lutte contre le crime en milieu urbain et le terrorisme de la route, les services de police relevant de la sûreté de la wilaya de Sétif ont procédé à plusieurs contrôles inopinés sur les lieux et espaces suspects relevant de leur compétence territoriale.

PUBLIE LE : 03-09-2019 | 1:00
D.R
Sécurité 
 
La Police sur le terrain
 
Soucieux de préserver la tranquillité et la quiétude du citoyen, en s'investissant constamment dans la lutte contre le crime en milieu urbain et le terrorisme de la route, les services de police relevant de la sûreté de la wilaya de Sétif ont procédé à plusieurs contrôles inopinés sur les lieux et espaces suspects relevant de leur compétence territoriale. 
 
Des contrôles fixes et autres mobiles sur les voies principales et secondaires sur lesquelles sont déployés par les éléments de ce corps de sécurité, à l'effet de mettre également à nu toutes les infractions au code de la route et prendre les dispositions réglementaires qui s'imposent à l'effet de contenir ce fléau dramatique des accidents de la route qui continue hélas à endeuiller des familles. C'est ainsi que les opérations «coup de poing» entamées cette fois-ci sur tous les fronts, notamment des lieux ciblés, se sont traduits par le contrôle sécuritaire de 956 personnes,71 d'entres elles ne détenant pas de papiers d'identité ou se trouvaient sur des lieux ciblés. 
L'arrestation de 5 personnes impliquées dans certaines affaires a été également opérée par les services de police. Sur un autre front non moins important, 912 véhicules ont fait l'objet de contrôle, dont deux ont été mis en fournière pour des délits portant sur des infractions graves aux règles du code la route indique par ailleurs la cellule de communication de la sureté de wilaya qui fait également état de la mise en fournière de 44 motos suite à des infractions et délits de leurs conducteurs. Pas moins de 179 infractions aux règles de la sécurité routière ont été constatées par les services de police, indépendamment de 27 délits de la route au moment ou 47 contrôle ont été également effectués au niveau de locaux commerciaux et 33 interventions dans le cadre de la lutte contre le commerce informel. 

Prime de solidarité scolaire
132.000 enfants bénéficiaires

Cette année, la rentrée scolaire est marquée par l’accueil de 43.942 potaches qui franchiront, pour la première fois, le seuil de l’école et la remise de 12 nouveaux établissements scolaires, dont 3 lycées qui viendront consolider le potentiel infrastructurel de cette vaste wilaya et le porter à  plus de 1.200 établissements.
Des indicateurs qui ne sont pas sans illustrer l’envergure des efforts de l’État à l’effet d’ancrer le savoir jusque dans les coins les plus reculés de cette wilaya qui compte aujourd’hui au moins un lycée par commune, alors qu’elle n’en comptait pas plus d’un au lendemain de l’indépendance. En plus des 103 lycées,231 CEM sont implantés partout dans les 60 communes où 874 écoles primaires permettent aux enfants des villes et des zones rurales éloignées d’aller à la conquête du savoir, même si, dans certaines zones  connues pour leur flux important de scolarisation, comme Sétif, El- Eulma et Aïn Oulmène, appellent à la réalisation de nouveaux établissements du premier cycle. Dans cette démarche qui tend sans cesse à rapprocher l’établissement des enfants, l’impact est aussi important sur la scolarisation des filles des zones rurales qui ne se contentent plus d’une scolarité de base, mais vont au baccalauréat et plus loin encore. Dans cette dynamique qui permet ainsi à la wilaya de Sétif de se maintenir aux premières loges au niveau national par l’importance de ses effectifs, avec 434.947 élèves structurés dans les 3 cycles d’enseignement et ses infrastructures de plus de 1.200 établissements scolaires et un encadrement de plus de 30.700 fonctionnaires, les autres volets à caractère social, notamment, ne sont pas sans argumenter fortement l’intérêt de l’état pour les couches démunies. 
Dans ce contexte, pas moins de 132.000 enfants issus des couches fragiles bénéficient de la prime de solidarité scolaire et 156.500 potaches qui bénéficient des bienfaits de la cantine scolaire, au moment notamment où le wali décide de mettre fin à l’ère du repas froid et de servir des repas chauds partout dans les écoles dotées de cantines. Pour celles qui ne le sont pas; des classes seront aménagées à ces mêmes fins. 
Une décision qui a suscité un profond sentiment de satisfaction chez les parents, sachant notamment les hivers rigoureux que connaissent ces zones montagneuses. 
Les mécanismes d’incitation et de facilitation introduits à l’effet d’améliorer les conditions de scolarité passent également par la remise aux élèves nécessiteux  de  près de 30.000 trousseaux scolaires octroyés sur le budget de wilaya et la Direction de l’action sociale et de la solidarité. 

Environnement
Les chantiers de l’amélioration urbaine

 

Autant, toutes les grandes artères du centre ville et bien d'autres espaces aménagés conféraient à Sétif l'image d'une ville propre, urbanisée et agréable à vivre avec des traditions ancestrales d'hospitalité inégalables, autant l'indifférence de l'homme et sa main ravageuse auront fini ces dernières années à la reléguer au rang de ville à la reconquête d'une image de marque affectée, à un avenir meilleur. 
Ce sont là sans doute autant d'arguments qui plaident en faveur de la dynamique d'aménagement et d'amélioration urbaine qui a été engagée par le wali Mohamed  Belkateb, dans cette grande ville qui, au delà la population importante qu'elle abrite, se veut être la vitrine de cette wilaya. 
Décision est alors prise de redonner sa verve à Sétif et de traiter toutes cette vieilles cités-dortoirs qui ont sombré dans l'oubli à l'instar de la cité des 1.000 logements, la cité Bellevue qui date de l'indépendance, où élisent domicile des milliers de familles. 
La feuille de route tracée avec l'APC de Sétif au titre de l'aménagement et de l'amélioration urbaine à l'effet d’offrir au citoyen des espaces où il fait bon vivre mais surtout concerner bien des quartiers et cités et ne pas se limiter aux espaces vitrines de la ville abonde dans le sens des exigences imposées par une telle œuvre que l'indifférence a rendu difficile avec le temps, mais certainement pas impossible au vu des moyens déployés et de l'intérêt particulier qui est consenti par le wali en personne lors de ses multiples sorties sur le terrain en présence des élus locaux, des directeurs du Conseil de wilaya et de tous les organes impliqués dans la réalisation de tels objectifs. Des sorties qui ne sont pas sans consacrer à la proximité la juste place qu'elle mérite au vu du contact direct qu'entretient le wali avec les citoyens des cités aussi bien dans l'écoute des propositions faites qui s'inspirent souvent d'une réalité vécue.  Des moments forts qui sont marqués par des décisions dans l'exécution de ces programmes d'aménagement et d'amélioration urbaine pour lesquels l'APC de Sétif a consenti plus de 300 milliards de centimes pour la voierie dans une ville en effet où les crevasses ne se comptent plus, plus de 42 milliards pour l'éclairage public et 26 milliards pour les espaces verts. Autant d'opérations que le wali n'hésite pas à renforcer sur le budget de wilaya, comme il ne manquera jamais de faire appel à plus de coordination inter-entreprises pour plus de cohérence dans une action qui n'est pas sans être rendue souvent plus laborieuse par ces surprises de dernière minute qui se traduisent hélas par des retards et certainement pour cette entreprise chargée de poser le bitume et qui devra attendre que tout le monde ait fini. Les dernières visites effectuées sur certains grands chantiers de la ville, notamment ceux de l'aménagement et la pose du bitume au niveau du faubourg des jardins, de la cité des 294 logements ( Tlidjen) et le lancement des travaux d'aménagement de l'entrée nord de la ville s'inscrivent de plain pied dans cette dynamique urbaine de Setif.
logement  
Remise prochaine de 1.500 unités
 
Parmi les grandes préoccupations des pouvoirs publics locaux pour cette rentrée, le logement dans ses différents segments occupe indéniablement une place de choix au vu des aspirations qui sont manifestées par le citoyen dans un segment sensible, mais aussi la nécessité de rattraper le retard, marqué dans bien des cas dans la réalisation de VRD au moment où bien des programmes de logements étaient terminés. Face à l'acuité posée par de telles contraintes et la pression sans cesse exercée par tous ces acquéreurs et bénéficiaires et une situation marquée par des pré-affectations alors que les VRD nes sont pas encore achevés ou pas du tout entamés, les responsables de cette wilaya, à leur tête le wali Mohamed Belkateb, ont décidé alors de faire de ce volet leur cheval de bataille et d'investir le terrain à l'effet de «remettre ces logements le plus rapidement possible aux bénéficiaires» comme l'indiquait le chef de l'exécutif de wilaya.Dans ce contexte, la dernière visite du ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville viendra à point nommé quand le premier responsable de ce secteur agissant à la lumière de la situation qui prévalait  d'autant plus dénoncé par le wali à l'issue d'une visite et séance de travail sur chantier, décida de renflouer le programme de logements de cette wilaya de 1.000 autres logements LPA et 500 autres ruraux et accorder à la wilaya une enveloppe de 1,3 milliards de dinars pour lever les contraintes rencontrées dans l’achèvement des VRD.  Une décision accueillie autant plus favorablement parce qu'elle impulsera davantage la démarche sur le terrain à l'effet d'en finir avec ces attentes et permet dès lors de fixer les premières échéances qui permettront de livrer pas moins de 3.000 logements AADL à leurs acquéreurs d'ici le mois de novembre sur les deux sites de Bir Ensa et Tiner qui permettront à quelques  10;000 familles de rejoindre leurs appartements d'ici le mois de mars prochain. 
L'attribution de 1;500 logements le 12 septembre à Bir Nsa , avec toutes les commodité, se fera par tranches au grand bonheur de toutes ces familles qui ont suivi de près le rythme imposé à ces chantiers ces derniers temps en dépit de la canicule qui a prévalue pour leur permettre d'occuper leurs nouveaux logis rapidement, mais aussi dans de bonnes conditions. 
Ce rythme accéléré prévalant sur d'autres chantiers non moins important permettra à 1.500 autres familles de rejoindre leurs nouveaux logements au mois de novembre. Rien donc n'est laissé désormais au fait du hasard et une course contre la montre est désormais lancée, d'autant plus consolidée par cette proximité constante que le wali à régulièrement entretenu avec les acquéreurs dont les représentants étaient présents à chaque visite de chantier. 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions