jeudi 19 septembre 2019 07:16:15

Forces de l’Alternative démocratique : Un état démocratique et social

Les deux commissions, mises sur pied au courant de cette semaine par la coalition des «Forces de l’alternative démocratique», travailleraient à définir «les contours» de sa convention nationale qui se tiendra le 31 de ce mois en cours

PUBLIE LE : 22-08-2019 | 0:00
Les deux commissions, mises sur pied au courant de cette semaine par la coalition des «Forces de l’alternative démocratique», travailleraient à définir «les contours» de sa convention nationale qui se tiendra le 31 de ce mois en cours, a-t-on appris mardi. «Le travail consistera  à définir les objectifs à atteindre et à réfléchir sur les manières de concrétiser ce changement en dehors des modes d’alternance consacrés jusque-là, à savoir les élections organisées par ce même système», ont-ils souligné, en marge d’un rassemblement à Béjaïa. Pour Ali Laskri, membre du présidium du FFS, ces commissions travailleront dans le sens de «la préparation d’un processus constituant souverain». Cette convention ambitionne à «réconcilier l’Algérie avec son histoire et son État, et à consacrer l’État démocratique et social». Hamid Ouazar, ancien responsable et député du FFS, et l’un des initiateurs de «l’Initiative pour une refondation démocratique», partie prenante de cette coalition, a estimé que «les préoccupations des citoyens sont distinctes de celles exprimées par les élites politiques». Les premiers, a-t-il expliqué, réclament «la consécration des libertés et de l’égalité dans tous les domaines, politique, social et économique, tandis que les seconds sont préoccupés par l’organisation de l’élection, l’élimination de la fraude et le changement du mode de gouvernance».  
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions