vendredi 13 dcembre 2019 15:53:56

Lutte : Deux médailles d’or visées

Les sélections algériennes des luttes associées prendront part aux 12es Jeux africains (JA-2019) au Maroc (19-31 août) avec l'objectif de décrocher deux médailles d'or, en présence des meilleurs lutteurs du continent, a indiqué Idriss Haoues, Directeur technique national (DTN) à la Fédération algérienne de la discipline (FALA).

PUBLIE LE : 19-08-2019 | 1:00
D.R

Les sélections algériennes des luttes associées prendront part aux 12es Jeux africains (JA-2019) au Maroc (19-31 août) avec l'objectif de décrocher deux médailles d'or, en présence des meilleurs lutteurs du continent, a indiqué Idriss Haoues, Directeur technique   national (DTN) à la Fédération algérienne de la discipline (FALA). Conduite par le staff technique composé du Roumain Rusu Dumitru Cornel, Aoune Fayçal et Bendjedaa Maazouz, la sélection algérienne est composée de 15 athlètes (six de la lutte  gréco-romaine, cinq de la lutte libre et quatre représentantes de la lutte féminine juniors). 
Les pays engagés sont l'Algérie, la Tunisie, l'Angola, le Burundi, le Congo, la RD Congo, la Côte d'Ivoire, l'Egypte, la Guinée-Bissau, la   Guinée, le Ghana, le Kenya, Madagascar, le Maroc, la Namibie, le Nigeria,   l'Afrique du Sud, le Sénégal, la Sierra Leone, le Soudan, l'Ouganda, le Liberia, la République centrafricaine, les Comores, le Cameroun et le Mali. "Nous avons pronostiqué 2 médailles d'or, 2 argent et 11 bronze, ce qui   serait déjà un exploit pour la lutte algérienne qui a toujours représenté dignement les couleurs nationales lors des précédentes éditions des Jeux africains.
Le niveau des athlètes africains ne cesse de progresser, mais nous allons essayer de décrocher le maximum de médailles devant de redoutables adversaires égyptiens et tunisiens, sans oublier les lutteurs du pays hôte, le Maroc", a déclaré à l'APS Idriss Haouès. 
Lors de la précédente édition des Jeux africains à Brazzaville, la lutte algérienne avait terminé la compétition avec un total de quatre médailles d'or, décrochées par Abdenour Laouni, Tarek-Aziz Benaïssa et Adem   Boudjemline en lutte gréco-romaine, alors que Zoheïr Iften avait remporté l'unique médaille d'or en lutte libre.
Evoquant la préparation des équipes nationales au rendez-vous africain, le même responsable s'est dit "plus que satisfait" du programme établi par l'instance fédérale afin de mettre les lutteurs dans de bonnes et   meilleures conditions à travers l'organisation de nombreux stages à Alger ainsi qu'à l'étranger.  "Je pense que l'instance fédérale, et à sa tête le président Rabah Chebah, a mobilisé tous les moyens humains et matériels nécessaires pour offrir à nos lutteurs une préparation optimale à travers l'organisation de stages au Centre de regroupement et de préparation des équipes nationales à Souidania (Alger), mais également à l'étranger, ponctués par des tournois internationaux en Roumanie, Bulgarie, Hongrie, Pologne et Italie", s'est-il réjoui.
 Et d'ajouter : "Nous avons programmé plus de 200 jours de stages à Alger et à l'étranger, ce qui représente un record sur ce plan-là. Nous avons déniché les meilleurs sparring-partners à nos lutteurs, sans parler des   tournois internationaux dont le dernier en date, celui qui s'est déroulé à Varsovie (Pologne)".  
 Le tournoi de lutte des JA-2019 aura lieu les 28, 29 et 30 août dans la ville d'El-Jadida, située à 187 km de la capitale Rabat.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions