jeudi 19 septembre 2019 21:58:43

Santé : Prise en charge adéquate au Sud et dans les Hauts-Plateaux

Cette mesure concerne uniquement les médecins ayant effectué pas moins de cinq années de service civil dans le sud du pays. Du nouveau pour les médecins généralistes.

PUBLIE LE : 22-08-2019 | 0:00
D.R
Cette mesure concerne uniquement les médecins ayant effectué pas moins de cinq années de service civil dans le sud du pays. Du nouveau pour les médecins généralistes. Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a annoncé que ses services vont procéder prochainement à la signature d’une convention avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique permettant aux médecins généralistes ayant accompli les cinq années de service civil au niveau des régions du Sud du pays, d’accéder à la formation en médecine spécialisée sans passer par le difficile et fastidieux concours de spécialité. «L’objectif de cette mesure est d’améliorer l’encadrement médical et la prise en charge de la santé du citoyen», a souligné Mohamed Miraoui, dans une déclaration accordée à la presse, en marge de la visite qu’il a effectuée cette semaine à Djanet, en compagnie d’une importante délégation ministérielle menée par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire. Le ministre de la Santé a indiqué, dans ce sens, que l’État a accordé plusieurs avantages aux médecins afin de rejoindre les différents postes se trouvant au niveau des wilayas du Sud, soulignant qu’il a été décidé de renforcer le transport aérien au profit des malades et d’élargir la convention de jumelage entre des établissements hospitaliers du Sud et les établissements hospitaliers se trouvant au niveau des différentes régions du pays, notamment au Nord. Il y a lieu de rappeler que pour encourager l’installation de médecins, notamment spécialistes, dans le Sud, le gouvernement a décidé de l’adoption d’un nouveau régime incitatif au profit de tous les médecins spécialistes exerçant au niveau des wilayas du Sud. Cela, notamment à travers une nette revalorisation de l’actuel régime indemnitaire, outre des avantages leur garantissant des conditions de travail convenables et la revalorisation de la prime du service civil au profit des médecins résidents exerçant dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux. Cette prime sera prise en charge par le Trésor public. Les conditions d’exercice du service civil seront aussi révisées. Par ailleurs, les médecins privés, les pharmaciens, les gérants des laboratoires et d’autres professionnels de la santé, désirant exercer leurs activités au Sud, vont également bénéficier d’un régime incitatif, leur permettant de bénéficier des différents mécanismes de soutien public, notamment l’obtention de l’immobilier, l’exonération des taxes et des impôts, la réduction des taux d’intérêts et des facilitations administratives. En matière d’amélioration des services sanitaires, le gouvernement a décidé de la prise en charge, par la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas), du remboursement des frais inhérents aux interventions chirurgicales, ainsi que les consultations médicales et les analyses effectuées par des cliniques privées implantées au Sud.
Des mesures ont également été prises, en vue de l’acquisition d’équipement d’exploration et de traitement au profit des centres d’oncologie à Tamanrasset et Ouargla, en plus du renforcement de ces derniers ainsi que les autres centres du Sud, par des équipes médicales en plusieurs spécialités. La poursuite des opérations de conclusion de partenariats entre les établissements de santé publique civile et militaire au profit de la population des zones isolées, notamment à travers la création d’hôpitaux mixtes et le développement de la télémédecine et l’encouragement des initiatives de volontariat des médecins spécialistes algériens résidant à l’étranger, est aussi grandement favorisée. Toute cette multitude de dispositions et décisions prises visent la prise en charge des patients à l’intérieur du pays, à travers la facilitation de leur mission dans l’introduction des équipements médicaux et l’obtention des licences nécessaires facilement.
Sarah A. Benali Cherif
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions