jeudi 19 septembre 2019 13:49:39

Change : L’euro, stable face au dollar

L'euro se stabilisait face au dollar hier, dans un marché calme et tourné vers le symposium de Jackson Hole, grande messe annuelle des banquiers centraux, qui aura lieu vendredi. L'euro perdait 0,04% face au billet vert, à 1,1096 dollar.

PUBLIE LE : 22-08-2019 | 0:00
D.R

L'euro se stabilisait face au dollar hier, dans un marché calme et tourné vers le symposium de Jackson Hole, grande messe annuelle des banquiers centraux, qui aura lieu vendredi. L'euro perdait 0,04% face au billet vert, à 1,1096 dollar. "C'est le mois d'août et la liquidité est généralement faible, car de nombreux investisseurs sont en vacances. Mais cette semaine, la faible activité saisonnière est aggravée par la réticence des marchés à agir avant les grands événements", a souligné Ricardo Evangelista, analyste pour ActivTrades. Plus tard dans la journée, la Réserve fédérale américaine publiera le   compte-rendu de sa précédente réunion de politique monétaire et vendredi se tiendra aux États-Unis le symposium de Jackson Hole.  "En dépit de la vision accommodante attendue de la part de la banque centrale la plus influente du monde, ceux qui parient sur une hausse du dollar ne sont pas prêts à céder face à ceux qui parient à la baisse", a souligné Han Tan, analyste pour FXTM. Selon lui, la résilience du dollar s'explique notamment par son statut de valeur refuge dans un contexte économique plus qu'incertain. Jeudi, les investisseurs pourront en outre prendre connaissance du compte-rendu de la précédente réunion de la Banque centrale européenne. Le futur de la politique monétaire est actuellement le sujet numéro un sur le marché des changes, alors que les grandes banques centrales envisagent de plus en plus d'assouplir davantage leurs politiques, déjà largement accommodantes, ce qui pèse sur les devises concernées. Le marché continuera de suivre également la situation politique en Italie, où l'annonce de la démission du Premier ministre mardi a finalement profité à l'euro. "Il était largement prévu que le Premier ministre Giuseppe Conte démissionne. Mais ce qui est devenu plus clair depuis que Matteo Salvini a annoncé son retrait de la coalition il y a près de deux semaines, c' est qu'une alternative aux élections générales à court terme est probable", ont expliqué Lee Hardman et Fritz Louw, analystes pour MUFG. Le Parti démocrate (PD, centre-gauche) a fait savoir, par la bouche de son ex-Premier ministre Matteo Renzi, qu'il comptait approfondir son idée d'une alliance avec le M5S, pour former un gouvernement "institutionnel", qui pourrait être dirigé de nouveau par M. Conte. La tenue d'élections générales alors que le chef de la Ligue (extrême droite), M. Salvini, est en tête des sondages est mal perçue par les marchés qui craignent une nouvelle crise de la zone euro.  
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions