samedi 21 septembre 2019 09:52:48

Marché de véhicules de Tidjelabine : Réouverture le 31 août

Le célèbre marché de Tidjelabine, dans la wilaya de Boumerdès, fermé par l’APC, le 22 juin 2019, devrait rouvrir le 31 août.

PUBLIE LE : 22-08-2019 | 0:00
D.R

Le célèbre marché de Tidjelabine, dans la wilaya de Boumerdès, fermé par l’APC, le 22 juin 2019,  devrait rouvrir le 31 août.

Une décision prise encore une fois, par les autorités locales, qui devrait permettre aux automobilistes ayant l’intention de revendre leur véhicule d’occasion de le proposer au niveau du marché hebdomadaire sus cité.   Ledit marché est l’un des lieux les plus renommés du pays pour ce qui concerne la vente de véhicules d’occasions et ce depuis plusieurs décennies déjà. Tidjelabine est tellement renommé qu’il draine des milliers de curieux et d’acheteurs éventuels chaque samedi, chose qui fait que celui-ci représente une source financière non négligeable pour la commune. D’ailleurs cette dernière avait lancé un avis de location aux enchères pour ce marché avec un prix de départ fixé à 168.350.000 DA !
Ainsi, après deux mois de fermeture, le marché des véhicules d’occasion de Tidjelabine reprendra de nouveau son activité suite à la réussite de l’avis de location aux enchères lancé par l’assemblée populaire communale de Tidjelabine.
Un privé vient de remporter l’appel à la location en louant la totalité du marché d’une superficie globale de 14 hectares soit, pas moins de 140.000 m2, pour plus de 175 millions de dinars (17,5 milliards de centimes).
L’APC de Tidjelabine a annoncé que la réouverture de ce vecteur essentiel de la relance du développement dans la région ne se fera pas ce samedi 24 août mais plutôt le 31 du même mois afin de finaliser totalement la procédure de location avec le nouveau commerçant qui a remporté l’appel d’offres.  La réouverture de ce grand marché permettra à un grand nombre de personnes de reprendre leurs activités de prédilection et de proposer leurs véhicules d’occasion, ce qui pourra également faire baisser les prix des véhicules. Ce marché est aussi considéré comme la «bourse»  des véhicules d’occasions. Pour rappel, cet espace commercial de renommée nationale a fait l’objet d’une session élargie du Conseil exécutif de la wilaya, consacrée à l’examen d'une étude technique visant sa réhabilitation et réaménagement, à tous les niveaux. L'étude technique a été élaborée par la commune de Tidjelabine, qui lui avait consacré, ces dernières années, une partie d’une enveloppe de plus de 35 millions de DA, le reste ayant été affecté à la réalisation de travaux d’aménagement au profit de ce marché de réputation nationale, créé en 1985 sur une assiette de 14 ha, dont seulement sept ha sont exploités de manière organisée.Parmi les recommandations émises par l’étude technique en question, une proposition d’élargir sa capacité d’accueil de près de 3.000 véhicules, actuellement, à plus de 5.000, outre la répartition du site en trois espaces, pour organiser le parcage des véhicules selon leurs type et taille. Une autre recommandation est relative à la création de trois accès et de sorties principales pour ce marché, outre des commodités et structures pour la gestion et l’administration, mais aussi pour la restauration. A cela s’ajoutent des salles d’eau, des bureaux de prestations diverses et une unité d’intervention de la Protection civile, entre autres. A noter que ce marché hebdomadaire est situé à la cité "Ibn Fouda" de l’ouest de la commune de Tidjelabine.
Il était organisé chaque jeudi jusqu’en 2010, date du remplacement de cette journée par le samedi sur une décision de la wilaya.
Jusqu’au jour de sa fermeture,  le marché assurait des rentes estimées entre 2,3 et 2,5 millions de DA chaque semaine au profit de la commune de Tidjelabine qui en assurait la gérance, suite à l’échec des tentatives de sa mise en location, à des particuliers, en 2017 et 2018, comme c’était le cas par le passé. Au moins trois avis d’appels d’offres avaient été rendus publics, à cet effet, mais ils étaient tous infructueux, car les offres proposées étaient en-dessous du prix fixé à l’ouverture des adjudications, a expliqué la directrice du commerce de la wilaya, qui se félicite de sa concession enfin, à un investisseur privé qui va le gérer et l’aménager avec des équipements modernes inhérents à ce genre de structure.
Mohamed Mendaci
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions